Amazon Alexa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Alexa (Internet).
Amazon Alexa
Logo

Fondateur Amazon.com
Développeur Amazon.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Première version Novembre 2014 (Novembre 2014)
État du projet Actif
Environnements iOS 8.0 ou plus récent; Android 4.4 ou plus récent
Langues Anglais, Allemand
Type Assistant personnel intelligentVoir et modifier les données sur Wikidata

Alexa est un assistant personnel intelligent développé par le Lab126 d'Amazon.com, rendu populaire par Echo. Il est capable d'interaction vocale, de lire de la musique, faire des listes de tâches, régler des alarmes, lire des podcasts et des livres audio, et donner la météo, le trafic et d'autres informations en temps réel. Alexa peut également contrôler plusieurs appareils intelligents en faisant office de hub domotique[1]. La plupart des appareils avec Alexa permettent aux utilisateurs d'activer le mode écoute à l'aide d'un mot-clé (comme Echo), d'autres en revanche vous demandent d'appuyer sur un bouton. Actuellement, l'interaction et la communication avec Alexa est uniquement disponible en anglais et en allemand.

Histoire[modifier | modifier le code]

En novembre 2014, Amazon a annoncé Alexa en même temps qu'Echo[2]. Alexa et ses objectifs ont été inspirés par la voix de l'ordinateur et du système de conversation de Star Trek TNG. Le nom Alexa a été choisi en raison du fait qu'il est composé de la consonne X et, par conséquent, facilite une reconnaissance précise. Il rappelle également la Bibliothèque d'Alexandrie[3]. En juin 2015, Amazon a annoncé Alexa Fund, un programme qui permettrait d'investir dans des sociétés développant des technologies de contrôle vocal. Un fond de 100M de dollars a été investi dans des entreprises, y compris Ecobee, Orange Chef Scout Alarm, Garageio, Toymail, MARA, et Mojio[4]. En 2016, le Prix Alexa a été annoncé pour aider l'avancée de cette technologie.

Application[modifier | modifier le code]

Une appli est disponible sur l'App Store d'Apple, Google Play et l'Appstore Amazon. L'application peut être utilisée par les propriétaires d'appareils compatibles avec Alexa pour installer des fonctionnalités, contrôle de la musique, gérer les alarmes, et afficher des listes de courses. Elle permet également de vérifier le texte reconnu depuis l'écran de l'application et les utilisateurs peuvent envoyer des retours à Amazon si la reconnaissance était bonne ou mauvaise. Une interface web est également disponible pour installer des appareils compatibles (par exemple, Amazon Echo, Amazon Dot).

Compétences[modifier | modifier le code]

Alexa propose des rapports météorologiques fournies par AccuWeather et des actualités fournies par TuneIn à partir d'une variété de sources, y compris les stations de radio locales, NPR, et ESPN . De plus, les appareils utilisant Alexa peuvent jouer les morceaux présents sur les comptes Amazon Music du propriétaire et supportent nativement Pandora et Spotify. Alexa peut jouer de la musique à partir de services de streaming tels que Apple Music, et Google Play Music depuis un téléphone ou une tablette. Alexa peut gérer des alarmes par contrôle vocal, des minuteries, des achats sur internet et des listes de choses à faire et peut accéder aux articles Wikipédia. Les appareils avec Alexa peuvent répondre à vos questions sur des éléments dans votre Google Agenda. Il s'intègre également avec Yonomi, Philips Hue, Belkin Wemo, SmartThings, Wink, Insteon, IFTTT, ecobee, et Nest Labs. En novembre 2016, l'Appstore Alexa avait plus de 5 000 compétences disponibles au téléchargement pour les utilisateurs, sachant qu'il y avait 1 000 compétences en juin 2016.

Kit de Compétences Alexa[modifier | modifier le code]

Amazon permet aux développeurs de créer et de publier des compétences pour Alexa en utilisant le Kit de Compétences Alexa. Ces compétences développées par un tierce partie permettent d'enrichir les capacités de n'importe quel appareil accueillant Alexa (tel qu'Echo). Ces compétences sont disponibles en téléchargement gratuit sur l'application Alexa. Parmi ces compétences on trouve la possibilité de jouer de la musique, répondre à des questions générales, mettre une alarme, commander une pizza, contacter un Uber, et plus encore. Des compétences sont ajoutées continuellement afin d'augmenter la variété des options disponibles. Le Kit de Compétences Alexa est un ensemble d'interfaces de programmation applicative (API), d'outils, de documentation et d'exemples de code pour faciliter et accélerer l'ajout de compétences à Alexa par les développeurs. Les développeurs peuvent également utiliser la fonction "Smart Home Skill API"[5], un nouvel ajout au Kit de Compétence Alexa, pour facilement apprendre à Alexa comment contrôler de l'éclairage connecté et des thermostats. Tout le code s'exécute sur le cloud – rien n'est effectué directement sur l'appareil de l'utilisateur. Un développeur peut suivre des tutoriels pour apprendre à créer rapidement des compétences pour leurs applications, nouvelles ou existantes[6].

Amazon Lex[modifier | modifier le code]

Le 30 novembre 2016, Amazon a annoncé leur intention de faire de la technologie de reconnaissance vocale et de traitement de la langue naturelle derrière Alexa disponible pour les développeurs sous le nom de Amazon Lex. Ce nouveau service permettrait aux développeurs de créer leurs propres chatbots qui peuvent interagir dans une conversation de manière similaire à Alexa. En plus de la connexion à divers services Amazon, la version initiale fournira une connectivité à Facebook Messenger, et l'intégration prochaine de Slack et Twilio[7],[8].

Réception[modifier | modifier le code]

Il y a des préoccupations au sujet de l'accès d'Amazon aux conversations privées qui ont lieu dans une maison et d'autres indices non verbaux qui peuvent identifier qui est présent dans une maison avec une écoute permanente des appareils ayant Alexa[9],[10]. Amazon répond à ces préoccupations en indiquant que l'appareil diffuse seulement des enregistrements à partir d'une maison d'un utilisateur lorsque l'appareil est activé par le mot-clé. L'appareil est techniquement capable d'envoyer des enregistrements de voix en permanence, et reste toujours à l'écoute pour détecter si un utilisateur a prononcé le mot-clé.

Amazon utilise les dernières enregistrements vocaux envoyés sur le cloud pour améliorer les réponses aux futures questions de l'utilisateur. Pour répondre aux préoccupations de confidentialité, l'utilisateur peut supprimer les enregistrements vocaux qui sont actuellement associés avec le compte de l'utilisateur, mais cela peut dégrader l'expérience de l'utilisateur lors de l'utilisation des fonctions de recherche. Pour supprimer ces enregistrements, l'utilisateur peut consulter la page Manage My Device sur Amazon.com ou contacter le service clientèle d'Amazon.

Alexa utilise une adresse stockée dans l'application compagnon quand il a besoin de connaitre un lieu[11]. Amazon et les applications et sites web tiers utilisent des données de localisation pour fournir des services de localisation et stocke des informations pour fournir des services vocaux, l'application Maps, Find Your Device, et surveiller les performances et la précision des services de localisation. Par exemple, les services vocaux d'Echo utilisent l'emplacement de l'utilisateur pour répondre aux demandes de l'utilisateur, à proximité de restaurants ou de magasins. De même, Alexa utilise la géolocalisation de l'utilisateur pour traiter les requêtes de l'utilisateur qui utilisent la localisation pour améliorer l'utilisation de Maps. Toutes les informations recueillies sont soumises à l'Avis de Confidentialité d'Amazon.com[12].

Amazon conserve des enregistrements numériques des utilisateurs captés après le mot-clé, et alors que les enregistrements audio sont soumis à des exigences d'application de la loi, les agents du gouvernement et d'autres entités via une assignation, Amazon publie quelques informations sur les mandants qu'il reçoit, les assignations qu'il reçoit, et quelques demandes sans mandat qu'il reçoit, ce qui permet aux clients d'évaluer le pourcentage des demandes d'informations illégales reçues[13].

Appareils pris en charge[modifier | modifier le code]

  • Amazon Echo
  • Amazon Echo Dot
  • Amazon Tap
  • Amazon Fire TV (2e génération)[14]
  • Tablette Amazon Fire HD 8 (version 2016)[15]
  • Invoxia Triby[16]
  • LG SmartThinQ Hub[17]
  • C par GE Lampe LED[18]
  • Tablette TCL Xess[19]
  • Intercom Nucleus Anywhere[20]
  • Fabriq smart speaker[21]
  • OV par ONvocal[22]
  • Pebble Core[23] (annulée à cause de l'acquisition de Fitbit, le produit n'a pas atteint la vente au détail)
  • iMCO CoWatch[24]
  • Omate Rise Smartwatch[25]
  • Omate Yumi Robot[26],[27]
  • Roger (app)[28]
  • EchoSim (site web)[29]

Prix Alexa[modifier | modifier le code]

En septembre 2016, un concours universitaire appelé Prix Alexa a été annoncé pour le mois de novembre de cette année[30]. L'objectif de ce prix est de faire avancer la technologie des IA conversationnelles utilisant la voix. Le montant total du prix s'élève à 2,5 millions de dollars et les équipes et leurs universités peuvent gagner de l'argent et des subventions de recherche. Le processus commence avec une sélection des équipes en 2016, et se terminera en 2017 avec l'annonce de la décision finale[31]. La compétition inaugurale en 2017 se concentre sur le défi de la construction d'un socialbot qui puisse parler de façon cohérente et engageante avec des humains sur les sujets les plus populaires pendant 20 minutes. Cela est similaire au Loebner Prize, mais avec des récompenses monétaires plus importantes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Amazon Echo », toptechgadgets, Top Tech Gadgets
  2. (en) Darrell Etherington, « Amazon Echo Is A $199 Connected Speaker Packing An Always-On Siri-Style Assistant », TechCrunch,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Dave Limp, « The Exec Behind Amazon's Alexa », sur fortune.com, Time Inc (consulté le 16 novembre 2016)
  4. (en) Emily Parkhurst, « Amazon makes $100M available to fund voice-control tech », sur Puget Sound Business Journal,
  5. (en) « Create a Smart Home with Amazon Alexa »
  6. (en) « Updated: Alexa Skills Kit Fact Template: Step-by-Step Guide to Build a Fact Skill - Amazon Mobile App Distribution Blog »
  7. (en) « AWS Announces Three New Amazon AI Services », sur businesswire.com, Business Wire,
  8. (en) Jeff Barr, « Amazon Lex – Build Conversational Voice & Text Interfaces », sur aws.amazon.com, Amazon,
  9. (en) « Amazon announces Echo, a $199 voice-driven home assistant », Ars Technica (consulté le 17 novembre 2014)
  10. (en) « How private is Amazon Echo? », Slashgear.com (consulté le 17 novembre 2014)
  11. (en) « Amazon Alexa », sur Alexa.amazon.com (consulté le 2 août 2016)
  12. (en) « Amazon.com Help: Amazon.com Privacy Notice », amazon.com
  13. (en) « Amazon Now An Open Book On Search Warrants And Subpoenas »
  14. (en) Wilson Rothman, « Amazon Fire TV Gets 4K Video and the Alexa Virtual Assistant », Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  15. (en) « Amazon's new Fire HD 8 is its first tablet with Alexa », Engadget,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Dieter Bohn, « This adorable Bluetooth speaker puts Alexa on your fridge », The Verge, Vox Media,‎ (lire en ligne)
  17. (en) Timothy Torres, « Eyes On: LG's SmartThinQ Hub With Alexa », PC Magazine,‎ (lire en ligne)
  18. (en) Brian Heater, « GE puts Amazon Alexa inside a funky table lamp », sur TechCrunch (consulté le 7 décembre 2016)
  19. (en) Adrian Diaconescu, « TCL Xess 17.3-inch 'smart home hub' lands on Amazon », Pocketnow,‎ (lire en ligne)
  20. (en) Adario Strange, « Nucleus debuts first Alexa-enabled touchscreen video device », Mashable,‎ (lire en ligne)
  21. (en) « Fabriq's smart speaker packs Alexa into a brand new package », sur CNET (consulté le 11 novembre 2016)
  22. (en) Darrell Etherington, « These new headphones let you talk to Amazon’s Alexa anywhere you go », sur TechCrunch (consulté le 14 décembre 2016)
  23. (en) Anthony Karcz, « Pebble Core Becomes First 3G Ultraportable With Amazon Alexa », Forbes,‎ (lire en ligne)
  24. (en) Joshua Goldman, « CoWatch keeps Amazon Alexa Voice Service at arm's length », CNET,‎ (lire en ligne)
  25. (en) « Omate Rise 3G smartwatch slaps Amazon Alexa on your wrist », Engadget,‎ (lire en ligne)
  26. (en) Ashley Carman, « Omate’s Yumi robot is an Alexa-enabled tablet with wheels », sur The Verge, Vox Media, (consulté le 6 novembre 2016)
  27. (en) Lulu Chang, « Omate introduces Yumi, the new face of Alexa », sur Digital Trends, (consulté le 6 novembre 2016)
  28. (en) Anna Attkisson, « Alexa Works on Your Phone Now, Too », Tom's Guide,‎ (lire en ligne)
  29. (en) Laura Mandaro, « Amazon lets you access Alexa on the web via Echosim.io », USA Today,‎ (lire en ligne)
  30. (en) Ashwin Ram, « Are you up to the Challenge? Announcing the Alexa Prize: $2.5 Million to Advance Conversational Artificial Intelligence », Amazon developer community posting, (consulté le 3 octobre 2016)
  31. (en) « Alexa Prize FAQ », sur developer.amazon.com, Amazon (consulté le 16 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]