Alain Colmerauer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colmerauer.
Alain Colmerauer
A-Colmerauer web-800x423.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Alain Marie Albert ColmerauerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Site web
Distinction
Œuvres principales

Alain Colmerauer est un ingénieur informaticien, docteur en informatique et professeur d'université français né le à Carcassonne, et mort le à Marseille.

Il est l’initiateur du langage de programmation Prolog[1],[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Ensimag, Alain Colmerauer passe à Grenoble une thèse d'État sur l'analyse syntaxique des langages de programmation [3].

Ensuite coopérant scientifique à Montréal, il travaille sur la traduction automatique des bulletins météo de l’anglais vers le français. Il invente à ce propos les systèmes-Q, un pas vers la création de Prolog.

Devenu professeur à l'université de la Méditerranée Aix-Marseille II, il poursuit ses travaux en traitement informatique de la langue, avec notamment les grammaires de métamorphose. Il développe le langage Prolog avec son collègue Philippe Roussel à partir de 1972, formant ainsi la base de la programmation logique.

Vers 1980, il est un des consultants majeurs du projet japonais d'ordinateurs de 5e génération[4], ce qui devait mener à la conception du Concurrent Prolog d' Ehud Shapiro.

Il crée ensuite Prolog III puis, s’intéressant de plus en plus à la programmation par contraintes, Prolog IV (1996) et la programmation logique sous contraintes.

Il étudie ensuite des questions plus théoriques concernant la quantification de la logique du premier ordre.

Il meurt le à Marseille[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Alain Colmerauer, Henry Kanoui et Michel Van Caneghem, Prolog bases théoriques et développements actuels, Techniques et Science Informatiques, vol. 2, no 4, 1983.
  • (en) Frédéric Benhamou, Alain Colmerauer, Constraint Logic programming, Selected Research., MIT Press, 1993

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J. Cohen, « A view of the origins and development of Prolog », Communications of the ACM, New York, Association for Computing Machinery, vol. 31, no 1,‎ , p. 26-36 (ISSN 0001-0782, lire en ligne).
  2. F. Giannesini et al., Prolog, Interéditions, , 318 p. (ISBN 2729600760).
  3. avec application au compilateur Algol 60 du CAE 510
  4. Fifth generation computer
  5. « Prolog est orphelin », sur binaire.blog.lemonde.fr, 18 mai 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]