Ambroise Comarmond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ambroise Comarmond, né en 1786 à Saint-Symphorien-sur-Coise et mort le à Lyon, est un médecin et conservateur de musée français. Il a notamment été responsable du musée archéologique de Lyon.

Membres de sociétés savantes[modifier | modifier le code]

Il est membre de plusieurs sociétés savantes ainsi que titulaires de diverses fonctions, parmi lesquelles[1] :

  • académie de Lyon ;
  • membre correspondant des ministères de l'intérieur et de l'instruction publique ;
  • inspecteur des monuments historiques des départements du Rhône et de l'Ardèche ;
  • inspecteur de la société française pour la conservation des monuments historique ;
  • membre correspondant des Académies de Rome, de Turin et de Dijon ainsi que de l'institut des provinces ;
  • membre des sociétés archéologiques de Londres et d'Athènes.
Diplôme de l'ordre des saints Maurice et Lazare de Sardaigne, 1856
Diplôme de l'ordre de l'Aigle rouge de Prusse, 1856

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AIGUEPERSE (A. J.-B. d’), « Notice biographique sur Ambroise Comarmond, membre de l'Académie de Lyon, conservateur des musées archéologiques de cette ville, etc., lue dans la séance de l'Académie, du 24 mai 1859 », Œuvres archéologiques et littéraires, Lyon, A. Brun, 1862lien.
  • Jean Burdy, COMARMOND Ambroise (1786-1857), in Dominique Saint-Pierre (dir.), Dictionnaire historique des académiciens de Lyon 1700-2016, Lyon : Éditions de l'Académie (4, avenue Adolphe Max, 69005 Lyon), 2017 ,  p. 353-355 (ISBN 978-2-9559433-0-4).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ambroise COMARMOND », sur www.accademiadellescienze.it (consulté le 23 mars 2018)
  2. Inventaire des archives de la famille Comarmond de Liebhaber[1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]