Antonio García y Bellido

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bellido.
Antonio García y Bellido
Archéologue
Naissance
Villanueva de los Infantes, (Ciudad Real, Drapeau de l'Espagne Espagne)
Décès (à 69 ans)
Madrid, (Communauté de Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne)
Nationalité Espagnol
Expéditions principales Expédition avec la Ciudad de Cádiz
Castro de Pendia
Castro de Coaña
Julióbriga
Monte Ornedo
Pisoraca
Fuentes Tamáricas
Castro de Fazouro
Playa de la Lanzada
Baelo Claudia
Autres activités Historien de l'art

Antonio García y Bellido né le à Villanueva de los Infantes (Ciudad Real, Espagne) et mort le à Madrid est un archéologue et historien d'art espagnol et membre de l'Académie royale d'histoire. Il a fait des recherches sur certains des plus importants sites archéologiques de la péninsule Ibérique.

Formation[modifier | modifier le code]

Il a étudié la philosophie et les lettres à Madrid, où il eut comme professeurs, entre autres, José Ramón Mélida, Manuel Gómez-Moreno, Hugo Obermaier et Elias Tormo. C'est avec ce dernier qu'il effectua sa thèse de doctorat sur les Churriguera et fut également le mentor de son entrée à l'Académie royale d'histoire.

La formation initiale en histoire de l'art s'est faîte par travaux méthodologiques sur l'urbanisme et l'architecture à l'époque antique, la céramique grecque et la sculpture romaine.

En 1931, il devint professeur d'archéologie classique à l'Université de Madrid, et après la guerre civile commença deux nouveaux domaines de recherche : la colonisation grecque, phénicienne et punique en Occident, et l'archéologie des peuples pré-romains du nord de la péninsule. Il a participé à des fouilles que Juan Uría Ríu, de l'Université d'Oviedo, a été promu dans le Castro de Coaña, et qui a permis une série de référence aux peuples pré-romains de la péninsule ibérique.

En 1933, il a participé avec le philosophe Manuel García Morente, à l'expédition, à bord de la Ciudad de Cádiz qui dura quarante-huit jours et qui répertoria les principaux sites archéologiques de la Méditerranée.

Il fonde en 1940, les Archivo Español de Arqueología, pionnière en Espagne dans ce domaine, avec Augusto Fernández de Avilés, qui devint ensuite son collaborateur habituel.

Recherche[modifier | modifier le code]

Il a réalisé plus d'une centaine de recherches archéologiques pour le Servicio Nacional de Excavaciones Arqueológicas, dont il fut le directeur, en concentrant essentiellement ses travaux dans le nord et le nord-ouest de l'Espagne, avec une attention particulière aux zones des Asturies, de Cantabrie, de Palencia et León, où il a étudié les ruines celtiques et romaines.

Antonio García y Bellido a réalisé les campagnes archéologiques de Castro de Pendia et de Coaña en Asturies, de Julióbriga et de Monte Ornedo en Cantabrie, Pisoraca et de Fuentes Tamáricas en Palencia, de la Legio VII Gemina en León, du Castro de Fazouro en Lugo, de la Playa de la Lanzada en Pontevedra et de Baelo Claudia en Cádiz.

De plus, il a effectué des études sur les sites archéologiques de Cordoue, d'Emerita Augusta, d'Ilici, de Segóbriga, de Tarraco et de Valentia.

Il a également effectué des traductions de textes historiques de Strabon et de Pline l'Ancien, et une importante étude sur les guerres cantabres. Il a publié plus de quarante livres et quatre-cents articles.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • (es) España y los españoles hace 2.000 años, según la Geografía de Strábon (1945)
  • (es) Hispania Graeca (3 volumes, 1948)
  • (es) Arte romano (1955)
  • (es) Las religiones orientales en la España romana (1967)
  • (es) Veinticinco estampas de la España Antigua (1967)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]