André Mahé (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Mahé.
André Mahé
Andremahe.JPG
André Mahé en 2007
Informations
Naissance
Décès
Nationalité
Équipes professionnelles
1945Erka-Dunlop
1946-1947Métropole-Dunlop
1948-1950Stella-Dunlop
1951-1952Terrot-Wolber
1953Peugeot-Dunlop
1954Royal-Codrix
Principales victoires
2 classiques
Paris-Roubaix 1949
Paris-Tours 1950
André Mahé à la poursuite de Ferdi Kübler sur le Tour de France 1947

André Mahé est un coureur cycliste français, né le dans le 15e arrondissement de Paris et mort à Choisy-au-Bac (Oise), le [1]. Professionnel de 1945 à 1954, il a notamment remporté Paris-Roubaix en 1949, ex aequo avec Serse Coppi, et Paris-Tours en 1950.

Une mésaventure singulière[modifier | modifier le code]

Cycliste d’un bon niveau, il est entré dans la légende du sport, surtout pour avoir participé à l'une des aventures les plus rocambolesques dans l’histoire du cyclisme et qui s'est passée dans une course déjà très spéciale, le Paris-Roubaix de 1949.

Cette année-là avait eu lieu une échappée décisive avec Jésus-Jacques Moujica et Frans Leenenen, mais, non loin du vélodrome de Roubaix où la course devait se terminer, un commissaire de la course les a orientés dans la mauvaise direction. Les trois ont réussi à entrer dans le vélodrome par une porte secondaire. Mahé a battu Leenenen au sprint et a commencé à fêter sa victoire, tandis que Moujica arrivait un peu plus tard en raison d'une chute. Peu de temps après est arrivé Georges Martin, un autre membre de l’échappée, suivi du groupe battu, avec Serse Coppi, frère du célèbre Fausto Coppi, qui a pris la cinquième place. Lorsque les frères Coppi ont entendu parler de la façon irrégulière dont Mahé était l'arrivé, ils ont protesté, en exigeant qu'il fût disqualifié ou rétrogradé et que Serse fût nommé vainqueur.

Les juges ont alors changé d'avis et accordé la course à Serse Coppi, mais cinq jours plus tard la fédération française confirmait Mahé comme vainqueur. La fédération italienne a protesté alors auprès de l'Union Cycliste Internationale et le litige est devenu international. En août 1949 la réponse de l'UCI a été de déclarer la course nulle : personne n’était vainqueur. Toutefois, elle a consenti à revoir sa décision lors d'une conférence en novembre de la même année.

À cette occasion la fédération belge s'est rangée du côté des Italiens. Après bien des discutailleries internes on a trouvé un compromis. Le résultat final - réintégrer la course et désigner André Mahé et Serse Coppi comme co-vainqueurs - n'a satisfait aucun des deux camps. Cette course a été la seule victoire de Serse Coppi dans une classique.

Lors d’une interview de 2007, André Mahé soutenait toujours que c’est à lui qu’on aurait dû attribuer la course. Il a dit de Fausto Coppi : « Coppi voulait que son frère remportât une grande victoire. C'était un grand champion, Coppi, mais faire comme il a fait - protester de cette façon afin d’obtenir une victoire pour son frère - ce n'était pas digne d'un champion. C'était au-dessous de lui."[2] »


En dehors de cet épisode, Mahé a remporté le Paris-Tours 1950 et a obtenu une autre troisième place au Roubaix 1952 remporté par Rik Van Steenbergen devant Fausto Coppi, et il a également été troisième au Grand Prix des Nations 1946. Il a par ailleurs remporté plusieurs circuits, des critériums et des courses françaises importantes.

Il est mort en 2010 à l'âge de 90 ans[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur le Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1947 : abandon (3e étape)
  • 1949 : 49e
  • 1950 : abandon (8e étape)
  • 1951 : abandon (16e étape)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décès d'André Mahé, Rédaction de Sport365.fr
  2. Woodland, Les. "Share Deal" an interview with André Mahé, Procycling, Issue 97, April 2007, pp. 74-5
  3. Modèle:Cita news

Liens externes[modifier | modifier le code]