Andrea Pollack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la natation image illustrant une personnalité image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant la natation et une personnalité allemande.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pollack.
Andrea Pollack Swimming pictogram white.png
Bundesarchiv Bild 183-T0704-0027, Andrea Pollack, Babara Krause.jpg
Informations
Nages Papillon
Période active Fin années 1970, début 1980
Nationalité Drapeau : Allemagne de l'Est Est-allemande
Naissance Née le à Schwerin
Records
Grand bassin 3 records du monde individuels sur 100 m et 200 m papillon
Palmarès
Jeux olympiques 4 3 0
Ch. du monde grand bassin 0 2 1
Ch. d'Europe grand bassin 2 1 0
Distinctions
Triple championne olympique

Andrea Pollack, née le à Schwerin, est une nageuse est-allemande spécialiste du papillon, qui a remporté trois titres olympiques au cours de sa carrière.

Elle s'illustrait au moment où la natation est-allemande dominait outrageusement les compétitions internationales. Ainsi, à seulement 15 ans, elle gagne deux titres olympiques en remportant les épreuves du 200 m papillon et le relais 4 × 100 m 4 nages. Elle s'illustre également sur le 100 m papillon et le relais 4 × 100 m nage libre où elle remporte la médaille d'argent. Pour sa deuxième participation aux Jeux olympiques à Moscou, elle participe à la conservation du titre du relais 4 × 100 m 4 nages. En individuelle, elle monte sur la deuxième marche du podium sur l'épreuve du 100 m papillon.

En 1978, elle améliore trois meilleures marques mondiales de l'histoire mais ne remporte aucun titre mondial à Cali. Elle se console avec trois médailles sur 100 m et 200 m papillon, ainsi que sur le relais 4 × 100 m 4 nages.

Dopage[modifier | modifier le code]

Andrea Pollack, comme la plupart des sportifs est-allemands de la même époque, a été dopée par ses entraineurs sur ordre de la Stasi. Les nageurs étaient dopés à l'Oral-Turinabol, un stéroïde anabolisant dérivé de la testostérone[1].

Après sa retraite sportive, elle a fait une fausse-couche inexpliquée à son cinquième mois de grossesse et a témoigné lors du procès du dopage est-allemand[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

  • Jeux olympiques de 1976 à Montréal (Canada) :
    • médaille d'or Médaille d'or sur l'épreuve du 200 m papillon (2 min 11 s 41).
    • médaille d'or Médaille d'or avec le relais est-allemand 4 × 100 m 4 nages (4 min 07 s 95).
    • médaille d'argent Médaille d'argent sur l'épreuve du 100 m papillon (1 min 0 s 98).
    • médaille d'argent Médaille d'argent avec le relais est-allemand 4 × 100 m nage libre (4 min 07 s 95).

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

  • Championnats du monde 1978 à Cali (Colombie) :
    • médaille d'argent Médaille d'argent sur l'épreuve du 100 m papillon (1 min 00 s 26).
    • médaille d'argent Médaille d'argent avec le relais est-allemand 4 × 100 m 4 nages (4 min 09 s 13).
    • médaille de bronze Médaille de bronze sur l'épreuve du 200 m papillon (2 min 12 s 63).

Records[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Personne, Le sport pour l'enfant, L'Harmattan, 1993, pp. 87, 88
  2. « East German Doping Trials Continue », sur Swimming World Magazine,‎ (consulté le 5 septembre 2011)