Lisa Vittozzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lisa Vittozzi
Image illustrative de l’article Lisa Vittozzi
Lisa Vittozzi à Oberhof en 2018.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 2012-
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Italie Italienne
Nationalité Italie
Naissance (26 ans)
Lieu de naissance Pieve di Cadore
Taille 176 cm
Poids de forme 60 kg
Club C.S. Forestale
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 1
Championnats du monde 0 2 2
Coupe du monde (globes) 1 1 0
Coupe du monde (épreuves individuelles) 2 4 6

Lisa Vittozzi, née le à Pieve di Cadore, est une biathlète italienne. Elle a remporté une médaille de bronze olympique avec le relais mixte italien en 2018, ainsi qu'une médaille de bronze en relais féminin lors des championnats du monde de 2015. Elle totalise 25 podiums en Coupe du monde, dont 11 individuels, remportant ses deux premières victoires les 10 et à l'arrivée du sprint et de la poursuite à Oberhof. Elle est médaillée d'argent de l'individuel 15 km aux Championnats du monde d'Östersund 2019, remporte le petit globe de cristal de l'individuel au terme de la saison 2018-2019 et termine deuxième du classement général derrière Dorothea Wierer avec qui elle a lutté jusqu'à la dernière course pour le gain du gros globe de cristal.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts internationaux en 2012.

Gagnante de deux titres mondiaux dans la catégorie jeune en 2014, Lisa Vittozzi commence sa carrière en Coupe du monde en à Östersund. Elle dispute les Championnats du monde 2015, où elle décroche avec Nicole Gontier, Karin Oberhofer et Dorothea Wierer la médaille de bronze du relais féminin.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Elle remporte sa première course en Coupe du monde avec le relais féminin à Hochfilzen, en assurant le départ avec un sans-faute au tir. Elle obtient la 13e place à la poursuite des Championnats du monde d'Oslo. Elle termine la saison à la 39e place de la Coupe du monde.

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Aux championnats du monde 2017 à Hochfilzen, elle se classe quatrième du relais mixte et cinquième du relais féminin. Elle crée la surprise dans l'épreuve du sprint sur ces mêmes championnats, échouant à seulement deux dixièmes de seconde d'Anaïs Chevalier pour une place sur le podium.

Durant la saison, elle poursuit sa progression en Coupe du monde et accède à la troisième place de la poursuite de Kontiolahti, devançant de 2 secondes Domracheva, ce qui constitue son premier podium individuel dans l'élite mondiale. Elle termine la saison à la 27e place de la Coupe du monde.

Saison 2017-2018[modifier | modifier le code]

Lisa Vittozzi s'affirme au plus haut niveau en étant régulière tout au long de la saison : elle décroche une deuxième place (mass-start de Kontiolahti), deux troisièmes places (sprint de Kontiolahti et poursuite du Grand Bornand) et trois quatrièmes places (sprint du Grand Bornand, poursuite d'Östersund et mass start des Jeux olympiques de PyeongChang).

Elle est proche d'obtenir une médaille olympique individuelle : sixième du sprint et quatrième de la mass start où elle lutte pour la médaille jusqu'au dernier tir debout au cours duquel elle commet une faute.

Titulaire de l'équipe italienne de relais mixte en compagnie de sa chef de file Dorothea Wierer, de Lukas Hofer et de Dominik Windisch, elle remporte la médaille de bronze aux Jeux olympiques, ainsi que le relais mixte de Kontiolahti en Coupe du monde et le classement de la spécialité.

Elle termine à la sixième place de la Coupe du monde.

Saison 2018-2019[modifier | modifier le code]

Le début de saison de Lisa Vittozzi s'inscrit dans la continuité de ses bonnes performances de l'année précédente : au cours des cinq premières courses, elle obtient à chaque fois un Top 6, flirtant de près avec le podium. Elle s'impose avec l'équipe de relais féminin lors de l'épreuve de Hochfilzen.

Lors de l'étape de Nove Mesto, les résultats sont moins réguliers, mais sa 4ème place obtenue sur la poursuite lui permet d'accéder à la 3ème place du classement général de la Coupe du Monde.

Elle remporte sa première victoire en Coupe du monde à l'arrivée du sprint d'Oberhof le , à la faveur d'un sans-faute au tir et d'un bon temps à ski qui lui permet de devancer de 5 secondes Anaïs Chevalier et de 15 secondes Hanna Öberg qui ont elles aussi réalisé le 10 sur 10[1]. Le lendemain, elle fait la course en tête de la poursuite du premier tir à la fin avec beaucoup de sérénité et signe ainsi sa deuxième victoire, devant Anastasia Kuzmina et Anaïs Chevalier[2], progressant à la deuxième place du classement général derrière sa coéquipière Dorothea Wierer.

Au cours du sprint de Ruhpolding, Lisa Vittozzi s'élance pour la première fois avec le dossard rouge de leader de la spécialité. Sans céder à la pression due à sa nouvelle notoriété, elle est parfaite au tir, rapide sur les skis et décroche une deuxième place derrière Kuzmina. 3 jours plus tard, lors de la mass-start, elle est à la lutte pour la victoire jusqu'au dernier tir debout où elle commet une erreur qui la fait rétrograder à la 11ème place.

Lors de l'étape d'Antholz, Vittozzi est de nouveau au rendez-vous devant son public : avec un 9/10, elle s'empare de la 5ème place du sprint qu'elle bonifie 2 jours plus tard lors de la poursuite en accrochant le podium[3]. Une 11ème place lors de la mass start confirme sa régularité, malgré la fatigue accumulée[4]. Avant les étapes américaines, Lisa Vittozzi est désormais solidement installée à la 2ème place de la Coupe du monde.

Malgré le froid canadien, elle décroche une 3ème place avec un sans-faute au tir lors de l'individuel. Aux Etats-Unis, deux places honorables au sprint et à la poursuite lui permettent de devancer Wierer au classement général de la Coupe du monde avec 7 points d'avance. Lors des Championnats du monde à Östersund, elle remporte le sa première médaille dans un évènement majeur et terminant deuxième de l'individuel 15 km à 23 secondes de Hanna Öberg grâce à un sans-faute au tir qui lui permet de devancer Justine Braisaz (19 sur 20) sur le podium[5].

Après avoir aussi pris la médaille de bronze du relais mixte avec Lukas Hofer, Dominik Windisch et Dorothea Wierer à Östersund, elle est à la lutte pour le gros globe de cristal avec cette dernière. Vittozzi et Wierer arrivent à la dernier étape de la Coupe du monde à Oslo à égalité de points en tête du classement (852) mais c'est sa coéquipière championne du monde de la mass-start le dernier jour des Mondiaux qui porte le maillot jaune car elle compte une victoire de plus. Les choses basculent dès le sprint disputé dans le stade d'Holmenkollen le : elle termine la course avec un 5 sur 10 et se classe 68e alors que Wierer prend les points de la 11e place. Conséquence directe, Vittozzi ne se qualifie pas pour la poursuite au programme du . A deux courses de la fin de saison, Wierer a pris un avantage décisif[6].

Lisa Vittozzi termine finalement à la deuxième place du classement général de la Coupe du monde et remporte son premier petit globe de cristal, celui de l'individuel grâce notamment à ses deux podiums obtenus dans la spécialité en cours de saison. Par ailleurs elle se classe quatrième au général du sprint et de la poursuite.

Saison 2019-2020[modifier | modifier le code]

Affectée par l'occasion manquée de remporter le gros globe la saison précédente et minée par sa rivalité avec Dorothea Wierer qui crée parfois des tensions au sein de l'équipe d'Italie, Lisa Vittozzi ne parvient pas à conserver le niveau d'excellence qui lui avait permis de lutter en tête du classement général durant tout l'hiver 2018-2019. Elle réussit toutefois à bien terminer la saison et signer deux podiums, se classant deuxième de la mass-start de Pokljuka en janvier 2020 et troisième de la poursuite de Kontiolahti, dernière course de la saison en mars. Entre temps aux championnats du monde d'Antholz-Anterselva en février elle obtient le premier jour la médaille d'argent du relais mixte en compagnie de Lukas Hofer, Dominik Windisch et Dorothea Wierer mais, contrairement à Wierer, elle ne parvient pas ensuite à briller sur les courses individuelles (une seule place dans le top 25, en étant sixième du sprint). Elle termine à la dixième place du classement général de la Coupe du monde 2019-2020.

Saisons 2020-2021[modifier | modifier le code]

Vittozzi contracte le virus de la Covid-19 quelques semaines avant le début de saison, perturbant fortement sa préparation. Son niveau est en deçà de ses capacités et elle n'obtient aucun résultat probant. Elle retrouve le haut du classement lors des Championnats du monde à Pokljuka en Slovénie. Elle prend la 5e place du sprint avec un sans faute au tir, mais ne parvient pas à profiter de cette bonne position pour la poursuite en étant défaillante sur le pas de tir avec un 10/20, la repoussant à la 48e place au final. Après une course très moyenne sur l'individuel avec quatre fautes au tir et ne terminant que 38e. Vittozzi lance le relais italien de belle manière, avec aucune pioche au tir, donnant le relais à sa compatriote Michela Carrara avec 16 secondes d'avance. Cependant les Italiennes ne terminent cette épreuve qu'à la 9e place. Lors de la dernière course de ces monidaux, Vittozzi effectue un 19/20 au tir et se trouve à la lutte pour une médaille lors du dernier tour, mais ne parvient pas à suivre les Norvégiennes Tandrevold, Eckhoff et Olsbu Røiseland et franchit la ligne d'arrivée à la 5e place[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Palmarès aux Jeux olympiques d'hiver
Édition / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang 2018 32e 6e 11e 4e 9e Médaille de bronze, Jeux olympiques

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Palmarès aux Championnats du monde
Édition / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte Relais mixte simple
Drapeau : Finlande Kontiolahti 2015 60e 41e Médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Norvège Holmenkollen 2016 20e 13e 17e 7e
Drapeau : Autriche Hochfilzen 2017 36e 4e 14e 11e 5e 4e
Drapeau : Suède Östersund 2019 Médaille d'argent, monde 21e 10e 8e 10e Médaille de bronze, monde
Drapeau : Italie Antholz-Anterselva 2020 71e 6e 27e 30e 10e Médaille d'argent, monde
Drapeau : Slovénie Pokljuka 2021 38e 5e 48e 5e 9e 6e

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • — : non disputée par Vittozzi
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 2e en 2019.
  • 1 petit globe de cristal :
    • Vainqueure du classement de l'individuel en 2019.
  • 26 podiums :
    • 12 podiums individuels : 2 victoires, 4 deuxièmes place et 6 troisièmes places.
    • 7 podiums en relais : 2 victoires, 1 deuxièmes place et 4 troisièmes places (dont une médaille de bronze aux championnats du monde).
    • 7 podiums en relais mixte : 2 victoires, 2 deuxièmes places, 3 troisièmes places (dont une médaille de bronze aux Jeux olympiques).

Dernière mise à jour le

Classements en Coupe du monde par saison[modifier | modifier le code]

Saison Individuel Sprint Poursuite Mass start Général
Points Position Points Position Points Position Points Position Points Position
2014-2015 34 59e 16 58e 50 64e
2015-2016 - nc 74 34e 63 40e 24 39e 161 39e
2016-2017 5 67e 131 22e 178 14e 30 36e 344 27e
2017-2018 18 43e 230 7e 191 8e 125 12e 588 6e
2018-2019 140 1re 309 4e 301 4e 132 12e 882 2e
2019-2020 75 12e 214 7e 104 15e 135 10e 528 10e
2020-2021 31 34e
'

Victoires[modifier | modifier le code]

Saison Individuel Sprint Poursuite Mass start Total
2018-2019 Drapeau : Allemagne Oberhof Drapeau : Allemagne Oberhof 2
Total 0 1 1 0 2

Dernière mise à jour le

Championnats du monde juniors et de la jeunesse[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Relais
Drapeau : Finlande Kontiolahti 2012 27e 36e 30e
Drapeau : Autriche Obertilliach 2013 37e Médaille d'argent, monde 5e 10e
Drapeau : États-Unis Presque Isle 2014 Médaille d'argent, monde Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde 5e
Drapeau : Biélorussie Minsk 2015 8e 7e 4e

Légende :

  • participation aux Ch. du monde de la jeunesse
  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • — : non disputée par Vittozzi

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mirko Hominal, « Anais Chevalier tout près de la gagne », sur ski-nordique.net, (consulté le 10 janvier 2019)
  2. Simon Farvacque, « Oberhof : Vittozzi fait coup double avec la poursuite, Chevalier signe un nouveau podium », sur Eurosport, (consulté le 12 janvier 2019)
  3. (it) Gaia Piccardi, « Biathlon, eccezionale Wierer », sur Corriere della Sera, (consulté le 29 janvier 2019)
  4. (it) « Biathlon - Lisa Vittozzi: "Sapevo che oggi sarebbe stata dura per me" », sur Fondo Italia, (consulté le 29 janvier 2019)
  5. IBU, « Home Team Heroine Hanna Oeberg Wins 15K Individual Gold Medal - International Biathlon Union - IBU », sur International Biathlon Union - IBU, (consulté le 13 mars 2019)
  6. Mirko Hominal, « Kuzmina, Wierer et Aymonier peuvent sourire », sur ski-nordique.net, (consulté le 22 mars 2019)
  7. « Lisa Vittozzi « sur la bonne voie » », sur biathlonlive.com, (consulté le 25 février 2021).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :