André Horace François de Barral de Rochechinard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Horace François de Barral
Naissance
Grenoble (Isère)
Décès (à 86 ans)
Voiron (Isère)
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Grade Général de brigade
Distinctions Baron de l'Empire
Officier de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions Préfet du Cher

André Horace François de Barral, vicomte de Barral, né le fils du conseiller de Barral de Rochechinard et petit-fils du marquis Joseph de Barral, seigneur d'Allevard, est un général français.

Il est nommé le , maréchal des camps et armées du roi, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.

Biographie[modifier | modifier le code]

À Cadix, il est aide-major général des armées de M. de La Fayette lors de la préparation du corps qui viendra en aide aux "Insurgents" américains.

Il est promu général de brigade en 1793[1].

En 1805, il est nommé préfet du Cher. Baron de l'Empire depuis le , il est également officier de la Légion d'honneur et chancelier de la 7e cohorte. Il participe en 1814 au combat des Echelles contre les envahisseurs autrichiens.

Il meurt le .

Il a épousé Anne-Amédée de Beauharnais, fille de Fanny de Beauharnais. Madame de Barral, réfugiée à Saint-Aupre durant la Terreur, est la tante de Stéphanie de Beauharnais, grande-duchesse de Bade. Ses deux fils (François Joseph et Philippe Octave) sont sénateurs du Second Empire.

Selon les "Mémoires" du comte Alexandre de Tilly, Horace de Barral ou " M. de Rochech" aurait pu être le modèle de Prévan des "Liaisons dangereuses".

Récapitulatifs[modifier | modifier le code]

Titre[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Officier de la Légion d'Honneur

Armoiries[modifier | modifier le code]

Image Armoiries
Orn ext baron de l'Empire OLH.svg
Blason André Horace François de Barral (1743-1820).svg
Armes du baron Barral et de l'Empire

Écartelé au premier et quatrième de gueules à trois bandes d'argent ; au deuxième et troisième d'argent à la fasce de sable surmontée de trois merlettes en fasce du même ; franc quartier des barons préfets, brochant sur le tout[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Salamand : "Barral, une famille de maîtres de forges dauphinois" éditions du Fond-de-France 2006 -