Gerhart Rodenwaldt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gerhart Rodenwaldt

Gerhart Rodenwaldt (de son nom complet Gerhart Martin Karl Rodenwaldt), né le à Berlin-Grunewald et mort le au même endroit, est un archéologue allemand spécialiste de l'Antiquité. Il était le frère d'Ernst Rodenwaldt, spécialiste de la médecine tropicale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fréquenté le Friedrichwerdersche Gymnasium à Berlin il commença en 1904 à l'université de Berlin des études d'archéologie classique, de philologie et histoire de l'art. Il étudia ensuite à Heidelberg et Halle où il passa le doctorat en 1908 auprès de Carl Robert. En 1909/1910, grâce à une bourse de voyage du Deutsches Archäologisches Institut (Institut allemand d'archéologie, le DAI) pour l'espace méditerranéen, il rassembla le matériel nécessaire pour son doctorat d'État qui portait sur le palais de Tirynthe et qu'il présenta à Berlin en 1912.

Après avoir servi pendant la Première Guerre mondiale, essentiellement pour la Croix-Rouge, il devint en 1917 professeur à l'université de Giessen. En 1922 il revint à Berlin comme secrétaire général du DAI et réorganisa le travail archéologique à l'étranger.

En 1932 Rodenwaldt il devint professeur à l'université de Berlin, tout en restant vice-président du DAI. Avec sa femme, Jane, il se suicida en avril 1945.

Rodenwaldt était membre d'un grand nombre d'Académies scientifiques et de sociétés savantes ainsi que docteur honoris causa des universités d'Athènes et de Sofia.

Dans le domaine de l'archéologie grecque, il s'occupa entre autres des sculptures archaïques sur les frontons à Corfou et de la représentation des dieux grecs. Dans l'archéologie de l'époque romaine, il se consacra avant tout au développement de l'art, à l'aide entre autres des reliefs sur les sarcophages. À côté de ses études scientifiques, il rédigea aussi des présentations grand public, par exemple sur l'antique Olympie et l'Acropole d'Athènes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]