Amours d'occasion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Amours d'occasion

Type de série Web-série
Genre Réalisme magique
Création Eva Kabuya
Production Les Productions St Laurent TV
Acteurs principaux Audrey Roger
Nate Husser
Mireille Métellus
Karina Aktouf
Wensi Yan
Musique Maxime Fortin
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine ICI TOU.TV
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Durée 11 minutes
Site web https://ici.tou.tv/amours-d-occasion

Amours d'occasion est une websérie québécoise en huit épisodes d'environ 11 minutes créée, scénarisée et réalisée par Eva Kabuya et diffusée entièrement le 29 janvier 2020 sur ICI TOU.TV. Le titre est inspiré du roman de Gabrielle Roy, Bonheur d'occasion.

Située au quartier de Saint-Henri, la série décrit les relations amicales et les histoires d'amours de huit personnages henriçois qui, pendant trois jours caniculaires du mois de juillet, deviennent victimes d'expériences surnaturelles. Les personnages de la websérie doivent confronter leurs peurs et leurs désirs refoulés[1],[2].

Les thèmes de l'embourgeoisement et du changement climatique sont abordés dans la série et le titre est inspiré du roman de Gabrielle Roy, Bonheur d'occasion.

Sypnosis[modifier | modifier le code]

Alors qu'une canicule étourdissante s'abat sur Montréal et plonge la ville dans une torpeur générale, les habitants du quartier de Saint-Henri, sont en proie à des événements que la raison ne saurait expliquer.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Dans le but d'être sélectionnée par TOU.TV, Eva Kabuya a dû créer, dans un premier temps, une bande-annonce de sa websérie, puis faire un résumé abrégé de celle-ci. Puis, dans un second temps, elle a dû rédiger un document exhaustif de ses intentions et de son approches de réalisation et deux scénarios. Après tous ces efforts, Amours d'occasion a été sélectionné et la soumission de la websérie a été endossé, auprès du Fonds indépendant de production, par TOU.TV[3].

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

Au Québec, la distribution télévisuelle et cinématographique est hégémoniquement blanche et les rôles joués par des personnes racisées, ou issues de minorités visibles, sont peu développés, peu nuancés et souvent liés à une histoire d'immigration extrêmement dramatique. De plus, les rares acteurs noirs sont placés dans des rôles d'antagonistes ou liés au gangstérisme[2]. Une excuse souvent présentée de cette sous-représentation serait la difficulté à trouver des acteurs non-blancs qualifiés. Ayant grandi à Montréal, Eva Kabuya n'a jamais pu consommer des œuvres québécois où elle était représentée[3]. Dans sa websérie, Eva Kabuya a entrepris d'inclure des personnages issus de communautés peu représentés à l'écran[1]. Lors des auditions du casting sauvage, elle a été éblouie par la quantité de talents racisés déterminés et elle a réalisé que l'idée qu'il en ait pas assez au Québec est fausse[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

La web-série a été entièrement tournée dans le quartier de Saint-Henri à Montréal où Eva Kabuya a grandi. Elle met en avant les commerces, les rues, le Square Sir-George-Étienne-Cartier et la présence historique des communautés noires dans le quartier[5],[3].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

No. dans la
saison
Titre
1Rue Notre-Dame Ouest / Avenue Greene

Dans la torpeur causée par une canicule qui n'en finit plus, Djamina tente de faire la part des choses entre ses mirages et la réalité. 

2Rue St-Ferdinand / Rue St-Antoine

Poussée dans ses derniers retranchements, Hind fait un souhait innocent qui devient réalité. 

3Rue Notre-Dame Ouest / Rue Delinelle

Le destin de Drew est chamboulé lorsque de l’argent tombe du ciel. 

4Rue Saint-Philippe / Rue Sainte-Émilie

Prise au dépourvu par la visite surprise de sa sœur, Mei décide de changer les rôles avec elle le temps d'une journée. 

5Rue Sir Georges-Étienne Cartier / Rue St-Ambroise

À force de jeux de rôle, Enso et Ali se retrouvent pris à leur propre jeu. 

6Rue Notre-Dame Ouest / Rue de Courcelle

Après un coup de chaleur, Ophélia se retrouve transformée... dans l'indifférence générale. 

7Avenue Greene / Rue Notre-Dame ouest

La routine de Florence est chamboulée lorsque surgissent des spectres de son passé. 

8Place Guay / Rue Agnès

Abel tente tant bien que mal de sortir de sa relation avec Djamina... au sens propre. 

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emeline Amétis, « Eva Kabuya : le coeur de Saint-Henri au coeur une websérie », Urbania,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2020).
  2. a et b Catherine Genest, « Avec Amours d’occasion, Eva Kabuya change la télé québ’ de l’intérieur », Voir,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2020).
  3. a b et c Évangeline Kabuya, interview par Alison Vicrobeck, Évangéline Kabuya réalise la série web Amours d'occasion - rencontre, ICI Radio-Canada Première, 29 janvier 2020 (consulté le 7 mars 2020)..
  4. Eva Kabuya, interview par Marie-Louise Arsenault, La websérie Amours d'occasion : Entrevue avec Eva Kabuya, Plus on est de fous, plus on lit!, ICI Radio-Canada Première, 10 février 2020 (consulté le 7 mars 2020)..
  5. Annie Bourque, « Saint Henri au petit écran avec Amours d’occasion », Journal Métro,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Annie Bourque, « Saint Henri au petit écran avec Amours d’occasion », Journal Métro,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2020).
  • Emeline Amétis, « Eva Kabuya : le coeur de Saint-Henri au coeur une websérie », Urbania,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2020).
  • Catherine Genest, « Avec Amours d’occasion, Eva Kabuya change la télé québ’ de l’intérieur », Voir,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2020).

Entrevues radiophoniques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]