Anastasia Kuzmina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anastazia Kuzmina)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kouzmina et Chipoulina.

Anastasia Kuzmina
Image illustrative de l’article Anastasia Kuzmina
Anastasiya Kuzmina en 2015.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active De 1999 à 2019
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Slovaquie Slovaque
Naissance (34 ans)
Lieu de naissance Drapeau : URSS Tioumen
Taille 1.80 m
Poids de forme 68 kg
Club VSC Dukla Banská Bystrica (sk)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 3 3 0
Championnats du monde 1 1 1
Coupe du monde (globes) 3 2 3
Coupe du monde (épreuves individuelles) 18 15 5

Anastasiya Vladimirovna Kuzmina (en russe : Анастасия Владимировна Кузьмина), née Chipoulina le à Tioumen en Union soviétique, est une biathlète slovaque d'origine russe. Elle est triple championne olympique : sprint à Vancouver en 2010 et à Sotchi en 2014 et mass start à Pyeongchang en 2018. Elle remporte toutes les médailles d'or de la Slovaquie aux Jeux d'hiver, et son total de six podiums est le meilleur pour un athlète slovaque Jeux d'été et d'hiver confondus. Lors de la saison 2017-2018 , elle enlève ses deux premiers petits globes de cristal, celui du sprint et celui de la poursuite, et elle termine 2e du classement général 2017-2018 de la Coupe du monde à seulement trois points de Kaisa Mäkäräinen. Elle remporte son premier titre mondial à 34 ans, le 8 mars 2019 à l'arrivée du sprint des championnats du monde d'Östersund. Elle prend sa retraite sportive au terme de la saison 2018-2019 en réalisant un doublé sprint-poursuite lors de la dernière étape de la Coupe du monde à Holmenkollen et en s'attribuant le petit globe de cristal du sprint.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2006, elle fait ses débuts en Coupe du monde sous les couleurs russes puis décide de représenter la Slovaquie à partir de 2008. Ce choix est notamment motivé par l'idée d'avoir son enfant, né de l'union avec le fondeur israélien Daniel Kuzmin, présent avec elle à l'entraînement, ce qui n'aurait pas été possible en Russie[1],[2]. Elle est la sœur du biathlète russe Anton Shipulin.

Son premier podium au niveau mondial date de 2009, où elle remporte l'argent en mass-start (départ en masse) aux Championnats du monde de Pyeongchang.

Elle remporte la médaille d'or du sprint aux Jeux olympiques de 2010, aussi sa première victoire au niveau mondial. Cette victoire permet à son pays de remporter son premier titre olympique aux Jeux d'hiver. En 2010-2011, elle ajoute deux succès à son palmarès, dont une à la prestigieuse étape d'Holmenkollen, l'aidant à rentrer pour la première fois dans le top dix du classement général de la Coupe du monde. Elle attend deux ans avant de retrouver la plus haute marche du podium à l'occasion du sprint d'Antholz.

Elle récidive sa victoire des Jeux olympiques de Vancouver 2010 sur le sprint Jeux de Sotchi 2014, devenant la première biathlète à conserver son titre dans cette discipline[3]. Ensuite, en fin de saison, elle gagne deux fois à Holmenkollen ce qui lui permet de finir à la sixième place au classement général de la Coupe du monde.

En 2015 et 2016, elle est absente du circuit mondial pour cause de grossesse et revient pour la saison 2016/2017. En décembre 2017, elle remporte la poursuite d'Hochfilzen et le sprint du Grand Bornand, où elle a une marge de plus de 30 secondes sur la deuxième[4]. Début 2018, elle signe deux victoires à Oberhof et renforce son avance à la tête du classement général de la Coupe du monde[5].

Le samedi 17 février 2018, Anastasia Kuzmina remporte le titre olympique de la mass start lors des Jeux olympiques de Pyeongchang, une troisième médaille d'or en trois Jeux consécutifs, qui s'ajoute à ses médailles d'argent de la poursuite et de l'individuel remportés en Corée[6]. Elle remporte ses deux premiers globes de cristal, les « petits » du sprint et de la poursuite, avec cinq victoires dans l'hiver : trois en sprint, deux en poursuite. Elle est en tête du classement général de la Coupe du monde devant Kaisa Mäkäräinen quand elle arrive dans sa ville natale, Tioumen où se déroulent les trois dernières épreuves de la saison. Et tout se dénoue dans l'ultime course, la mass-start disputée le 25 mars 2018 où elle se classe à la 11e place, alors que Mäkäräinen termine 6e et enlève le gros globe de cristal pour trois points (822 à 819)[7].

Repartie pour disputer la saison 2018-2019, Anastasia Kuzmina remporte la 14e victoire de sa carrière à l'arrivée de la mass-start de Nové Město, dernière course de l'année 2018 disputée le 23 décembre, avec deux erreurs au tir mais le meilleur temps à ski, devant Paulína Fialková à 12 secondes et Anaïs Chevalier à 13 secondes. Elle s'impose le 17 janvier dans le sprint de Ruhpolding (la 15e victoire de sa carrière) avec un 10 sur 10 au tir et le meilleur temps à ski, qui lui permet de devancer Lisa Vittozzi de 8 secondes et Hanna Öberg de 10 secondes, toutes deux sans-faute comme elle.

Pour ses septièmes et derniers championnats du monde, et alors qu'elle n'a encore jamais remporté de titre, Anastasia Kuzmina s'impose à 34 dans le sprint des Mondiaux 2019, le 8 mars à Östersund, avec une erreur au tir et un meilleur temps à ski que Ingrid Landmark Tandrevold et Laura Dahlmeier qui l'accompagnent sur le podium avec un zéro faute[8]. Elle remporte sa dix-septième victoire en Coupe du monde le 21 mars dans le stade d'Holmenkollen à Oslo, à l'arrivée du sprint, avec une erreur au tir et le meilleur temps à ski qui lui permet de devancer Franziska Preuß de 21 secondes et Paulína Fialková 25 secondes, toutes deux sans-faute, comme Célia Aymonier qui termine quatrième. Cette victoire lui permet de s'attribuer le petit globe de la spécialité, le troisième de sa carrière[9]. Interrogée à l'arrivée, Anastasia Kuzmina confirme qu'il s'agissait de son dernier sprint et qu'elle prend sa retraite sportive à la fin de cette ultime étape de la Coupe du monde 2018-2019[10]. Elle se fait à nouveau plaisir 48 heures plus tard en gagnant la dernière poursuite de la saison avec un 20 sur 20 et une avance colossale à l'arrivée, 1 min 42 s sur Denise Herrmann et 2 min 01 s sur Hanna Öberg, pour la dix-huitième victoire de sa carrière[11]. Elle termine 10e de la dernière course de sa carrière, la mass-start disputée le 24 mars, et se classe 3e du général de la Coupe du monde.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Palmarès d'Anastasia Kuzmina aux Jeux olympiques d'hiver[12]
Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Jeux olympiques 2010
Drapeau : Canada Vancouver
38e Médaille d'or, Jeux olympiques Médaille d'argent, Jeux olympiques 7e 12e Épreuve inexistante à cette date
Jeux olympiques 2014
Drapeau : Russie Sotchi
27e Médaille d'or, Jeux olympiques 6e 26e 5e
Jeux olympiques 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Médaille d'argent, Jeux olympiques 13e Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'or, Jeux olympiques 5e 20e

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Kuzmina

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte Relais mixte simple
Mondiaux 2009
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
29e 7e 17e Médaille d'argent, monde 13e 10e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2010

Drapeau : Russie Khanty-Mansiïsk

13e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2011
Drapeau : Russie Khanty-Mansiïsk
9e Médaille de bronze, monde 6e 9e 7e 12e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2012
Drapeau : Allemagne Ruhpolding
10e 10e 19e 8e 8e 7e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2013
Drapeau : République tchèque Nové Město
4e 17e 14e 15e 8e 7e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2017
Drapeau : Autriche Hochfilzen
8e 13e 22e 8e Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2019
Drapeau : Suède Östersund
58e Médaille d'or, monde 6e 28e 6e

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • — : non disputée par Kuzmina
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 2e en 2018.
    • Vainqueur du classement du sprint en 2018 et 2019.
    • Vainqueur du classement du poursuite en 2018.
  • 38 podiums individuels : 18 victoires (dont trois médailles d'or olympiques et un titre mondial), 15 deuxièmes places (dont trois médailles d'argent olympiques et une médaille d'argent aux championnat du monde) et 5 troisièmes places (dont une médaille de bronze aux jeux olympiques)[13].
  • 1 podium en relais (une troisième place en mixte).

Classements en Coupe du monde par saison[modifier | modifier le code]

Saison Classement général final Individuelle Sprint Poursuite Mass start
2006-2007 61e 36e - - -
2008-2009 30e 30e 36e 40e 13e
2009-2010 19e 17e 25e 14e 15e
2010-2011 9e 22e 5e 10e 14e
2011-2012 10e 8e 7e 12e 6e
2012-2013 7e 5e 9e 11e 9e
2013-2014 6e 3e 12e 9e 2e
2016-2017 40e - 29e 41e 42e
2017-2018 2e 22e 1re 1re 6e
2018-2019 3e 18e 1re 3e 10e

Victoires[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Sprint Poursuite Individuelle Mass start Total
2009-2010 Drapeau : Canada Vancouver (J.O.) 1
2010-2011 Drapeau : Autriche Hochfilzen Drapeau : Norvège Holmenkollen 2
2012-2013 Drapeau : Italie Antholz-Anterselva 1
2013-2014 Drapeau : Russie Sotchi (J.O.) Drapeau : Norvège Holmenkollen Drapeau : Norvège Holmenkollen 3
2017-2018 Drapeau : France Le Grand-Bornand
Drapeau : Allemagne Oberhof
Drapeau : Norvège Holmenkollen
Drapeau : Autriche Hochfilzen
Drapeau : Allemagne Oberhof
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang (J.O.) 6
2018-2019 Drapeau : Allemagne Ruhpolding
Drapeau : Suède Östersund (Ch du monde)
Drapeau : Norvège Holmenkollen

Drapeau : Norvège Holmenkollen
Drapeau : République tchèque Nové Město 5
Total 10 5 0 3 18

Championnats du monde de biathlon d'été[modifier | modifier le code]

  • Médaille de bronze du relais mixte en 2009 et 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Profil, sur sochi2014.com
  2. La Slovaque Anastasiya Kuzmina remporte le sprint du biathlon, sur lemonde.fr, le 9 février 2014
  3. (en) Eric Willemsen, Kuzmina defends olympic title biathlon, Yahoo sports, le 9 février 2014
  4. (en) Kuzmina enjoys sprint victory at Biathlon World Cup in France, sur insidethegames.biz, le 14 décembre 2017
  5. Kuzmina, Fourcade extend overall biathlon World Cup leads, sur theolympian.com, le 6 janvier 2018
  6. Anastasiya Kuzmina remporte la mass start avec la manière, Marie Dorin-Habert 9e - L'Équipe, 17 février 2018.
  7. Mirko Hominal, « Domracheva et Mäkärainen terminent en beauté (ski-nordique.net) », (consulté le 25 mars 2018)
  8. Mirko Hominal, « Anastasia Kuzmina partira en beauté », sur ski-nordique.net, (consulté le 8 mars 2019)
  9. Nordic Mag, « Biathlon », sur Nordic Magazine, (consulté le 22 mars 2019)
  10. Rédaction, « Coupe du monde : Célia Aymonier finit quatrième du sprint d'Oslo, Anastasia Kuzmina s'impose, Lisa Vittozzi s'effondre », sur L'ÉQUIPE, (consulté le 22 mars 2019)
  11. Mirko Hominal, « Anastasia Kuzmina nous manquera », sur ski-nordique.net, (consulté le 23 mars 2019)
  12. (en) Profil olympique d’Anastasia Kuzmina sur sports-reference.com
  13. Les médailles obtenues aux Jeux olympiques et aux Championnats du monde comptent officiellement comme des podiums de Coupe du monde.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :