Annie Salager

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Annie Salager
Photo Annie Salager.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Annie Salager, d’origine languedocienne, mais née à Paris en 1934[1], est une poètesse, romancière, nouvelliste et traductrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Devenue lyonnaise d’adoption, elle publie une quinzaine de recueils de poésie et nombre d’ouvrages à tirage limité.

Son premier livre a été honoré par le prix René-Blieck en 1963 en Belgique, et elle a obtenu en 1973 le prix Jean Cocteau, puis le prix Louise-Labé en 1999. L'un de ses derniers livres Travaux de lumière reçoit le Prix Mallarmé 2011.

Elle a également publié des recueils de nouvelles, un roman et diverses traductions de l’espagnol, participé à anthologies et revues.

Son œuvre fait l’objet de traductions, d’entretiens, d’études. Ainsi André Ughetto, qui a publié l’une parmi celles qui lui sont consacrées dans la revue Autre Sud (n°35), écrit-il qu'elle « donne l’impression de circuler sans effort à travers les multiples états de l’être (...). Cette mystique dimension de l’espérance se donne à ceux comme elle qui ont l’ouïe sensible à la gamme entière du vivant ».

Elle est membre du jury du prix Roger-Kowalski.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • La Nuit introuvable (Henneuse, 1963). Prix René Blieck
  • Présent de sable (Chambelland, 1964)
  • Histoire pour le jour (Seghers, 1968)
  • La Femme buisson (SGDP, 1973), litho Max Schoendorff
  • Les Fous de Bassan (SGDP, 1976), litho Max Schoendorff
  • Récit des terres à la mer (Federop, 1978), litho Max Schoendorff
  • Figures du temps sur une eau courante (Belfond, 1983)
  • Chants (Comp'Act, 1988, rééd. 1994)
  • Le Poème de mes fils (éd. En forêt, bilingue français-allemand, 1997)
  • Terra Nostra (Le Cherche midi, 1999)
  • Les dieux manquent de tout (Aspect, rééd. 2004)
  • Rumeur du monde (L'act Mem, 2007)
  • Aimez-vous la mer le tango (Ed. En Forêt, 2009)
  • Travaux de lumière (éditions la rumeur libre, 2011)
  • La Mémoire et l'Archet (éditions la rumeur libre, 2013)
  • Œuvres poétiques, T. 1 (éditions la rumeur libre, 2014)
  • Œuvres poétiques, T. 2 (éditions la rumeur libre, 2015)
  • Des mondes en naissance (éditions la rumeur libre, 2015)
  • Les Temps mêlés (éditions la rumeur libre, 2017)

Éditions à tirage limité[modifier | modifier le code]

  • Dix profils sur la toile, l’été (Illustrations Pierre Jacquemon, éd. Henneuse)
  • Les Lieux du jour. Pulsations. Mémoire déchirée. Vite au lit. (4 livres manuscrits éd. À travers. Acryliques de Jacques Clauzel)
  • Double figure de louange (Le Verbe et L'Empreinte, 1990), gravures Paul Hickin
  • Calendrier solaire (Le Verbe et l'Empreinte, 1997), gravures Marc Pessin
  • Des lieux où souffle l’espace (Le Verbe et l’Empreinte, 2001), livre unique, gravure Marc Pessin
  • Poursuites, traces (Manière noire, 1996), gravures Paul Hickin
  • Dits de manière noire (Manière noire, 1997), ouvrage collectif, gravures Michel Roncerel
  • La Chasse à la gazelle (Manière noire, 1999), gravures Michel Roncerel
  • Palmyre (Manière noire 2003), gravures Michel Roncerel
  • Ombres portées (Tipaza, 2003), ouvrage collectif, photos J.Clauzel
  • Glissements vers l’une (2004), dessins Maxime Préaud
  • Galta (coll. Le vent refuse, 2005), peintures Jacqueline Merville
  • L'Embarcadère de bout du monde (Manière noire, 2006), gravures Michel Roncerel

Roman historique[modifier | modifier le code]

  • Marie de Montpellier : une reine au temps de Philippe Auguste (Presses du Languedoc, 1991) ; nouvelle édition revue et corrigée aux mêmes éditions en 2012 (ISBN 978-2-35414-080-9)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Un week-end chez l’autre (ouvrage collectif, La passe du vent 2003)
  • Passants (ouvrage collectif, Aedelsa 2004)
  • La Muette et la prune d'ente (Urdla, Villeurbanne, 2008)
  • Bleu de terre (La passe du vent, 2008)

Entretien[modifier | modifier le code]

  • Le Pré des langues (éditions du Laquet, 2001)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Poésie castillane contemporaine (Poésie 1 n° 52, 1978)
  • Poésie espagnole, les nouvelles générations (ouvrage coll., PUL 1994)
  • Facile (roman de Luis Antonio de Villena, Climats, 1999)

Participation à des anthologies et panoramas[modifier | modifier le code]

  • Les Poèmes de l'année 69 (Seghers)
  • La Poésie contemporaine depuis 45 (SGDP, 1973)
  • Poésie à Lyon (Rougerie, 1979)
  • Les Plus Beaux Poèmes pour les enfants (Cherche-midi 1982 ; 2003)
  • Poésie pour vivre (Cherche-midi, 1982)
  • Poésie 84 (Seghers)
  • Almanach des poètes (Poésie 1-vagabondages, 1984-85)
  • Poésie-Portraits (Verticales 12)
  • La Lumière et l'Exil (Le temps parallèle 1985)
  • Anthologie des poètes français (J. Imbert, Livre de poche 1985)
  • Visages des mots (Manufacture, 1985)
  • Magazine littéraire (novembre, 1987)
  • Poésie du XXe siècle, tome 3 (Robert Sabatier, Albin Michel 1988)
  • La Poésie contemporaine de langue française (France-loisirs 1992)
  • Poèmes de femmes (Cherche-midi, 1993)
  • L'Embarcadère (A. Pouillet, Comp'act, 1993)
  • Correspondance par-delà la frontière (Zoe-Paroles d'Aube 1993)
  • Les Plus Beaux Poèmes d'amour (Cherche-midi, 1997)
  • Les Aventures du regard (Jean Orizet, Lettres du temps 1999)
  • Anthologie de la poésie française contemporaine (J. Orizet, Le cherche midi 2004)
  • Les Plus Beaux Poèmes pour la paix (Le cherche midi, 2005)
  • Anthologie de la poésie française (Larousse 2007)
  • Paysage visible, paysage invisible (Champ Vallon, 2008)
  • Poèmes de femmes, Régine Deforges (Le Cherche midi, 2009)
  • La joie des mots (Collège Daumier 2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]