Antoine Biancamaria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antoine Biancamaria
Nom de naissance Antoine Dominique Biancamaria
Naissance
Avignon, France
Décès (à 36 ans)
Algérie
Mort au combat
Origine Française
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Capitaine
Années de service 19431959

Le capitaine Antoine Dominique Biancamaria, né le à Avignon, dans le département français du Vaucluse, et mort le [1] en Algérie, est un officier de l'infanterie coloniale française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Antoine Dominique Biancamaria est né le , à Avignon, dans le Vaucluse[2].

Tué en opérations à la tête de sa compagnie le , il meurt d'une balle près du cœur[3].

Décorations[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

Promotion du capitaine Biancamaria[modifier | modifier le code]

La 41e promotion de l'École militaire interarmes (2001-2003) porte son nom[5].

Le chant de cette promotion est intitulé Capitaine Biancamaria[6],[2].

Autre[modifier | modifier le code]

  • Une rue porte son nom dans la ville de Vandœuvre[7].
  • Du au , une exposition sur lui a eu lieu à St Cyr Coëtquidan[8].
  • Son nom figure sur le monument aux morts de la ville de Villanova, en Corse[9].
  • Son nom figure également sur la stèle commémorative de la Guerre d'Algérie, à Ajaccio[10].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christelle Taraud et Amaury Lorin, Nouvelle histoire des colonisations européennes (XIXe-XXe siècles) : Sociétés, cultures, politiques, Presses Universitaires de France, (ISBN 978-2-13-080732-2, présentation en ligne)
  2. a et b « Capitaine Antoine BIANCAMARIA », sur cnebiancamaria.free.fr (consulté le )
  3. Patrick-Charles Renaud, Se battre en Algérie, Paris, Editions Grancher,
  4. « PROMOTION CNE BIANCAMARIA », sur cnebiancamaria.free.fr (consulté le )
  5. (en) « Epaulette 168 », sur Issuu (consulté le )
  6. « Capitaine Biancamaria EMIA Chant de Promotion » (consulté le )
  7. « Conseil municipal. Un gymnase de 500.000 € à Brabois », sur www.estrepublicain.fr (consulté le )
  8. « Un officier dans la tourmente : capitaine Biancamaria, 1923-1959 : [catalogue de l'exposition au Musée du souvenir, Saint-Cyr Coëtquidan du 22 mai au 14 octobre 2003] »
  9. « Le monument aux morts », sur Site officiel de la mairie de Villanova (consulté le )
  10. « Tombe de BIANCAMARIA Antoine Dominique (Algerie) », sur monumentmort.corse.free.fr (consulté le )