Amon Düül II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amon Düül II
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Krautrock, rock psychédélique, rock progressif
Années actives Depuis 1969
Labels United Artists Records, Atlantic Records
Site officiel www.amonduul.de
Composition du groupe
Membres Voir membres

Amon Düül II est un groupe de krautrock allemand, originaire de Munich. Le groupe est généralement considéré comme un des fondateurs du mouvement krautrock, en compagnie de Klaus Schulze et Tangerine Dream. Il est le successeur d'Amon Düül.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1969, le groupe Amon Düül se sépare, sous l'impulsion de musiciens aux idées très différentes. Deux groupes se forment alors, ceux qui garderont le nom d'Amon Düül (parfois, mais rarement, appelé Amon Düül I) et ceux qui formeront un nouveau groupe, Amon Düül II. Il émerge dans la commune en Allemagne de l'Ouest en même temps que la Red Army Faction[1].

Formé de Chris Karrer, Peter Leopold, Falk Rogner, John Weinzierl et Renate Knaup, Amon Düül II avait une plus grande ambition musicale qu'Amon Düül[2]. Celle-ci est évidente avec la parution de leur premier album Phallus Dei, comportant entre autres le morceau éponyme d'une durée de 21 minutes, considéré comme un classique de krautrock, les rendant célèbres au passage. Le deuxième album Yeti amenera leur percée internationale, notamment au Royaume-Uni. Les journalistes d'alors se plaisaient à les comparer à Pink Floyd ou à Velvet Underground. Le groupe reçoit également des offres de la part de réalisateurs allemands, pour l'enregistrement de la bande-originale de leur film. Amon Düül II signera entre autres la bande originale du film San Domingo.

Dans les années 1970, le groupe réside à proximité du château de Kronwinkl dans le district de Basse-Bavière[3]. En 1972, il sort une chanson intitulée Kronwinkl 12[4].

En 1975, la signature chez Atlantic Records va être un désastre. N'ayant plus aucun contrôle sur leurs compositions, à chaque fois écourtées ou simplifiées pour de simples raisons commerciales, des tensions apparaissent au sein du groupe, qui se sépare finalement en 1978, n'enregistrant que quelques morceaux durant les années 1980. Le groupe se reforme en 1992, et recommence à enregistrer des albums, d'une qualité néanmoins très inférieure[réf. nécessaire] à celle des précédents. Ils se séparent en 1981[5], avant de se reformer en 1983 et publier de nouveaux albums.

Leur batteur Peter Leopold décède le 8 novembre 2006. Une sépulture lui est donnée à Munich, ici-même où le groupe chantera des morceaux d'Amon Düül II en sa mémoire. Leopold est remplacé par le multi-instrumentaliste Daniel Fichelscher, depuis longtemps guitariste et batteur du groupe krautrock Popol Vuh[6]. Fichelscher n'est pas nouveau au sein du groupe, et est en fait affilié depuis longtemps à Amon Düül II, depuis 1972 après avoir joué sur Carnival in Babylon[5].

Leur bassiste Lothar Meid décède le 3 novembre 2015[7].

Membres[modifier | modifier le code]

  • Chris Karrer – violon, guitare, saxophone, chant (1969-1981)
  • John Weinzierl – guitare, basse, chant (1969-1977)
  • Falk Rogner – orgue, synthétiseur, programmation (1969-1971, 1972-1975, 1981)
  • Renate Knaup – chant, tambourine (1969-1970, 1972-1975, 1981)
  • Dieter Serfas – batterie (1969)
  • Peter Leopold – batterie, percussion (1969-1972, 1973-1979, décédé en 2006)
  • Christian « Schrat » Thierfeld – bongo, chant, violon (1969-1970)
  • Dave Anderson – basse (1969-1970)
  • Lothar Meid – basse, chant (1971-1973, 1974, décédé en 2015)
  • Karl-Heinz Hausmann – claviers, orgue, programmation (1971-1972)
  • Danny Fichelscher – batterie, percussions, guitare (1972, 1981)
  • Robby Heibl – basse, guitare, violon, chant (1973, 1975)
  • Nando Tischer – guitare, chant (1975)
  • Klaus Ebert – guitare, basse, chant (1976-1979)
  • Stefan Zauner – claviers, synthétiseur, chant (1976-1979)
  • Jörg Evers – basse, guitare, synthétiseur (1981)
  • Chris Karrer - guitare, saxophone
  • Renate Knaup - chant
  • P.P. Kuhnen - percussions
  • Lothar Meid - basse (décédé en 2015)
  • John Weinzierl - guitare
  • Peter Leopold - batterie (décédé en 2006)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Phallus Dei
  • 1970 : Yeti
  • 1971 : Tanz der Lemminge / Dance of the Lemmings
  • 1972 : Carnival In Babylon
  • 1972 : Wolf City
  • 1972 : Angel Dust
  • 1973 : Live In London
  • 1973 : BBC Radio 1 Live in Concert Plus
  • 1973 : Utopia
  • 1974 : Vive La Trance
  • 1974 : The Classic German Rock Scene: Amon Düül 2
  • 1975 : Hijack
  • 1975 : Made In Germany
  • 1975 : Lemmingmania
  • 1976 : Pyragony X
  • 1977 : Almost Alive
  • 1978 : Only Human
  • 1981 : Vortex
  • 1983 : Hawk Meets Penguin
  • 1985 : Meeting with Men Machines
  • 1987 : Anthology
  • 1992 : Live in Concert
  • 1993 : Surrounded by the Stars / Bars
  • 1995 : Nada Moonshine
  • 1996 : Eternal Flashback
  • 1996 : Live in Tokyo
  • 1997 : Flawless
  • 2000 : Manana
  • 2010 : Düülirium

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Krautrock: The Rebirth of Germany », BBC4,
  2. (en) Jason Gross, « Interview with John Weinzierl », Perfect Sound Forever, (consulté le 13 mai 2009)
  3. (de) « Legendäre Musikkommune: Amon Düül II in Nürnberg », sur nordbayern.de (consulté en juin 2016).
  4. (en) Kronwinkl 12 sur AllMusic.
  5. a et b Martin C. Strong, The Great Rock Discography, Édimbourg, Mojo Books, , 20–21 p. (ISBN 1-84195-017-3)
  6. (en) « Band History », Amon Duul II (consulté le 14 mars 2008)
  7. (en) Jon Davis, « Lothar Meid, Amon Düül II bassist, RIP », expose.org, .

Liens externes[modifier | modifier le code]