2D numérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On appelle animation 2D numérique une technique où tout ou partie de l'animation est réalisée sur ordinateur.

Technique[modifier | modifier le code]

Il arrive souvent aujourd'hui que le crayonné soit fait sur papier, parfois calque, puis numérisé de différentes façons (scanneur, caméra DV, appareil photo numérique). Le coloriage et le compositing sont ensuite généralement faits sur ordinateur[1]. Il est cependant assez fréquent que les décors en couleur soient également faits sur papier, puis numérisés, ou bien que les objets et personnages animés soient déjà coloriés sur papier[2], ou que le tout soit complètement numérique (dessin via une tablette graphique par exemple). En bref, même en se limitant aux méthodes traditionnelles, les différentes possibilités de mixtures numérique/analogique sont très nombreuses. Si l'on ajoute tous les effets spéciaux que l'on peut ajouter grâce à l'outil numérique (incrustation limitée de 3D, effets spéciaux grâce à des systèmes de particules, articulations de squelettes, etc.), les possibilités sont quasiment infinies. Parfois, le crayonné est également redessiné sur ordinateur (par rotoscoping par exemple). La 2D numérique est la méthode la plus utilisée en cinéma d'animation sur la proportion de films produits dans les années 2000-2005.

L’étalonnage numérique[modifier | modifier le code]

L'étalonnage colorimétrique est devenu maintenant numérique. Après numérisation du film, Il permet de retoucher les images à loisir à la manière d'un logiciel de traitement d'images fixes. On peut rajouter des lumières, augmenter la tonalité rouge ou bleue, etc. Cette technique a notamment servi dans Le Seigneur des anneaux de Peter Jackson[3].

Exemple de long métrage utilisant la 2D numérique[modifier | modifier le code]

On évoquera notamment Les Triplettes de Belleville de Sylvain Chomet. Ce dernier, tout comme Le Roi lion ou Le Voyage de Chihiro sont composés de dessins qui ont été faits sur ordinateur.

Animations amateurs[modifier | modifier le code]

Il est aujourd'hui fréquent d'observer des amateurs utilisant l'outil numérique pour créer de courtes animations, par exemple avec le format GIF[4] (voir par exemple le cinemagraph) ou le format APNG.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Jean, spécialiste du cinéma d'animation, « Techniques », sur Objectif animation, Office national du film du Canada.
  2. « Créer des dessins animés en papier », Groupe de Recherche et d’Action Pédagogiques et Éducatives,‎ .
  3. « Secrets de tournage (§l'étalonnage numérique) », Le Seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau, sur AlloCiné : « Très tôt, Peter Jackson et ses producteurs décidèrent d'utiliser l'étalonnage numérique sur la trilogie. ».
  4. « Des gifs animés, des smiley et des émoticônes ! », sur theotime.colin.free.fr.