Antoine Sandérus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine Sandérus
Image dans Infobox.
Portrait d'Antoine Sandérus dans son ouvrage Chorographia sacra Brabantiae
Biographie
Naissance
Décès
Pseudonyme
Antonius SanderusVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Maîtres
Archives conservées par
Universiteitsbibliotheek UGent (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
L' abbaye de la Cambre au XVIIe siècle, gravure non signée attribuée à Jacques Harrewijn illustrant la Chorographia sacra Brabantiae d'Antoine Sandérus.

Antoon Sanders, universellement connu dans la République des lettres sous son nom latinisé d’Antonius Sanderus et dans les lettres françaises sous celui d’Antoine Sandérus, est un poète, philosophe, théologien et historien brabançon, de langue latine, né à Anvers le et décédé à l'abbaye d'Affligem le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant fait sa philosophie au Collège d'Anchin (Douai) et pris le titre de maître-es-arts en 1604, il étudie la théologie à Louvain avec Malderus (Jean van Malderen) et la philosophie avec Guillaume Estius à Douai où il reçut le grade de licence en 1614.

Après avoir été ordonné prêtre à Gand, il sert comme prêtre à Oosteeklo. Il combat farouchement les anabaptistes en Flandre. En 1625 il devient secrétaire et aumônier du cardinal Alfonso de la Cueva.

Son frère Livinus Sanderus (1588-1643), jésuite, fut professeur de philosophie à Douai[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Antoine Sandérus a laissé plus d’une quarantaine d’ouvrages en latin, la plupart inédits de son vivant.

Son chef-d’œuvre, un historique des abbayes et monastères brabançons.

Par ailleurs :

  • De scriptoribus Flandriae libri III, Anvers, 1624
  • De Gandavensibus eruditionis fama claris, Anvers 1624
  • De Brugensibus eruditionis fama claris libri II, Anvers, 1624
  • Hagiologium Flandriae sive de sanctis eius provinciae liber unus, Anvers, 1625 (2e éd., Lille, 1639)

Ces quatre œuvres ont ensuite été regroupées en 2 volumes édités à Cologne de 1641-1644, puis à Bruxelles, chez De Vos en 1735 sous le titre Flandria illustrata sive descriptio comitatus per totem terrarum orbem celeberrimi.

  • Elogia cardinalium sanctitate, doctrina et armis illustrium, Louvain, 1625
  • Gandavium sive rerum Gandavensium libri VI, Bruxelles, 1627
  • Bibliotheca belgica manuscripta, 2 vol., Lille, 1641-3
  • Hagiologium Flandriae sive de sanctis eius provinciae, Anvers, 1625
  • Un poème à propos de Pierre Paul Rubens,
  • Bibliotheca belgica manuscripta, Lille, 1641-43. C’est un inventaire de manuscrits conservés dans différentes bibliothèques belges.
  • Elogia cardinalium sanctitate, doctrina et armis illustrium. Louvain, 1625

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Noël Paquot, Mémoires pour servir a l'histoire littéraire des dix-sept provinces des Pays-Bas, de la principauté de Liège, et de quelques contrées voisines, t. 3, Louvain, Imprimerie Académique, , 668 p. (lire en ligne), p. 431

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) The Catholic Encyclopedia, The Encyclopedia Press, 1907-1914.
  • Claude Sorgeloos, « Antonius Sanderus, Flandria illustrata », dans P. Delsaerdt, J.-M. Duvosquel, e.a. (réd.), Cent trésors de la bibliothèque royale de Belgique. Bruxelles, 2005, n° 61 (lire en ligne).
  • Victor Fris, La vie et l’œuvre d'Antonius Sanderus (Livre numérique au format e-pub) sur le site Westhoekpedia.
  • A. Jacobs, « Les vues à vol d'oiseau des églises et couvents bruxellois de la Chorégraphie sacra Brabantiae de Sanderus », in A. Jacobs et P. Loze, Les églises, chapelles et couvents disparus : Bruxelles autrefois, Bruxelles, Association du Patrimoine artistique, 2019.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :