Magnus de Holstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnus.
Sceau à l'effigie de Magnus de Holstein.

Magnus de Holstein, né le 26 août 1540 et mort le 18 mars 1583, duc de Holstein, est un roi de Livonie qui régna de 1570 à 1578 sur le royaume de Livonie comme vassal du tsar de Russie Ivan IV.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Magnus de Holstein était un prince danois, né dans le château de Christiansborg à Copenhague au sein de la Maison d'Oldenbourg. Il était le fils du roi Christian III de Danemark et de Dorothée de Saxe-Lauenbourg. À l'âge de 17 ans, il est envoyé en Allemagne pour parfaire son éducation dans diverses courts allemandes. Après la mort de son père, en 1559, il retourne au Danemark pour le couronnement de son frère aîné Frédéric II de Danemark.

Évêque[modifier | modifier le code]

En 1560, l'évêché d'Ösel-Wiek est vendu au Danemark par son Prince-évêque et Magnus en devient l'évêque le 13 mai 1560, bien qu'il fut luthérien. Il devient également évêque d'une partie de l'île de Saaremaa ainsi qu'évêque de l'évêché de Courlande.

Roi[modifier | modifier le code]

Le royaume de Livonie a été proclamé, le 10 juin 1570, par Ivan IV pendant la Guerre de Livonie, mais n'a jamais été formellement établi. Ce royaume couvrait les territoires actuels de l'Estonie et de la Lettonie.

Magnus de Holstein se fait couronner roi de Livonie à Moscou reconnaissant son allégeance à la Moscovie par un traité qu'il signe avec les envoyés diplomatiques d'Ivan IV, Vassili et Andreï Chtchelkalov ayant la fonction d'oprichnik du tsar. Il retourne en Livonie avec vingt mille soldats pour prendre Reval aux Suédois, mais il abandonne le siège en mars 1571.

En 1573, il épousa Marie de Staritsa (1560-1597), fille du duc Vladimir de Staritsa. Ils eurent deux enfants.

En 1577, ayant perdu faveur du tsar Ivan IV, il se retourne vers son frère, Frédéric II, roi du Danemark, qui lui refuse son soutien. Magnus se tourne alors vers la noblesse allemande de Livonie, mais il est finalement capturé par les Russes et doit renoncer à son titre royal. Il termine ses jours au château de Pilten en Courlande et y meurt en 1583.

Liens externes[modifier | modifier le code]