André Biéler (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Biéler.
André Biéler
André Charles Biéler.png
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
KingstonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

André Biéler (8 octobre 1896 - 1er décembre 1989) est un peintre et un professeur d'art canadien. Il aimait peindre le portrait du Québec rural.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Lausanne, la famille d'André Biéler s'établit à Paris en 1898. À l'âge de quatorze ans, André Biéler change à nouveau de pays, allant cette fois vivre au Canada.

Il est instruit en anglais; la commission scolaire protestante de l'époque était surtout prévue pour les anglophones. En 1915, il se joint à l'armée canadienne, servant dans le Princess Patricia's Canadian Light Infantry et revient blessé de la Première Guerre mondiale[1].

Il choisit de devenir peintre en 1920 et commence à exposer en 1924. Inspiré par la nature et la beauté des paysages canadiens, il s'établit à l'île d'Orléans où il cherche à peindre l'authenticité et le caractère pittoresque du terroir.

Ses nombreux tableaux le mèneront à parcourir les Laurentides et Charlevoix, pour finalement accepter un poste à l'Université Queen's en 1936. Ses sujets de peinture sont issus du réel et son style est moderne et français, s'inspirant notamment de l'école de Paris.

En 1941, il organise la première conférence des artistes canadiens. De cette conférence émerge la fédération canadienne des artistes, dont Biéler est le premier président.

À la fin de sa vie, il est intéressé par les effets de la lumière et de la couleur et sculpte régulièrement. Prenant sa retraite en 1963, il meurt à Kingston en 1989. En 2012 la Galerie Valentin organise une exposition rétrospective de ses œuvres[2].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]