Abdelkader Benjelloun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Benjelloun
Abdelkader Benjelloun
Fonctions
Ministre de la Justice
Monarque Hassan II
Premier ministre Ahmed Bahnini
Gouvernement Gouvernement Bahnini
Prédécesseur Ahmed Bahnini
Successeur Abdelhadi Boutaleb
Ministre délégué chargé de l’Emploi et des Affaires sociales
Monarque Hassan II
Premier ministre Aucun
Gouvernement Conseil Hassan II 2
Conseil Hassan II 3
Prédécesseur Poste créé
Successeur Poste supprimé
Ministre des Finances
Monarque Hassan II
Premier ministre Mbarek Bekkai
Gouvernement Gouvernement Bekkaï I
Prédécesseur Poste créé
Successeur Poste supprimé
Biographie
Date de décès
Lieu de décès Casablanca (Drapeau du Maroc Maroc)
Nationalité Marocaine
Parti politique Parti démocratique de l'indépendance
Profession Avocat
Religion Islam

Abdelkader Benjelloun est un avocat et nationaliste marocain. Il est mort le à Casablanca. Il a plusieurs fois été ministres dans différents gouvernements et a aussi été président du Wydad de Casablanca de 1942 à 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Équipe du Wydad 1942-1943. Abdelkader Benjelloun debout en haut à droite.

Avocat et nationaliste marocain, il a été président du Wydad Athletic Club de 1942 à 1944 lors de laquelle le club nationaliste de Casablanca jouait en Division d'Honneur qui s'agissait du 1er niveau de la hiérarchisation de la Ligue du Maroc de football[1]. Avant d'être président du club, Mohamed Benjelloun Touimi connu pour être une figure du sport marocain et créateur du club réussit lors de son mandat avec l’entraîneur Père Jégo à remporter le championnat de promotion d'honneur et deux matchs barrages, pour assurer une monter en Division d'Honneur du Wydad Athletic Club[2].

Au cours des deux années du club sous la présidence d'Abdelkader Benjelloun, le club réussit à toujours se hisser dans les poules finales sans pour autant remporter le championnat, lors de la saison 1942-1943, le club atteint grâce aux entraîneurs Larbi Benbarek et Père Jégo, la finale mais sont battus par l'Union sportive marocaine de Casablanca sur le score de deux buts à zéro[3]. La saison suivante n'est pas aussi spectaculaire que la saison dernière où le club avait réussi à atteindre la finale. De plus lors de cette saison, Larbi Benbarek quitte le club et laisse seul Père Jégo s'occuper de l'équipe. Finalement, le club est quart de finaliste du championnat[4].

Abdellatif Alami le succède en 1944 pour seulement une saison où le club réalise le même parcourt de la saison 1943-1944 en atteignant les quarts de finales du championnat de Division d'Honneur. Il est ensuite succédé par Mohamed Belahssan Benjelloun après cette saison[1],[5].

C'est à partir des dernières années d'avant indépendance que Benjelloun participera à la vie politique du pays. Lors de la formation du tout premier gouvernement marocain appelé gouvernement Bekkaï I, il est choisi pour devenir le tout premier ministre des Finances, poste qu'il va garder jusqu'au lorsque Mbarek Bekkai forme un nouveau gouvernement du nom de gouvernement Bekkaï II[6].

Après la mort du roi Mohammed V du Maroc, son fils Hassan II créé un conseil présidé par lui-même, lors du tout premier Abdelkader n'est pas appelé à être ministre mais le un nouveau cabinet est mis en place appelé conseil Hassan II 2 où il est nommé ministre délégué chargé de l’Emploi et des Affaires sociales, poste qu'il gardera jusqu'au même pendant l'autre cabinet d'Hassan II[6].

Après la création du gouvernement Ahmed Bahnini le , alors qu'il était ministre délégué chargé de l’Emploi et des Affaires sociales, il est nommé ministre de la Justice jusqu'au lorsque le quatrième cabinet du roi Hassan II est créé pour remplacer le gouvernement Ahmed Bahnini. Il ne sera plus reconduit à un poste de ministre après la création de ce nouveau conseil[6].

Sources[modifier | modifier le code]