Marie-Anne Mancini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Marie Mancini.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mancini.

Marie-Anne Mancini (Rome, 1649 - Paris, 1714) est une aristocrate italienne. Nièce de Mazarin, elle est la benjamine de sa fratrie, après Laure-Victoire, Paul, Olympe, Marie, Philippe, Hortense et Alphonse Mancini.elle a élevé les enfants de sa sœur Hortense,qui avait l'age d'être les siens

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Geronima Mazzarini et du baron Michele Mancini, Marie-Anne Mancini arriva à la cour de France à l'age de 7 ans et fut beaucoup aimé elle a même était surnommé l' enfant chérie de la cour",la reine mère Anne l'aimait beaucoup particulièrement grâce à sa gaité et elle la considérait un peu comme la fille quelle n'avait pas.Elle fut plus tard la protectrice de certains artistes comme

Jean de La Fontaine.

Compromise dans l'Affaire des poisons, elle finit par rentrer en grâce, contrairement à sa sœur Olympe Mancini(qui avait comploter contre la reine)

Descendance[modifier | modifier le code]

Marie Anne épousa Godefroy-Maurice de La Tour d'Auvergne (1636-1721), duc de Bouillon et neveu de Turenne.

Dix enfants sont nés de cette union, dont :

Le précepteur des enfants fut François Raguenet.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Combescot, Les Petites Mazarines, 1999, Grasset/Livre de Poche. (ISBN 2-253-14982-9)
  • Léon Petit, Marie-Anne Mancini, duchesse de Bouillon, 1970, éditions du Cerf-Volant.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]