Agrostis gigantea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les graminées
Cet article est une ébauche concernant les graminées.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Agrostis géant

Agrostis gigantea (agrostide géante ou agrostide blanche, aussi appelée localement « traîne » ou « éternue »[1], est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae.

C'est une espèce vivace par ses rhizomes traçants, qui se comporte comme une mauvaise herbe dans les grandes cultures, mais qui est également parfois cultivée comme plante fourragère ou pour lutter contre l'érosion des sols dans les zones perturbées.

Description[modifier | modifier le code]

Feuilles et ligules de l'agrostis géant
Panicule épanoui d'agrostis géant

Appareil végétatif[modifier | modifier le code]

Cette plante vivace à rhizome mesure de 20 à 150 cm de hauteur[1]. Les feuilles sont dépourvues de poils et présentent une ligule membraneuse, translucide, d’environ 1,5 à 6 mm de longueur[2]. Chaque feuille mesure 5 à 30 cm de longueur pour 3 à 10 mm de largeur[2].

Appareil reproducteur[modifier | modifier le code]

L'inflorescence est un panicule d'épillets aux rameaux de taille inégale, porté par une tige lisse à port dressé. Un panicule d'agrostis géant peut atteindre jusqu'à 25 cm de longueur[1]; sa forme globale est oblongue ou conique et sa couleur à maturité est jaune, parfois teinté de pourpre. Chaque épillet mesure en moyenne 2 mm[1], est constitué de deux glumes de taille sensiblement égale qui enferment deux glumelles transparentes et les organes reproducteurs. La glumelle inférieure deux fois plus longue que la glumelle supérieure[1].

Le fruit est un caryopse allongé qui, lorsqu'il est disséminé, tombe en laissant les glumes sur la plante.

Espèces similaires[modifier | modifier le code]

Agrostis gigantea a une proche parenté avec Agrostis capillaris et Agrostis stolonifera, avec lesquelles elle est susceptible de s'hybrider[2].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cette plante originaire de l'Eurasie et de l'Afrique du Nord a été introduite accidentellement ou comme plante fourragère dans d'autres régions du globe, comme en Australie ou en Amérique du Nord[2].

Elle pousse sur sols plutôt humides. Cette graminée des prairies a tendance à envahir les champs cultivés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (fr) HYPPA ; Unité de Malherbologie & Agronomie INRA-Dijon, « Agrostis gigantea Roth », sur http://www2.dijon.inra.fr, INRA (consulté le 13 décembre 2011)
  2. a, b, c et d (en) Flora of China, « Agrostis gigantea Roth », sur http://www.efloras.org, eFloras (consulté le 14 décembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :