Éric Monnin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monnin.
Éric Monnin
Eric MONNIN Académie internationale olympique juin 2014 54e session devant la stèle Pierre de Coubertin.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Vice-Président délégué à l'Olympisme - Génération 2024

Éric Monnin, né le à Besançon (Doubs), est un historien et sociologue du sport français, spécialiste du Mouvement olympique international. Agrégé d’Éducation physique et sportive, docteur en sociologie, il est Maître de conférences à l’Université de Franche-Comté[1]. Il est membre du laboratoire Culture, Sport, Santé, Société (C3S)[2] de l’Université de Franche-Comté.

Depuis octobre 2018, il est nommé Vice-Président délégué à l'Olympisme - Génération 2024 au sein de l'Université de Franche-Comté

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-red-source.svg
Cette section ne cite pas ses sources et peut contenir des informations erronées (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Éric Monnin enseigne tout d’abord au collège des Combelles dans le département de la Haute-Saône (académie de Besançon), au collège Georges Politzer en Seine-et-Marne (académie de Créteil), puis à l’Institut polytechnique de Sévenans (Ipsé) qui devient en 1999 l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM). À la suite de son doctorat intitulé L’olympisme : pratiques et représentations en milieu scolaire dirigé par le professeur Alain Bihr, il est recruté en tant que maître de conférences à l’Université de Franche-Comté. Il participe également aux enseignements du Master professionnel M2 et du Diplôme d’université Droit du sport au Centre Formation Continue Panthéon - Sorbonne à l’Université Paris 1.

En parallèle de ses études universitaires, il suit les enseignements à Andorre du Dr Alfonso Caycedo et du Dr Natalia Caycedo et obtient en 2005 le Diplôme de Master spécialiste en sophrologie caycédienne.

Son objet d’étude, l’olympisme l’a conduit à plusieurs reprises à organiser des « Semaines olympiques » en milieu scolaire et universitaire, et à suivre les préparations des Jeux olympiques notamment en Australie, en Grèce, en Chine et en Corée du Sud. Il participe en tant que conférencier, en 2010 à Pékin, aux travaux de l’Union mondiale des villes olympiques (UMVO). Il intervient régulièrement au sein de l’Académie internationale olympique (AIO) située en Grèce.

En 2012, le Comité international olympique (CIO) lui décerne la médaille Pierre de Coubertin. Elle est remise en août 2013, à Lausanne, par le président du CIO, Jacques Rogge. Il est actuellement le seul français à détenir cette médaille qui vient récompenser l’ensemble de son travail destiné à la jeunesse (semaines olympiques, participation au camp de la jeunesse aux Jeux Olympiques en Australie et en Grèce). Ses recherches se déroulent aussi au sein du Comité international Pierre de Coubertin dont il est membre aux côtés des professeurs Müller et Schantz.

Depuis 2013 il est auditeur associé à l’IHEDN de Franche-Comté. Il reçoit, l’année suivante, le Certificat d’agrément dans la Réserve citoyenne au grade de commandant. Il participe également à l’Étude d'opportunité sur une candidature olympique et paralympique de Paris 2024 puis au travaux de la candidature Paris 2024.

Le préfet de région le nomme, de 2015 à 2017, en tant que personnalité qualifiée au Conseil économique, social et environnemental (CESER) de la région Bourgogne Franche-Comté et siège dans deux Commission : Finances/Europe et Mobilités/Énergie. Il participe également au groupe de travail Dynamique interrégionale ainsi qu'aux travaux des CESER de France au sujet de l'évaluation des politiques publiques régionales. La même année, il intègre le comité scientifique du think tank Sport et Citoyenneté.

Grâce à ses travaux sur l’olympisme et l’histoire des Jeux Olympiques, il participe, en 2015, en tant que conseiller scientifique/historique au documentaire de 52’, réalisé par Véronique Lhorme, intitulé Jesse Owens - Ludwig Long : le temps d’une étreinte. Ce film retrace l’histoire d’amitié entre le sprinter afro-américain Jesse Owens et l’athlète allemand Luz Long, lors des Jeux Olympiques de Berlin en 1936.

Du 27 au 1er avril 2017[pas clair], il est invité en Corée du Sud par l’Ambassade de France aux fêtes de la francophonie pour une mission d’expertise pour le compte du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international. Durant son séjour, il donne plusieurs conférences sur le thème de l’olympisme et du Mouvement olympique à l’Université féminine Ewha, au lycée français et au lycée international Xavier de Séoul ainsi qu’à l’Université des études étrangères Hankuk de Yongin. Il se rend également sur le pôle de montagne de PyeongChang et sur le pôle du littoral de Gangneung qui accueillent les sites des Jeux Olympiques d’hiver de 2018.

À l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang, il publie un nouvel ouvrage intitulé De Chamonix à PyeongChang. Un siècle d’olympisme en hiver aux éditions Désiris. Cet ouvrage est préfacé par le Président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, et par le président d’honneur du CIO, Jacques Rogge. Chaque chapitre de cet ouvrage fait revivre une page de l’histoire des sports d’hiver, de l’Antiquité à nos jours, et des Jeux olympiques d’hiver.

Le 10 novembre 2017, sur invitation du Président du CIO, Thomas Bach, il est invité, en tant qu'observateur, à suivre les travaux de la commission du CIO éducation olympique qui se déroule au Lausanne Palace.

Quelques jour avant de partir aux XXIIIe Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, il organise, le mercredi 10 janvier 2018, avec le soutien de la ville de Besançon, le 50e anniversaire du relais de la torche olympique des Jeux olympiques d’hiver de Grenoble 1968 au Palais des Sports de Besançon. En présence de 2.000 personnes, 31 anciens porteurs accompagnés d’élèves du lycée Pasteur et d’étudiants athlètes de haut niveau de l’UPFR Sports de l’Université de Franche-Comté sont mis à l’honneur. Le Président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), Denis Masseglia, et des médaillés olympiques Florence Masnada en ski alpin et Stéphane Traineau en judo parrainent l’événement.

À l’issue de sa présentation sur l’histoire du parcours de la torche olympique de Grenoble qui a débuté le 16 décembre 1967 à Olympie (Grèce) et l’allumage de la vasque le 6 février 1968 à Grenoble, une plaque commémorative a été dévoilée dans le Palais des sports Ghani Yalouz.

Du 18 au 25 février 2018, il est invité, une nouvelle fois, en Corée du Sud par l’ambassade de France pour une mission d'expertise pour le compte du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Durant son séjour, il intervient au Korean institut of sport science pour donner une conférence destinée aux enseignants-chercheurs de ce prestigieux institut. Il suit également, sur invitation du Président du CIO, Thomas Bach, les épreuves olympiques (patinage de vitesse, hockey sur glace et patinage artistique) qui se déroulent sur le pôle du littoral de Gangneung. À l'occasion, de son déplacement, il se rend dans la deuxième ville coréenne, Busan, au Community service center d'Allak 1 dong et à l'Alliance française. Le dernier jour de son séjour est consacré, au Lycée français de Séoul, à l'animation d'ateliers destiné à 300 élèves coréens apprenant le français.

Implications et responsabilités universitaires[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, Éric Monnin est membre du conseil de perfectionnement de la filière management de l’UPFR Sport de l’Université de Franche-Comté[réf. nécessaire]. Cette fonction s’ajoute à son implication depuis 2013 comme membre élu extérieur au bureau du département des Humanités de l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM)[réf. nécessaire].

Éric Monnin a, depuis le début des années 2000, multiplié les actions et les responsabilités universitaires. En effet de 2001 à 2011, il est membre du conseil pédagogique du Master Sciences et Technologies de l’Université de Technologie de Troyes (UTT)[réf. nécessaire]. Il crée et dirige, entre 2003 et 2006, au sein de l’UTBM, le Diplôme d’Université intitulé Communication et Marketing Sportif et entre 2003 à 2007, il devient membre élu du collège des enseignants au bureau du département des Humanités de l’UTBM[réf. nécessaire].

Pendant 4 ans, entre 2008 et 2011 Éric Monnin s’illustre à travers plusieurs fonctions : il est élu au collège des enseignants du Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU) de l’UTBM[réf. nécessaire], devient membre du Conseil d’administration des ressources informatiques (CARI) de l’UTBM[réf. nécessaire] et membre de la commission de la documentation[réf. nécessaire] du même établissement.

En 2011, il devient coresponsable du module « Les acteurs » du Master 2 Droit du sport au Centre Formation Continue Panthéon - Sorbonne à l’Université Paris 1[réf. nécessaire].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier dans l’Ordre national du mérite[3]
  • Officier dans l’Ordre des Palmes Académiques[réf. nécessaire]
  • Médaille d’or de la Jeunesse et des Sports
  • Médaille Pierre de Coubertin décernée par le Comité international olympique[4]
  • Finaliste du prix Sport Scriptum 2001
  • Médaille d’honneur de la ville de Dammarie-les-Lys (77).

Parcours sportif[modifier | modifier le code]

Éric Monnin est ancien international junior et membre du groupe France juniors en judo[réf. nécessaire] + de 95 kg, inscrit plusieurs années sur la liste ministérielle des athlètes de haut niveau[réf. nécessaire], il totalise plusieurs podiums aux championnats de France scolaires et universitaires[5]. Il est ceinture noire 3e dan et licencié au dojo Franc-comtois depuis octobre 1973[6].

Eric-Judo.png
  • Membre de l’Équipe de France Juniors en 1986, 1987, 1988.
  • 3 tournois internationaux remportés à Laon en 1987 et Porrentruy (Suisse) en 1989 et 1990.
  • 3e au tournoi international de Dijon par équipe en 1990 ;
  • 2 Participations au tournoi de France, avec l’Équipe de France Juniors (sélection internationale) ;
  • 27 Participations aux championnats de France (fédéral, universitaire et scolaire) de 1982 à 1995 ;
  • 1 titre de champion de France scolaire UGSEL (Avignon) ;
  • 1 titre de vice-champion de France scolaire UGSEL (Paris) ;
  • 4 Places de 3e aux championnats de France (FFSU et UNSS)

Parcours musical[modifier | modifier le code]

À la suite de son diplôme de fin d'études de trompette et de formation musicale du Conservatoire national de région de musique de Besançon, il intègre l’orchestre philharmonique de Besançon[réf. nécessaire].

  • De 1991 à 1994 : Membre de l’orchestre philharmonique de Besançon en qualité de 2e trompette.
  • De 1989 à 1992 : Membre de l’orchestre des jeunes du conservatoire national de région de musique de Besançon, en qualité de 2e trompette.
  • De 1981 à 1993 : Membre de l’Harmonie des Chaprais de Besançon en qualité de 2e trompette.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages individuels et direction d'ouvrage collectif[modifier | modifier le code]

  • Éric Monnin (préf. Jean-Claude Killy et Juan Antonio Samaranch), Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City., Meolans-Revel, Éditions Désiris, , 254 p. (ISBN 978-2-907653-71-8)
  • Éric Monnin, L’Olympisme à l’école ?, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté et Pôle éditorial multimédia de l’Université de Technologie de Belfort Montbéliard, , 251 p. (ISBN 978-2-84867-240-3)
  • Éric Monnin (préf. Jacques Rogge), De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver, Meolans-Revel, Éditions Désiris, , 213 p. (ISBN 978-2-915418-38-5)
  • Éric Monnin, Jean-François Loudcher et Gilles Ferréol (sous la dir. de), Éducation et olympisme en Europe, Pôle éditorial multimédia de l’Université de Technologie de Belfort Montbéliard, , 216 p. (ISBN 978-2-914279-57-4)
  • Éric Monnin (préf. Jacques Rogge), De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver, Gap, Éditions Désiris, , 224 p. (ISBN 978-2-36403-066-4)
  • Éric Monnin et Gilles Ferréol (sous la dir. de), Sport, santé et cohésion sociale, Pôle éditorial multimédia de l’Université de Technologie de Belfort Montbéliard, , 256 p. (ISBN 978-2-914279-89-5)
  • Éric Monnin (préf. Thomas Bach et Jacques Rogge), De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver, Gap, Éditions Désiris, , 239 p. (ISBN 978-2-36403-150-0)

Quelques articles et chapitres d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Monnin Éric (2018), « La planète à l’heure grenobloise », in O. Cogne (sous la dir. de), Grenoble 1968 - Les Jeux olympiques qui ont changé l'Isère, Grenoble, Éditions Glénat, pp. 100-113.
  • (en) Monnin Éric (2017), « Different Olympic committees promote Olympic education in youth camps », in R. Naul, D. Binder, A. Rychtecky et I. Culpan (sous la dir.), Olympic education – an international review, Londres, Routlede Taylor & Francis Group, pp. 161-176.
  • Monnin Éric (2016), « L’olympisme, outil d’éducation à la citoyenneté ? in G. Ferréol (sous la dir. de), Égalité, mixité, intégration par le sport, Louvain-la-Neuve, EME Éditions, pp. 111-127.
  • Monnin Éric et Polycarpe Cyril (2016), « Renouveau et engagement chez Pierre de Coubertin : les conditions d’une mutation (1894-1914) », in J.-P. Callède et G. Ferréol (sous la dir. de), L’engagement sportif au prisme des sciences sociales, Louvain-la-Neuve, EME Éditions, pp. 191-206.
  •  Monnin Éric (2016), « L’Institut Olympique de Lausanne de Pierre de Coubertin à un éducation olympique contemporaine », in S. Wassong, N. Müller et J.-L. Chappelet (sous la dir. de), Pierre de Coubertin and the future, Kassel, Agon Sportverlag, pp. 175-186.
  • (en) Monnin Éric (2016), « Olympic education: learning mutual respect », in K. Georgiadis (sous la dir. de), Olympic values: respect for diversity, Olympia, International olympic academy and the International olympic committee, pp. 88-108.
  • Monnin Éric et Polycarpe Cyril (2015), « Le camp de la jeunesse aux Jeux Olympiques. De la naissance à la reconnaissance du camp de la jeunesse », revue Téoros, vol. 33, n°1, pp. 20-31.
  • Monnin Éric et Maillard Christophe (2015), « Pour une typologie systémique du boycottage des Jeux Olympiques », Relations internationales, n°162, juillet-septembre, pp. 173-189.
  • Monnin Éric et Polycarpe Cyril (2015), « Le camp de la jeunesse aux Jeux Olympiques. De la naissance à la reconnaissance du camp de la jeunesse », revue Téoros, vol. 33, n°1, pp. 20-31.
  • Monnin Éric et Maillard Christophe (2015), « Le Football Club Sochaux Montbéliard des années trente au miroir de Max Weber : un essai d’interprétation », Société d’Émulation de Montbéliard, Montbéliard, pp. 199-219.
  • Monnin Éric et Monnin Catherine (2015), « La communication comportementale, reflet des émotions », in G. Ferréol (sous la dir. de), Sentiments et Émotions, Bruxelles, EME Édi., pp. 95-105.
  • Monnin Éric (2014), « Éducation et olympisme de 1922 à nos jours », dans Collectif Projet Demenÿ, Histoire de l’éducation physique en France depuis le milieu du XIXe siècle, dans le cadre de L'U.O.H. (Université Ouverte des Humanités), enregistrement vidéo effectué le 19 juin 2012, mise en ligne le 15 octobre 2014, disponible en ligne sur http://projet-demeny.univ-fcomte.fr/index.php?page=mesure
  • Monnin Éric et Maillard Christophe (2014), « Une éducation à l’olympisme est-elle possible ? », Éducation et socialisation [En ligne], n°36, mis en ligne le 15 octobre 2014, URL : http://edso.revues.org/940, Presses universitaires de la Méditerranée, Éducation et socialisation. Les Cahiers du CERFEE, 2014.
  • Monnin Éric (2014), « Du sanctuaire d’Olympie à Pierre de Coubertin », Histoire antique et médiévale, Éditions Faton, Hors-série, n°40, octobre, pp. 8-11.
  • Monnin Éric (2014), « Liens entre Antiquité grecque et olympisme moderne », Histoire antique et médiévale, Éditions Faton, Hors-série, n°40, octobre, pp. 18-19.
  • Monnin Éric (2013), « Représentations et pratiques du phénomène olympique à l’école », in Revue Diversité, n°171, janvier, pp. 141-146.
  • Monnin Éric et Loudcher Jean-François (2013), « Le Comité National des Sports : un nouveau modèle de gouvernance républicaine singulière (1901-1925) ? » in Revue Olympika, vol. XXIII, pp. 71-90.
  • Monnin Éric (2013), « Exposition ‘Éducation aux valeurs olympiques’ », Revue Comité internationale Pierre de Coubertin, pp. 26-29.
  • Monnin Éric (2013), « L’olympisme : quelle place dans le système scolaire ? », Revue EP&S, n°357, juin-juillet-août, pp. 10-13.
  • Monnin Éric et David Renaud (2012), « Institut Olympique de Lausanne, concrétisation éphémère d’une éducation olympique (1915-1919) », in É. Monnin, J.-F. Loudcher et G. Ferréol (sous la dir.), Éducation et olympisme en Europe, Pôle éditorial multimédia de l’Université de Technologie de Belfort Montbéliard, préfacé par le Président du CIO, pp. 73-89.
  • Monnin Éric et Loudcher Jean-François (2012), « Aux origines de l’institutionnalisation du CNS et du COF (1906-1913) : le modèle républicain en question », in M. Attali et N. Bazoge (sous la dir.), Diriger le sport. Perspectives sur la gouvernance du sport du XXe siècle à nos jours, Paris, CNRS Éditions, pp. 21-35
  • (en) Monnin Éric (2012), « International Olympic Comittee », in J. Nauright et C. Parrish (sous la dir.), Sports around the World: History, Culture, and Practice, Santa Barbara, ABC-Clio, pp. 23-26.
  • (en) Monnin Éric et David Renaud (2012), « From Versailles to Brussels: the origins, hesitations and actions of the Association of European Olympic Committees », in C. Sobry (sous la dir.), Sport Governance in the world: A socio-historical approach, Paris, Le Manuscrit, vol.III, pp. 227-262.
  • Monnin Éric et David Renaud (2012), « Le Mouvement olympique et l’Europe : histoire et actualité de l’association des Comités olympiques européens », in European Studies in Sports History, vol.4, pp.165-189.
  • (en) Monnin Éric (2012), « The Olympic Movement's strategy for the integration of the concept of Olympic education into the education system: the French example », in Educational review, Routledge Taylor & Francis, vol. 64, n°3, pp. 333-351.
  • Monnin Éric et Loudcher Jean-François (2010), « Kendo », in A. Mickael et J. Saint-Martin (sous la dir.), Dictionnaire culturel du sport, Paris, Armand Colin, pp. 88-89.
  • Monnin Éric (2010), « Histoire des Jeux olympiques d'hiver organisés en France », in Revue EP&S, n°340, janvier-février, pp. 30-33.
  • Monnin Éric (2009), « Le phénomène olympique : pratiques et représentations en milieu scolaire », XIIIe Congrès Olympique, Copenhague 2009. Contributions, Lausanne, Comité international olympique, pp. 596-597.
  • (en) Monnin Éric et David Renaud (2009), « The Melbourne Olympic Games in the context of the international tensions of 1956 », Journal of Olympic History, vol. 17, no 3, décembre, pp. 34-40.
  • Monnin Éric et David Renaud (2008), « Une certaine idée du monde : Pierre de Coubertin et les relations internationales », C. Boli (sous la dir.) : Les Jeux olympiques : fierté nationale et enjeu mondial, Paris, Atlantica /Musée national du Sport, pp. 93-105.
  • Monnin Éric et David Renaud (2008), « Les boycotts des Jeux olympiques de Melbourne 1956 », in C. Boli (sous la dir.) : Les Jeux Olympiques : fierté nationale et enjeu mondial, Paris, Atlantica /Musée national du Sport, pp. 47-58.
  • Monnin Éric (2008), « L’introduction d’un programme olympique scolaire semble bien perçue par les élèves », Lettre de l’économie du sport, rubrique Entretien, no 906, pp. 4-6.
  • Monnin Éric (2008), « Le phénomène olympique : analyse et étude des représentations et des pratiques à l’école », M. Messing et N. Müller (sous la dir.) : Olympismus. Erbe und Verantwortung, Kassel, Agon,, pp. 349-362.
  • Monnin Éric (2008), « Genèse et attribution des premiers Jeux olympiques de la jeunesse », Revue européenne de management du sport, no 22, juillet, pp. 87-101.
  • Monnin Éric et Monnin Catherine (2008), « Le boycott politique des Jeux olympiques de Montréal », Relations internationales, no 134, printemps, pp. 93-113.
  • Monnin Éric (2007), « Le rugby et l'olympisme », J.-Y. Guillain et P. Porte (sous la dir.), La planète est rugby. Regards croisés sur l’ovalie, Paris, Atlantica/Musée national du Sport, pp. 177-205.
  • Monnin Éric et Licina John (2007), « Les spectateurs du Football Club de Sochaux-Montbéliard », Revue européenne de management du sport, no 20, pp. 2-11.
  • Monnin Éric (2005), « Projet COMENIUS 2 : le sport pour une formation à une culture scientifique », Revue EPS, no 311, janvier-février, p. 62.
  • Monnin Éric (2005), « La structure du CNOSF : simple enjeu de société ou véritable performance humaine et politique ? », Questions de sport, n°3, pp. 38-45.
  • Monnin Éric (2002), « Histoire des Jeux Olympiques d’hiver », Revue Olympique, no XXVII-43, février-mars, pp. 69-73.
  • Monnin Éric (2000), « Le camp international de jeunesse », Revue Olympique, no XXVII-35, octobre/novembre, pp. 32-33.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Monnin
  2. « Membres statutaires seniors | Laboratoire C3S », sur laboratoire-c3s.fr (consulté le 3 avril 2018)
  3. Décret du portant promotion et nomination
  4. Gilles GAIHIER, « L’AUTRE MÉDAILLE D’OR… », Vosges Matin,‎ (lire en ligne)
  5. Philippe PILLOT, « Judo club d’Ornans : 50 ans et toujours d’attaque », L'Est Républicain, lundi 24 octobre 2016
  6. « Thise : 40 bougies pour le Judo club thisien », L'Est Républicain, mercredi 6 avril 2016