Évêché d'Ösel-Wiek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Évêché d'Ösel-Wiek

Episcopatus Osiliensis (la)

1228 – 1561

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
L'évêché d'Ösel-Wiek (en rouge) au sein de la Confédération livonienne en 1260.
Informations générales
Statut Principauté ecclésiastique
- État de la Flag of the Teutonic Order.svg Confédération livonienne
Capitale Leal (Lihula), puis
Hapsal (Haapsalu)

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'évêché d'Ösel-Wiek (en allemand : Bistum Ösel-Wiek, en estonien : Saare-Lääne piiskopkond) était une principauté épiscopale de la Confédération livonienne, située dans le territoire des comtés actuelles de Saare, de Hiiu et de Lääne en Estonie. Le diocèse était suffragant de l'archidiocèse de Riga. Le siège de l'évêché était à Haapsalu (Hapsal). Le château de Kuressaare sur l'île de Saaremaa faisait partie de ses possessions les plus importantes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La cathédrale de Haapsalu.

Au cours des croisades baltes, la confrérie des Porte-Glaives est fondée en 1202 comme un ordre de chevalerie à Dünamünde (Daugavgrīva) en Livonie par l'abbé Theoderich von Treyden, à l'initiative de l'évêque Albert de Buxhoeveden, évêque de Riga, dans le but d'assurer la défense de la colonie contre les Lives et d'appuyer l'évangélisation de leur territoire. En 1204, le pape Innocent III accorde au nouvel ordre le même statut que les Templiers et il avait chargé les chevaliers de l'obéissance aux évêques de Riga. Les frères ont conquis la forteresse de Tartu (Dorpat) en 1215 et l'île de Saaremaa (Ösel) au nord-ouest en 1227.

L'année suivante, l'ecclesia Osiliensis fut créée en cadre de la Confédération livonienne par le légat pontifical Guillaume de Modène, comme compromis entre l'Église, représenté par Albert de Buxhoeveden, et l'Ordre de Livonie. Le premier évêque, Gottfried, a du céder un tiers de son diocèse à l'ordre Livonien le . En retour, il obtenait la seigneurie sur les autres paroisses en Saaremaa, Hiiumaa et Lääne (Wiek) en ayant le statut d'un prince-évêque, accordé par le roi germanique Henri VII en octobre. Toutefois, Gottfried renonça à cette fonction peu après ; son successeur, Henri I est ordonné par Guillaume de Modène le .

Le château de Kuressaare.

Avec la Livonie, le territoire épiscopal passe sou la suprématie de l'État teutonique en 1237. L'évêque Henri I a participé à la fondation de la ville de Pärnu (Pernau) par les Chevaliers teutoniques en 1251. Hermann de Buxhoeveden, un parente d'Albert, fut consacré évêque d'Ösel le à Lübeck ; il transféra son siège épiscopal de Lihula (Leal) a Haapsalu vers l'an 1279. Il concéda des droits urbains au lieu et fit y construire un château fort avec une cathédrale. Il a également entreprise la construction du château de Kuressaare, terminée à la fin du XIVe siècle.

Les évêques d'Ösel ont été en conflit permanent acel l'administration de l'ordre de Livonie et avec la noblesse de leur État. à partir de 1523, les idées de la Réforme protestante se diffusaient dans la Livonie. En janvier 1558, l'entrée des troupes du tsar Ivan IV de Russie a signifié le début de la guerre de Livonie qui la Confédération livonienne n'a pas survécu : par le premier traité de Vilnius en 1559, l'ordre de Livonie sous son maître Gotthard Kettler passe sous protection du Sigismond II Auguste, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie. En revanche, le territoire épiscopal d'Ösel-Wiek fut sécularisé et vendu par le dernier prince-évêque, Johannes V von Münchhausen, au roi Frédéric II de Danemark. Le , Magnus de Holstein, frère cadet du roi Frédéric, devient évêque d'Ösel-Wiek ainsi que de l'évêché de Courlande, bien qu'étant luthérien. Les autres domaines de la Confédération livonienne fut rattachés à l'union de Pologne-Lituanie par le seconde traité de Vilnius en 1561.

Peu après, le Danemark céda les domaines épiscopals en Lääne et sur l'île de Hiiumaa à l'Estonie suédoise sous le règne du roi Éric XIV, en échange des possessions de l'ancien ordre Livonien sur l'île de Saaremaa, quit devint ainsi complètement danoise. Néanmoins, en 1645 Saaremaa fut également cédée à l'empire suédois par le traité de Brömsebro. En 1721, Hiiumaa, Saaremaa et toute l'Estonie suédoise fut cédée à la Russie impériale par le traité de Nystad.

Évêques et princes-évêques d'Ösel-Wiek[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]