Ange Le Strat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ange Le Strat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
MorlaixVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
1943-1945 Mercier - Hutchinson
1946 Mercier - A. Magne
1947-1952 La Perle - Hutchinson
1953 La Française - Dunlop
1954 La Perle - Hutchinson
1955 Oscar Egg

Ange Le Strat (né le à Inguiniel et mort le à Morlaix) est un coureur cycliste français. Professionnel de 1943 à 1960, il a notamment remporté Bordeaux-Paris en 1948.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant de passer professionnel, Ange remportait, dès 1937, à 19 ans, la classique Paris-Montereau. L'année suivante allait le voir devenir champion de France des sociétés et terminer à la cinquième place du championnat de France sur route. En 1939, il prenait la seconde place de Paris-Chamarande et la 13e de Manche-Océan. Il allait s'installer à Paris pendant la seconde guerre mondiale et terminait second du trophée de Longchamps en 1940, troisième du critérium des As 1941 et remportait Paris-Evreux en 1942. Il passe alors professionnel en 1943 et termine troisième du grand prix Cyclo-Sport à Paris mais également quatrième du critérium des Aiglons. L'année suivante le verra prendre la troisième place du circuit de Joinville, ainsi que la quatrième du grand prix de Seine et Marne. En 1945, il terminera quatrième du grand prix de Lille, cinquième du critérium de Villeneuve-Saint Georges et 16e de Paris-Tours. Il s'imposera sur le grand prix de Plouay 1946 et prendra la quatrième place de Paris-Nice. Le grand prix de Saint-Léonard tombera dans son escarcelle l'année suivante, et il aura le premier accessit sur Paris-Limoges et le tour de l'Ouest, en ayant pris la seconde place de la 7e étape. Il disputait le tour de France pour le compte de l'équipe de l'Ouest dont le leader était Jean Robic et prenait une 33e place au classement final. 1948 allait être une grande année avec des victoires à Ploerdut, sur Paris-Clermont Ferrand, sur 2 épreuves derrière derny, à Limoges et Vienne, mais surtout sur Bordeaux-Paris après avoir surmonté une défaillance qui aurait pu lui coûter la victoire ! Cette même année, il prenait la troisième place du critérium de Pau, la 6e de Paris-Camembert, la 7e du championnat de France, la 10e des Boucles de la Seine et la 11e du tour de Correze. Sélectionné pour le championnat du monde, il n'ira pas au terme de l'épreuve. L'année suivante, le verra terminer quatrième de Bordeaux-Paris, 6e du critérium des As et par deux fois à la treizième place, d'abord sur le championnat de France puis sur Paris-Bruxelles. En 1950, il s'imposait sur Paris-Camembert et au grand prix de Calais, prenait la 3e place du grand prix de l'écho d'Alger, la 7e de Bordeaux-Paris, la 9e de Paris-Bruxelles, la 13e de Paris-Tours et la 22e du tour de l'Ouest. Sa carrière sur route fut alors mise entre parenthèses au profit d'une nouvelle carrière sur piste et en 1951, il terminait à la 5e place du championnat de France de demi-fond et à la 8e en 1953. Il allait devenir champion de France de demi-fond en 1954 et terminer 6e du championnat du monde 1955. Toujours dans cette même discipline, il prendra la seconde place du championnat de France 1956 mais sera éliminé en série lors du championnat du Monde. Pour l'anecdote, en 1955, il allait devenir recordman du monde de l'heure derrière moto, sur piste couverte, avec 73,554 km.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1947 : 33e
  • 1949 : non-partant à la 8e étape

Liens externes[modifier | modifier le code]