Souvenirs de la maison des morts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir House of the Dead.
image illustrant la [[littérature <adjF>]]
Cet article est une ébauche concernant la littérature.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Souvenirs de la maison des morts
(Les Carnets de la maison morte)
Auteur Fiodor Dostoïevski
Pays Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Genre Roman
Version originale
Langue Russe
Titre Записки из Мёртвого дома (Zapiski iz miortvova doma)
Date de parution 1862
Version française
Traducteur André Markowicz (2002)
Éditeur Éditions Actes Sud
Date de parution 1999

Souvenirs de la maison des morts (en russe : Записки из Мёртвого дома) est un roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski dont l'action se déroule dans un bagne en Sibérie.

Premier récit sur le système pénitentiaire russe, c'est une œuvre phare de la littérature concentrationnaire.

Titre[modifier | modifier le code]

Ce roman a été traduit sous différents titres Récits de la maison des morts et Les Carnets de la Maison morte, le titre russe (Записки из Мёртвого дома, littéralement, Notes [provenant] de la Maison morte).

Rédaction[modifier | modifier le code]

Dostoïevski a commencé son récit en 1855 après avoir purgé une peine de quatre ans de bagne (janvier 1850- ) à Omsk, et alors qu'il était encore en relégation à Semipalatinsk en Sibérie[1], où il servait comme simple soldat.

Publication[modifier | modifier le code]

Rentré en décembre 1859 à Saint-Pétersbourg, l'écrivain publie la première partie en 1860. La seconde partie fut publiée en 1862 dans la revue Le Temps, éditée par le frère aîné de l'écrivain Mikhaïl Dostoïevski. Une première édition complète séparée parut dès 1862.

Dans la présentation[2] qu'il donne de l'œuvre, André Markowicz souligne l'immense succès qu'a connu Les Carnets de la Maison morte dès 1862.

Plan[modifier | modifier le code]

  • Introduction

Première partie[modifier | modifier le code]

  1. La maison des morts
  2. Premières impressions
  3. Premières impressions (suite)
  4. Premières impressions (suite)
  5. Le premier mois
  6. Le premier mois (suite)
  7. Nouvelles connaissances – Pétrov
  8. Les hommes déterminés – Louka
  9. Isaïe Fomitch – Le Bain – Le récit de Baklouchine
  10. La fête de Noël
  11. La représentation

Deuxième partie[modifier | modifier le code]

  1. L’hôpital
  2. L’hôpital (suite)
  3. L’hôpital (suite)
  4. Le mari d’Akoulka (récit)
  5. La saison d’été
  6. Les animaux de la maison de force
  7. Le « grief »
  8. Mes camarades
  9. L’évasion
  10. La délivrance

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Ce roman a été mis en musique par le compositeur tchèque Leoš Janáček dans son dernier opéra De la maison des morts, qui fut créé en 1930.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En réalité au Kazakstan, Leonid Grossman 2003, p. 164 relève qu'une grande confusion régnait à l'époque dans l'appellation des peuples d'Asie centrale.
  2. André Markowicz 2015, p. 809.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Leonid Grossman (trad. du russe par Michèle Kahn, préf. Michel Parfenov), Dostoïevski, Paris, Parangon, coll. « Biographies »,‎ , 520 p. (ISBN 2-84190-096-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :