Alice Piérot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alice Piérot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument

Alice Piérot est une violoniste baroque française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alice Piérot effectue ses études musicales au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon. En 1988, elle s'oriente vers la musique baroque et devient premier violon de l'orchestre de Marc Minkowski, Les Musiciens du Louvre[1] et enregistre notamment des opéras de Rameau, Mondonville et Marais... (parus chez Erato).

Elle effectue parallèlement des enregistrements avec l'ensemble Concerto Rococo de Jean-Patrice Brosse, pour les Disques Verany (Schobert) et l'ensemble Les Nièces de Rameau de Florence Malgoire (CPE Bach, Rameau, Purcell).

En qualité de musicienne de chambre, elle participe en tant qu'invitée par l'ensemble Amarillis (Rameau, Antoine Dauvergne) et fonde et dirige Les Veilleurs de nuit ; elle fait également partie du trio à cordes Anpapié (avec Fanny Paccoud, alto et Elena Andreyev, violoncelle) depuis sa fondation en 2002 et joue en duo avec la piano-fortiste Aline Zylberajch[1].

En 2002, elle enregistre les Sonates du Rosaire de Heinrich Biber pour le label Alpha, disque qui obtient un Diapason d'or de l'année 2003.

En 2004, elle entre comme premier violon dans l’ensemble d'Hervé Niquet, le Concert Spirituel et est soliste au Parlement de Musique que dirige Martin Gester.

Alice Piérot enseigne le violon baroque et une classe d’orchestre au conservatoire d'Aix-en-Provence[1]. Parmi ses élèves, on trouve Béatrice Linon[2].

En 2002 Alice Piérot investit une ancienne usine proche d'Avignon et la transforme en vaste vaisseau musical, La Courroie, qui accueille aujourd’hui concerts, résidences, créations et enregistrements, expérimentant de nouvelles formes de diffusion et de pratiques de la musique, de la plus ancienne à la plus contemporaine.

Discographie[modifier | modifier le code]

Elle a enregistré notamment pour les labels Zig-zag territoires, Opus 111, Verany, Accord et Alpha.

  • Bach, Sonates pour violon et clavecin, BWV 1014-1019 - Martin Gester, orgue (9-, 2CD Decca/Accord 205322)
  • CPE Bach, Sanguineus et Melancholicus : Sonates en trio Wq 146, 147, 148, 161 - Les Nièces de Rameau : Florence Malgoire, violon ; Alice Piérot, violon ; Marianne Muller, viole de gambe ; Aline Zylberajch, clavecin (21-, Zig Zag Territoires ZZT 030701)[3] (OCLC 658983297)
  • CPE Bach, Testament et Promesses - Aline Zylberajch (2012, L’Encelade) (OCLC 906718020)
  • Biber, Sonates du Rosaire - Les Veilleurs de Nuit : Alice Piérot, violon et dir. ; Marianne Müller, viole de gambe ; Pascal Monteilhet, théorbe ; Elisabeth Geiger, claviorganum (2003, Alpha) (OCLC 57027832)
  • Blondeau, Quatuors d'après les sonates de Beethoven - Quatuor Ad Fontes : Alice Piérot et Enrico Parizzi, violons ; Monica Ehrsam, alto ; Reto Cuonz, violoncelle (, Alpha) (OCLC 62304086)
  • Leclair, Récréations de musique pour 2 violons & basse continue - Les Nièces de Rameau : Marianne Muller, Florence Malgoire, Claire Giardelli, Aline Zylberach (1993, Verany PV 794 001)[4]
  • Purcell, Sonates en trio à trois & quatre parties - Les Nièces de Rameau : Florence Malgoire, Alice Piérot, Claire Giardelli, Marianne Muller, Aline Zylberajch (1995, Verany)
  • Rameau, Pièces de clavecin en concerts - Les Nièces de Rameau : Florence Malgoire et Alice Piérot (violons) ; Marianne Muller (Viole de gambe) ; Aline Zylberajch (Clavecin) (23-, Accord) (OCLC 492047896)
  • Schobert, Trios avec clavecin - Jean-Patrice Brosse, clavecin (13-, Verany PV 791042)

Avec l'ensemble Amarillis[modifier | modifier le code]

  • 2011 : « Ferveur et Extase » - Stéphanie d'Oustrac, mezzo-soprano ; Amarillis ; Héloïse Gaillard, Violaine Cochard (20-, Ambronay Editions)[5] (OCLC 942667394)
  • 2014 : « Jean-Philippe Rameau : Cantates et Pièces de clavecin en concert » - Mathias Vidal, ténor ; Ensemble Amarillis : Héloïse Gaillard, hautbois baroque et recorder ; Violaine Cochard, clavecin ; Alice Piérot, violon ; Marianne Muller, viole de gambe (Naïve Records)[6] (OCLC 892635219)
  • 2015 : « Antoine Dauvergne & Gérard Pesson – Les Troqueurs et La Double Coquette » - Jaël Azzaretti, Isabelle Poulenard ; Héloïse Gaillard (, 2CD NoMadMusic) [7] (OCLC 930922468)
  • 2016 : « Pergolesi : Stabat Mater » - Sonya Yoncheva (soprano) et Karine Deshayes (contralto) ; Amarillis : Héloïse Gaillard (flûte à bec), Violaine Cochard (clavecin & orgue positif), Alice Piérot (premier violon), Sandrine Dupé, Louis Créac'h (violons I), Olivier Briand, Diana Lee, Koji Yoda (violons II), Fanny Paccoud, Laurent Muller (altos), Annabelle Luis, Frédéric Baldassare (violoncelles), Gautier Blondel (contrebasse), Bruno Helstroffer (théorbe). (Sony classical 88985369642)[8]
  • 2017 : « Effervescence concertante » - Amarillis : Héloïse Gaillard (flûte à bec et hautbois baroque), Violaine Cochard (clavecin), Amélie Michel (traverso), Meillane Wilmotte (flûte à bec et traverso), Alice Piérot (violon concertant), David Plantier (violon I), Alix Boivert (violon II et alto), Laurent Muller-Poblocki (alto), Annabelle Luis (violoncelle), Ludovic Coutineau (contrebasse). (Evidence classics EVCD 032)[9]
  • 2018 : « Handel - Melodies in Mind » - Amarillis : Héloïse Gaillard (flûtes à bec), Alice Piérot (violon), Annabelle Luis (violoncelle), Violaine Cochard (clavecin), Florent Marie (théorbe). (Evidence classics)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Biographie sur amarillis.fr
  2. Présentation de Béatrice Linon sur theatredeleventail.com.
  3. Revue du disque par Laurent Marty (2003) sur resmusica.com.
  4. Lors de sa sortie, ce disque a reçu « 5 clés » dans le magazine Diapason et distingué par Alexandre Pham d'un « 10 » de Répertoire no 66.
  5. Ferveur et Extase
  6. Jean-Philippe Rameau : Cantates et Pièces de clavecin en concert
  7. Antoine Dauvergne & Gérard Pesson – Les Troqueurs et La Double Coquette
  8. « Amarillis | Discographie | Pergolesi - Stabat Mater », sur www.amarillis.fr (consulté le 12 janvier 2018)
  9. « Amarillis | Discographie | Effervescence concertante | Concertos de J.S. Bach et G.P. Telemann », sur www.amarillis.fr (consulté le 12 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]