1998 à la WWF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 1998 en catch)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article retrace les évènements principaux qui se sont déroulés à la World Wrestling Federation durant l'année 1998. Cette année était charnière dans les "Monday Night Wars", la guerre à l'audience faisant rage avec la rivale qui était encore leader à l'époque, la World Championship Wrestling. 1998 sera l'année de l'avènement de l'Ère Attitude qui changera à jamais le business et offrira de nouveau le succès à la WWF qui était encore peu de temps avant au bord du gouffre[1].

L'avènement de Stone Cold Steve Austin[modifier | modifier le code]

La WWF était durant l'année 1997 au plus bas dans les audiences, rien n'allait plus alors que la WCW était à son apogée et à plus grand chose désormais de mettre fin à ces Monday Night Wars. La fédération de Vince McMahon a ainsi décidée de se tourner vers une autre direction pour remonter la pente. Il a été ainsi choisi de montrer un produit avec plus de sexe et de violence au détriment des valeurs « traditionnelles » de la lutte qui étaient partis encore intégrantes de la WWF. Ce changement de direction peut-être symbolisé par une seule et unique personne : Stone Cold Steve Austin. En effet, la popularité de celui-ci était étonnamment grandissante avec son personnage vulgaire, violent et alcoolique, se réclamant être le « fils de pute le plus dur qu'il y ait ». « Stone Cold » devenait ainsi un favori de la foule lors de WrestleMania 13 à la suite du classique livré face à Bret Hart qui lui devenait "heel", tout ça symbolisant un changement radical[2]. Austin au fûr et à mesure des mois allait être élevé au rang de superstar mais il faudra surtout attendre 1998 pour voir la montée en puissance de ce phénomène. Il entrait en rivalité avec le "méchant" boss incarné par Vince McMahon, cette rivalité lui permettra d'accéder au rang d'icône auprès des fans et aussi permettra à la WWF de redresser la barre dans les audiences et d'avoir désormais le "momentum" de son côté. Austin s'en allait remporter pour la seconde année consécutive le Royal Rumble et ainsi s'octroyer une chance pour remporter le titre WWF au main-event de WrestleMania XIV face à Shawn Michaels. Lors de cet évènement, Mike Tyson était l'arbitre spécial de ce fameux combat qui voyait Stone Cold l'emporter et arriver au sommet de la WWF et ainsi aux yeux de certains débuter officiellement ce qui sera "l'Ère Attitude"[3].

La WWF domine de nouveau les Monday Night Wars[modifier | modifier le code]

À la suite de WrestleMania XIV et du sacre de Stone Cold, la WWF concrétisait son retour dans la course des "Guerres du Lundi Soir" le 13 avril en remportant pour la première fois depuis 84 semaines la bataille de l'audience face à WCW Monday Nitro[4]. Lors de cette soirée se voyait opposés dans un match Steve Austin à Vince McMahon, un match qui n'aura pas eu en fait lieu à la suite de l'intervention de Dude Love, mais qui a permis en grande partie à retrouver ce succès. C'était ainsi le début de la fin pour la WCW qui n'a pas su se renouveler, notamment avec son concept marchant en grand sur l'imprévu et la nouveauté. La WWF, elle, a réussi son coup avec son "Attitude Era" composée de sexe et violence. Il n'y avait pas que Stone Cold Steve Austin à l'origine de ce succès, plus généralement de nouveaux personnages plus réalistes, correspondants plus aux caractéristiques des lutteurs ont fait leur apparition. C'était donc le cas d'Austin mais aussi de The Rock qui fit durant cette année-là une ascension fulgurante vers le statut de superstar, devenant le plus jeune champion du monde de l'histoire à l'époque[5]. Des éléments très controversés ont été apportés comme la Nation of Domination défendant et représentant fièrement la cause afro-américaine, mais surtout le groupe de la D-Generation X mené après la retraite de Shawn Michaels par Triple H et symbolisant presque à lui tout seul "l'Attitude" ; le clan a même mené un raide militaire sur la WCW le 27 avril quand les deux émissions du lundi étaient diffusées dans la même région[6]. L'année 1998 restera comme une année importante pour la WWF qui remarqua l'empreinte de son hégémonie au détriment de sa rivale de la WCW qui débutait peu à peu une descente en enfer.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • 16 mars: Triple H a récupéré le titre européen de Owen Hart à l'occasion d'une édition de RAW is WAR[10].
  • 29 mars: PPV WrestleMania XIV à Boston[11].
  • 30 mars: Triple H présente sa "nouvelle armée" de DX dont il prend la tête à la suite de la retraite de Shawn Michaels. X-Pac effectue son retour à la WWF[12].
    • Cactus Jack et Chainsaw se font retirer les titres pour ne pas avoir placé les Outlaws dans le bon conteneur. Dans un match revanche en cage, les Outlaws ont remporté face à eux les titres vacants[13].

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « "L'Ère Attitude" » (consulté le 15 juillet 2007)
  2. « Résultats WrestleMania 13 » (consulté le 2 novembre 2008)
  3. a et b Mike McAvennie, « The Gloves Come Off », WWE, (consulté le 15 avril 8)
  4. (en) Eric Bischoff, Controversy Creates Cash, WWE Books, , 274 p. (ISBN 141652729X)
  5. « The Rock wins Survivor Series tourney », SLAM! Sports (consulté le 2 novembre 8)
  6. Craig Tello, « DX invades WCW », WWE (consulté le 15 avril 8)
  7. « Résultats Royal Rumble 1998 » (consulté le 2 novembre 8)
  8. « Owen Hart's first reign », WWE.com (consulté le 2 août 7)
  9. « Résultats WWF No Way Out of Texas » (consulté le 2 novembre 8)
  10. « Hunter Hearst Helmsley's second reign », WWE.com (consulté le 2 août 7)
  11. « Résultats WrestleMania XIV » (consulté le 15 juillet 2007)
  12. John Powell, « Waltman rips Bischoff, Hogan on Raw », SLAM! Sports, (consulté le 3 novembre 8)
  13. « New Age Outlaws' second reign », WWE (consulté le 3 novembre 8)
  14. « Résultats WWF Mayhem in Manchester » (consulté le 2 novembre 8)
  15. « Résultats WWF Unforgiven: In Your House » (consulté le 2 novembre 8)
  16. Poster Unforgiven '98
  17. « Résultats WWF Over the Edge : In Your House » (consulté le 2 novembre 8)
  18. « Résultats King of the Ring 1998 » (consulté le 2 novembre 8)
  19. a et b « Steve Austin's second reign », WWE.com (consulté le 3 novembre 8)
  20. « Kane & Mankind's first reign », WWE (consulté le 3 novembre 8)
  21. « D'Lo Brown's first reign », WWE.com (consulté le 2 août 7)
  22. « Résultats WWF Fully Loaded : In Your House » (consulté le 2 novembre 8)
  23. « Kane & Mankind's second reign », WWE (consulté le 3 novembre 8)
  24. « Résultats SummerSlam 1998 » (consulté le 2 novembre 8)
  25. « X-Pac's first reign », WWE.com (consulté le 2 août 7)
  26. « Jacqueline's first reign » (consulté le 24 avril 7)
  27. « Résultats WWF Breakdown : In Your House » (consulté le 2 novembre 8)
  28. « D'Lo Brown's second reign », WWE.com (consulté le 2 août 7)
  29. « Triple H's second reign » (consulté le 16 avril 7)
  30. « Ken Shamrock's first reign » (consulté le 16 avril 7)
  31. « Résultats WWF Judgment Day : In Your House » (consulté le 2 novembre 8)
  32. « WWE Hardcore Championship Title History », World Wrestling Entertainment (consulté le 3 novembre 8)
  33. « Résultats Survivor Series 1998 » (consulté le 2 novembre 8)
  34. « Gillberg's first reign », WWE.com (consulté le 3 novembre 8)
  35. « WWE Hardcore Championship Title History », PWWEW.net (consulté le 3 novembre 8)
  36. « Résultats Survivor Series 1998 » (consulté le 2 novembre 8)
  37. « Boss Man & Shamrock's first reign », WWE (consulté le 3 novembre 8)
  38. Christopher Robin Zimmerman, « WWEF RAW is WAR (December 15, 1998) Results », The Other Arena (consulté le 3 novembre 8)
  39. « Mankind's first reign », WWE.com (consulté le 22 mars 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]