Anne-Thérèse de Savoie-Carignan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anne-Thérèse de Savoie-Carignan
Image illustrative de l’article Anne-Thérèse de Savoie-Carignan
Portrait d'Anne Thérèse de Savoie, vers 1741

Titre Princesse de Savoie
Autres titres Princesse de Soubise
Biographie
Dynastie Maison de Savoie-Carignan
Naissance
Hôtel de Soissons, Paris
Décès
Hôtel de Soubise, Paris
Père Victor-Amédée Ier de Savoie-Carignan
Mère Marie-Victoire de Savoie
Conjoint Charles de Rohan-Soubise
Enfants Victoire de Rohan

Anne Thérèse de Savoie-Carignan () est une princesse de Savoie. Elle est la seconde épouse de Charles de Rohan-Soubise, maréchal de France et ami de Louis XV. Elle est connue sous le nom d'Anne Thérèse de Savoie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à l'Hôtel de Soissons à Paris, elle est membre de la Maison de Savoie. Son père Victor-Amédée Ier de Savoie-Carignan, est le petit-fils de Thomas de Savoie-Carignan.

Par sa mère, elle est la petite-fille de Victor-Amédée II de Savoie, alors Roi de Sicile[1]. Sa mère est Marie-Victoire de Savoie, fille illégitime de Victor-Amédée II de Savoie et de sa maîtresse Jeanne-Baptiste d'Albert de Luynes.

Elle grandit à Paris, ses parents fuyant la cour de Savoie en raison des dettes contractées par son père dans cet État. Ses parents arrivent à Paris pendant la Régence (1715–1723), durant la minorité Louis XV.

Elle est la tant de la future Madame de Lamballe ainsi qu'une cousine de Louis XV[2].

Sa mère intrigua avec succès pour assurer de bons mariages à ses deux enfants survivants ; le seul frère d'Anne-Thérèse ayant survécu, Louis-Victor de Savoie-Carignan épouse Christine-Henriette de Hesse-Rheinfels-Rotenbourg, plus jeune sœur de la future reine de Sardaigne.

Anne Thérèse épouse quant à elle un membre de la Maison de Rohan, l'une des plus puissantes et plus extravagantes familles de la Cour de France.

Son mari, Charles de Rohan-Soubise, était veuf d'Anne-Marie-Louise de La Tour d'Auvergne, une petite-fille de la célèbre Marie-Anne Mancini. Charles de Rohan-Soubise, prince de Soubise, duc de Rohan-Rohan, seigneur de Roberval et maréchal de France depuis 1758, était un militaire, ministre d'État de Louis XV et de Louis XVI, et un libertin célèbre. Orpheline à l'âge de 9 ans, sa plus jeune sœur Marie Louise de Rohan sera plus tard connue sous le nom de Madame de Marsan comme femme de Gaston de Lorraine.

Le couple se marie au vieux Château de Rohan dans la ville de Saverne le . La cérémonie est présidée par Armand de Rohan, évêque de Strasbourg et frère de Charles. Anne Thérèse a une belle-fille, Charlotte de Rohan, future épouse de Louis Joseph de Bourbon-Condé et grand-mère du duc d'Enghien qui sera par la suite assassiné.

Anne-Thérèse meurt en couches à l'Hôtel de Soubise. En , son mari convole en troisième noces avec Victoria de Hesse-Rotenbourg, nièce de la future Princesse de Condé[3]. La nouvelle femme de Charles, moins amoureuse que lui, s'enfuit en volant 900 000 livres au prince; elle est arrêtée sur ordre de Louis XV et renvoyée dans sa famille avec une pension de 24 000 livres.

Descendance[modifier | modifier le code]

Nom Portrait Vie Notes
Victoire de Rohan
Princesse de Guéméné
Victoire Armande Josèphe de Rohan, princesse de Guéméné.jpg
Née à l'Hôtel de Soubise, elle épouse Henri-Louis-Marie de Rohan avec qui elle aura une descendance. Elle est la gouvernante de Madame Royale et du Dauphin, enfants de Louis XVI et de Marie Antoinette d'Autriche;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Royaume de Sicile sera échangé avec le Royaume de Sardaigne en 1720 alors qu'Anne-Thérèse est âgée de trois ans
  2. La mère d'Anne-Thérèse, Marie-Victoire de Savoie, est la demi-sœur de la princesse Marie-Adélaïde de Savoie, mère de Louis XV
  3. Belle-mère de Charlotte