Allée couverte de Coët Correc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les Côtes-d'Armor image illustrant l’archéologie image illustrant les monuments historiques français
Cet article est une ébauche concernant les Côtes-d'Armor, l’archéologie et les monuments historiques français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Allée couverte de Coët Correc
Image illustrative de l'article Allée couverte de Coët Correc
Allée couverte de Coët Correc enjambée par les vestiges d'un calvaire en schiste.
Présentation
Type Allée couverte
Période IIIe millénaire av. J.-C.
Faciès culturel Mégalithisme
Protection Logo monument historique Classé MH (1956)
Caractéristiques
Décor gravure rupestre
Géographie
Coordonnées 48° 13′ 21″ nord, 3° 01′ 08″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Mûr-de-Bretagne

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Allée couverte de Coët Correc

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Allée couverte de Coët Correc

L'allée couverte de Coët Correc, sur la commune de Mûr-de-Bretagne (Côtes-d'Armor), est une sépulture mégalithique, classée monument historique.

Localisation[modifier | modifier le code]

Elle est située sur la commune de Mûr-de-Bretagne dans la parcelle cadastrale 1001.

À proximité de cette allée couverte de Coët Correc, à 700 m au nord-est, et sur la commune limitrophe de Caurel, dans la parcelle cadastrale 34, se trouve le dolmen de Corn-er-Houët qui fait également l’objet d’un classement au titre objet des monuments historiques depuis le [1].

Description[modifier | modifier le code]

Cette allée couverte présente la particularité d'être enjambée à son extrémité ouest par les vestiges d'un calvaire en pierres sèches (ardoises) érigé à la fin du XIXe siècle par un certain Mathurin Le Flohic, « agriculteur très pieux ». Des cartes postales du début du XXe siècle représentent l'édicule sous la forme d'un escalier double (à deux rampes opposées) se terminant par une petite plateforme sur laquelle se dresse un massif de pierre surmonté d'une croix. Lors des fouilles archéologiques conduites en 1984-1985, le calvaire fut éventré au-dessus de l'allée couverte. Depuis, il a été remonté mais aux deux tiers de sa hauteur[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'allée couverte de Coët Correc fait l’objet d’un classement au titre objet des monuments historiques depuis le [3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]