Rica Reinisch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rica Reinisch (au centre)

Rica Reinisch, née le 6 avril 1965 à Seifhennersdorf, est une ancienne nageuse allemande. Elle a gagné trois médailles d'or pour la République démocratique allemande aux Jeux olympiques d'été de 1980 à Moscou.

Elle est membre de l'International Swimming Hall of Fame.

Dopage[modifier | modifier le code]

Rica Reinisch, comme la plupart des sportifs est-allemands de la même époque, a été dopée par ses entraineurs sur ordre de la Stasi. Les nageurs étaient dopés à l'Oral-Turinabol, un stéroïde anabolisant dérivé de la testostérone[1]. À l'âge de 16 ans, elle commença à souffrir lors de ses menstruations. Les médecins découvrirent alors que ses ovaires avaient grandi anormalement. Sa mère l'obligea à arrêter sa carrière sportive, juste après les Jeux Olympiques de Moscou[1].

Après la chute du Mur de Berlin et la réunification allemande, des enregistrements confirmèrent le scandale du dopage en Allemagne de l'est. Rica Reinisch s'est mariée, a fait deux fausses-couches[2] et a souffert également de problèmes cardiaques[1]. À la suite du procès du dopage est-allemand au début des années 1990, elle témoigna[3] et reçut des dommages et intérêts[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « The prodigy whose body lasted two years », sur The Guardian,‎ 1er novembre 2005 (consulté le 5 septembre 2011) : « « I was an immense swimming talent, » Reinisch told the Guardian. « They robbed me of a chance to win the gold medal without drugs. » »
  2. « GDR athletes sue over steroid damage », sur BBC,‎ 13 mars 2005 (consulté le 5 septembre 2011)
  3. Jean-Michel Delaplace, L'Histoire du sport, l'histoire des sportifs, L'Harmattan, 1999, p. 264