Alupa Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alupa Clarke
Illustration.
Fonctions
Député de Beauport—Limoilou

(4 ans et 23 jours)
Élection 2015
Législature Chambre des communes du Canada
Prédécesseur Raymond Côté (NPD)
Successeur Julie Vignola (BQ)
Biographie
Nom de naissance Alupa A. Clarke
Date de naissance
Lieu de naissance Québec
Parti politique Parti conservateur du Canada
Diplômé de Université Laval
Alupa Clarke en 2018

Alupa Clarke est homme politique canadien. Il a été, d' à , député conservateur de la circonscription de Beauport—Limoilou à la Chambre des communes du Canada. Il a été ministre du cabinet fantôme pour les Langues officielles et la Francophonie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Monsieur Alupa A. Clarke est né à Québec le . Deuxième enfant d’une mère de Beauport et d’un père originaire de Vancouver

Monsieur Clarke a grandi au Nouveau-Brunswick. Après avoir complété ses études secondaires outre-mer, il s'est réétabli au Canada.

Il est titulaire d'une maîtrise en science politique à l’Université Laval portant sur les théories constitutionnelles de la judiciarisation du politique. Il sert dans les Forces armées canadiennes dans les rangs du 6e Régiment d’artillerie de campagne de Lévis. Son implication politique remonte à 2007, par son adhésion au Parti conservateur du Canada.

Les huit années précédant son élection à titre de député ont été marquées par son engagement auprès du Parti conservateur du Canada. En plus de sa participation à diverses campagnes électorales et à de nombreuses activités de sa formation politique, Monsieur Clarke a occupé le poste de président de l’Association conservatrice de l’Université Laval (2013-14), de même que celui de l’Association conservatrice de la circonscription fédérale de Beauport-Limoilou (2013). Enfin, en 2013, il a complété un stage au bureau du Premier ministre du Canada.

Alupa Clarke est marié et père d'un fils.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Alupa Clarke est membre du Parti conservateur du Canada depuis 2007. En 2014, il a lancé sa campagne en vue d'obtenir l'investiture conservatrice dans la circonscription de Beauport—Limoilou. Le , il a été choisi lors d'une assemblée, devant deux autres candidats[1]. Il est élu député de la circonscription de Beauport-Limoilou lors de l'élection générale du 15 octobre avec 31 % des voix. Il est nommé porte-parole de l’Opposition officielle en matière d’Anciens combattants (2015-2016), puis porte-parole de l’Opposition officielle en matière de Services publics et d’approvisionnement (2016-2017). Ses responsabilités parlementaires l’ont amené à siéger au comité permanent des Anciens combattants (ACVA), ainsi que celui des Opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires (OGGO).

En septembre 2017 Andrew Scheer, nouveau Chef du Parti, le nomme Porte-parole de l’Opposition officielle en matière de Langues officielles et de la Francophonie. Il siège alors au comité permanent des Langues officielles à titre de vice-président. Durant cette période il est également ministre adjoint du Cabinet fantôme en matière de Commerce international[2].

Candidat à sa succession lors de l'élection générale d'octobre 2019, il obtient 26 % et est battu par Julie Vignola, candidate du Bloc québécois, qui obtient 30,4 %[3].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2019
Candidat Parti # de voix % des voix
     Alupa Clarke (sortant) Conservateur +12 883, 26,01 %
     Julie Vignola Bloc québécois +15 067, 30,42 %
     Antoine Bujold Libéral +12 871, 25,99 %
     Simon-Pierre Beaudet NPD +05 524, 11,15 %
     Dalila Elhak Vert +02 084, 4,21 %
     Claude Moreau Marxiste-léniniste +00077, 0,16 %
     Alicia Bédard Parti populaire +01 026, 2,07 %
Total 49 532 100 %


Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix % des voix
     Alupa Clarke Conservateur +15 461, 30,6 %
     Doni Berberi Bloc québécois +07 463, 14,77 %
     Antoine Bujold Libéral +12 854, 25,44 %
     (sortant) Raymond Côté NPD +12 861, 25,45 %
     Dalila Elhak Vert +01 220, 2,41 %
     Claude Moreau Marxiste-léniniste +00128, 0,25 %
     Francis Bédard Parti libertarien +00423, 0,84 %
     Bladimir Laborit Forces et Démocratie +00124, 0,25 %
Total 50 534 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ian Bussières, « Investiture conservatrice dans Beauport-Limoilou: victoire surprise d'Alupa Clarke », Le Soleil,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2016)
  2. « Nouvelles fonctions pour le député de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke Nouvelles fonctions pour le député de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke », Québec Hebdo, 5 septembre 2017, consulté le 07 novembre 2019.
  3. « La circonscription de Beauport-Limoilou passe aux mains du Bloc québécois », Journal de Québec, 21 octobre 2019, consulté le 07 novembre 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]