Anna Dostoïevskaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anna Grigorievna Dostoïevskaïa
Description de cette image, également commentée ci-après

Anna Dostoïevskaïa en 1863

Nom de naissance Anna Snitkina
Naissance
Saint-Pétersbourg
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès (à 71 ans)
Yalta
Activité principale
Romancière
Auteur
Langue d’écriture russe

Anna Grigorievna Dostoïevskaïa née Snitkina (, Saint-Pétersbourg - , Yalta) est une écrivaine russe. Sténographe de formation, elle fut engagée par l'écrivain Fiodor Dostoïevski, qui l'épousa en février 1867.

Elle est également connue comme étant l'une des première philatéliste russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Elle est née à Saint-Pétersbourg, seconde enfant d'une famille de petits fonctionnaires : la famille compte trois enfants (Maria, Anna et Ivan). Le père, Grigori Ivanovitch Snitkine (1799-1866), d'origine ukrainienne, est féru de littérature et de théâtre, grand lecteur de Dostoïevski. La mère est finlandaise[1]. L'enfance de la jeune Anna est bercée par les récits de Dostoïevski.

Elle suit des cours de sténographie et, à partir du 4 octobre 1866, est engagée par Dostoïevski pour la rédaction de son roman Le Joueur.

Voyages[modifier | modifier le code]

Le 15 février 1867, 4 mois après avoir fait sa connaissance, elle épouse Fiodor Dostoïevski : elle a 21 ans et l'écrivain 45. Deux mois plus tard, sur le conseil des médecins de Dostoïevski, ils partent à l'étranger, où ils restent jusqu'en juillet 1871.

Sur le chemin de l'Allemagne, les époux s'arrêtent quelques jours à Vilnius[2].

En route pour le sud, ils séjournent un temps dans le Pays de Bade. Là, Dostoïevski gagne et perd successivement 4 000  francs à la roulette. Il ne peut s'arrêter et va jusqu'à jouer ce que possède son épouse.

Dostoïevski commence son roman L'Idiot à Genève en automne 1867 et l'achève à Florence en janvier 1869. Le couple vit à Genève pendant près d'un an. Le le 22 février 1868 naît leur première fille, Sophie, qui meurt d'un refroidissement à l'âge de trois mois. Les Dostoïevski partent alors pour l'Italie.

En 1869, à Dresde naît leur seconde fille, Lioubov.

Retour en Russie[modifier | modifier le code]

Leurs fils Fiodor (1871) et Alexeï(1875) naissent après leur retour à Saint-Pétersbourg.

Anna prend alors en main la trésorerie et permet à son mari de se libérer peu à peu de ses dettes. À partir de 1871, il arrête complètement le jeu. C'est également Anna qui gère les relations avec les éditeurs et les imprimeurs.

Le dernier roman de Dostoïevski, Les Frères Karamazov, lui est dédié.

Après la mort de Dostoïevski en février 1881, Anna rassemble ses manuscrits, lettres, photos et documents divers et publie à partir de 1906 plusieurs ouvrages relatifs à vie de l'écrivain, sources importantes pour ses biographes.

Elle fait également ouvrir une salle consacrée à l'écrivain au Musée historique d'État, puis la collection est transférée à l'appartement de l'écrivain en 1926.

Elle meurt le 9 juin 1918 à Yalta.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Journal de l'année 1867

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Catteau 2001, p. 8
  2. Sur le bâtiment de l’hôtel de Vilnius où ils ont séjourné, une plaque commémorative a été ajoutée en décembre 2006.