Équipe de France de basket-ball féminin des 16 ans et moins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau : France France -16 ans
Écusson de l' France -16 ans
Généralités
Couleurs Bleu, blanc, rouge
Surnom Les Bleuettes
Personnalités
Sélectionneur Arnaud Guppillotte

Palmarès

Championnat d'Europe Médaille d'or, Europe (2001, 2007, 2017)
Médaille d'argent, Europe (2005)
Médaille de bronze, Europe (1997, 1999, 2008, 2009, 2010, 2016)

Actualités

Basketball current event.svg
Pour la compétition voir :'

L'équipe de France de basket-ball féminin des 16 ans et moins est la sélection des meilleures joueuses françaises de 16 ans et moins. Elle est placée sous l'égide de la Fédération Française de Basket-Ball. Le terme 16 ans et moins a remplacé la catégorie Cadettes.

Parcours aux Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Les équipes championnes d'Europe[modifier | modifier le code]

Équipe de France cadettes, championne d'Europe cadettes en 2001[modifier | modifier le code]

Numéro Joueuse[8] Poste Naissance Taille Club(s) 2001
Julie Barennes Ailière 1,83 m
Sandrine Capelle
Aurélie Cibert Intérieure 1,68 m
Élodie Godin Intérieure 1,90 m
Sylvie Gruszczynski Meneuse 1,72 m
Alice Joly Meneuse
Pauline Krawczyk Ailière 1,82 m
Anaël Lardy Arrière 1,70 m
Florence Lepron Arrière/Ailière 1,83 m
Andress Patricia Mime Meyila
Fatimatou Sacko Intérieure 1,83 m
Alexandra Tchangoue Ailière 1,80 m

Équipe de France 2007[modifier | modifier le code]

Numéro Joueuse[8] Poste Naissance Taille Club(s) 2007
Héléna Akmouche Arrière 1,73 m Drapeau : France Centre fédéral de basket-ball
Marion Arfelis Intérieure 1,85 m Drapeau : France Centre fédéral de basket-ball
Linda Bousbaa Arrière 1,64 m Drapeau : France Nice Cavigal Olympic
Morgiane Eustache Intérieure 1,95 m Drapeau : France Centre fédéral de basket-ball
Adja Konteh Ailière 1,76 m Drapeau : France ALPC Moulin Nantes Basket
Marion Lemonnier Arrière 1,71 m Drapeau : France AL Gerland Mouche Lyon
Priscilla Lokoka Intérieure 1,85 m Drapeau : France Centre fédéral de basket-ball
Margaux Okou-Zouzouo Intérieure 1,83 m Drapeau : France Centre fédéral de basket-ball
Isabelle Strunc Ailière 1,77 m Drapeau : France Centre fédéral de basket-ball
Diandra Tchatchouang Ailière 1,87 m Drapeau : France Centre fédéral de basket-ball
Allison Vernerey Intérieure 1,91 m Drapeau : France FC Mulhouse
Chloé Westelynck Intérieure 1,88 m Drapeau : France Centre fédéral de basket-ball
Sélectionneur :

Équipe de France 2017[modifier | modifier le code]

Entraîneur : Arnaud Guppillotte

Le championnat d'Europe 2017 se déroule du 4 au à Bourges (France)[9].

Numéro Joueuse[10]. Poste Naissance Taille Club(s) 2017
0 Jade Hamaoui Arrière 1,77 m Drapeau : France Bourges
1 Zoé Wadoux Arrière 1,78 m Drapeau : France Centre fédéral
3 Binta Drame Meneuse 1,69 m Drapeau : France Paris Basket 18
4 Marine Fauthoux Capitaine Meneuse 1,73 m Drapeau : France Centre fédéral
5 Marie Pardon Meneuse 1,75 m Drapeau : France FC Lyon Basket
9 Anaia Hoard Arrière 1,81 m Drapeau : France Centre fédéral
10 Fayzat Djoumoi Ailière forte 1,84 m Drapeau : France Tarbes
11 Kendra Chery Pivot 1,85 m Drapeau : France Centre fédéral
12 Iliana Rupert Ailière forte 1,93 m Drapeau : France Centre fédéral
13 Janelle Salaun Ailière forte 1,86 m Drapeau : France Centre fédéral
22 Ève Wembanyama Ailière 1,85 m Drapeau : France FC Lyon Basket
24 Astrid Benedetti 1,60 m Drapeau : France Bourges

Malgré l'absence de Marine Fauthoux, ménagée car de retour de blessure, la France remporte son premier match 70 à 52 face à la Turquie. Elle l'emporte dans chacun des quarts-temps avec des performances de Zoé Wadoux (18 points à 6/13 en 24 minutes), Kendra Chery (16 points à 6/12, 7 rebonds, 3 passes décisives et 5 balles perdues pour 16 d'évaluation en 24 minutes) et Iliana Rupert (13 points à 4/7, 8 rebonds et 4 interceptions pour 18 d'évaluation en 18 minutes)[11]. Après avoir largement dominé la Biélorussie, l'équipe de France s'impose assez aisément 68-45 face à la Lettonie, qui était l'autre équipe invaincue de la poule, avec une Kendra Chery encore en vue (25 points à 11/17, 7 rebonds et 6 interceptions pour 32 d'évaluation en 25 minutes). Le troisième quart-temps a été encore plus dominé (23-7) avant une dernière période ratée (7-13). L'écart final reste tout de même important (68-45). En huitièmes des finales, les Bleues affronteront les Roumaines[12] contre lesquelles elle s'imposent très aisément 68 à 25 dominant très largement le rebond (56 à 33) pour compenser leurs 20 balles perdues. Iliana Rupert (12 points à 6/12, 10 rebonds et 3 passes décisives pour 18 d'évaluation en 24 minutes) et l'arrière Anaia Hoard (4 points à 2/7, 10 rebonds, 3 passes décisives et 2 interceptions pour 13 d'évaluation en 29 minutes) se sont mises en évidence alors que la meneuse Marine Fauthoux remise de sa blessure au coude a pu faire ses débuts en compétition (16 minutes pour 7 points à 2/7 et 1 passe décisive).

En quarts de finales, qualificatifs pour le Mondial U17, la France affrontera la Pologne[13]. Championne de la catégorie en 2015, la Pologne avait battu la République Tchèque au tour précédent et prend le meilleur départ. Rupert (14 points, 9 rebonds, 3 passes décisives et 5 contres en 22 minutes) et Wadoux permettent aux Tricolores de repasser devant à la fin de la première période (14-12). Intraitables en défense, les Bleues s'envolent avec Wadoux (19 points et 5 rebonds en 20 minutes), Hoard et Drame pour arriver à la pause sur le score de 47 à 26. Les Bleuettes gardent leur avance à la fin du 3ème quart (57-35). Marine Fauthoux est sereine à la mène avec 10 points et 2 passes décisives. Alors que les Polonaises réduisent l’écart à 18 points, Zoé Wadoux répond avec trois paniers primés consécutifs pour enflammer le Palais des sports du Prado pour conclure sur le score de 76 à 42. En demi-finale, la France est opposée à l'Italie qui a battu l'Espagne 50 à 49 en quarts[14],[15]. En demi-finale, la France bat l'Italie 74 à 57 mais les Françaises ne menaient que d'un point (32-31) à la mi-temps face à l'adversaire le plus relevé rencontré depuis le début du tournoi, notamment à cause de deux fautes rapides d'Iliana Rupert. Wadoux envoie encore deux nouveaux tirs primés tandis que Kendra Chery marque dans la peinture, mais la meneuse transalpine Ilaria Panzera garde les siennes dans le match. En seconde mi-temps, l'impact physique des Bleuettes a fini par user les Italiennes limitées à 27,1% de réussite aux tirs, mais aussi 51 rebonds concédés et 32 d'évaluation collective contre 92. Associée à Marine Fauthoux, Iliana Rupert forme un duo dominant (17 points à 5/9 aux tirs et 7/10 aux lancers francs, 14 rebonds pour 24 d'évaluation en 21 minutes). Les efforts de Caterina Gilli n'y peuvent rien car Wadoux de loin et Chery ne clôture dans la peinture tuent le suspens avant terme[16],[17]. La capitaine Marine Fauthoux inscrit 17 points[18].

En finale, la France s'impose 63 à 55 contre la Hongrie[19] qui disputait sa première finale de la catégorie depuis 1976. La France est pourtant débordée en début de rencontre par les Hongroises bien emmenées par Reka Manyoky (9 points, 7 rebonds et 8 passes décisives) provoquant de nombreuses pertes de balles des Tricolores. Menées 22 à 10 early au milieu du deuxième quart-temps, les Françaises se relancent avec le retour d'Iliana Rupert pour inscrire un 16-2. Zoé Wadoux (22 points et 4 rebonds à 6/13 à 3 points) et Marine Fauthoux (11 points et 2 rebonds) permettent de virer en tête 26-24 à la pause. La Hongrie ne renonce pas avec Reka Dombay (16 points et 5 rebonds) mais la France continue à marquer mais aussi à défendre avec une Kendra Chery dissuasive. La Hongrie tente à plusieurs reprises de sa rapprocher mais elle n'est jamais en danger devant un Prado garni de 2500 spectateurs. Sur le tournoi, les Bleuettes s'imposent par un écart moyen de 27 points, seule la Hongrie finissant en dessous des 17 unités)[19],[20].

Si Kendra Chery (11,4 points et 6,1 rebonds en plus d'une défense rarement vue à ce niveau) et Marine Fauthoux (11,3 points en moyenne sur quatre matchs joués ) ont ait fait aussi forte impression, Iliana Rupert et Zoé Wadoux ont été nommées dans le meilleur cinq de la compétition. Cette dernière a fait admirer son adresse (25/63 à 3 points, soit près de 40% de réussite) et se classe seconde marqueuse du tournoi (15,8 points) en seulement 23,6 minutes de jeu, tout en ajoutant 3,7 rebonds, 1,7 passe décisive et 1,2 interception. Iliana Rupert (13,7 points, 10,5 rebonds et 1,7 contre de moyenne en seulement 22 minutes de jeu, meilleure évaluation de la compétition avec 20,6) est sans conteste la meilleure joueuse de tout le tournoi avec un niveau encore haussé pendant la phase finale avec 16,3 points (à 59% aux tirs), 11 rebonds et 2,3 contres de moyenne[21],[7]

Équipe 2016[modifier | modifier le code]

Océane Monpierre (à gauche avec le maillot Tango) avec Alexia Chartereau et Angélina Turmel.
Numéro Joueuse[22],[23] Poste Naissance Taille Club(s) 2016
4 Marine Fauthoux 1,73 m Drapeau : France Centre fédéral
5 Caroline Germond 1,69 m Drapeau : France Angers
6 Kenza Salgues 1,74 m Drapeau : France Centre fédéral
7 Nabala Fofana 1,86 m Drapeau : France Centre fédéral
8 Zoé Wadoux 1,78 m Drapeau : France Villeneuve-d'Ascq
9 Paloma Wouts 1,76 m Drapeau : France Centre fédéral
11 Kendra Chery 1,85 m Drapeau : France Centre fédéral
12 Iliana Rupert 1,93 m Drapeau : France Centre fédéral
13 Hélène Yakovljevic 1,73 m Drapeau : France US Wittenheim
14 Ténin Magassa 1,90 m Drapeau : France US Bures-sur-Yvette
15 Maria Guramare 1,87 m Drapeau : France Centre fédéral
17 Océane Monpierre 1,70 m Drapeau : France Bourges
Sélectionneur : Julien Egloff
Assistants: : David Gautier, Damien Leroux

Les Bleues s'imposent dans le match d'ouverture 51 à 44 face à la Croatie. Kenza Salgues (7 points et 4 rebonds, mais à 2/13 aux tirs) permet aux siennes de prendre le meilleur départ dans le premier quart temps (13-6). La Croatie se relance mais Océane Monpierre conclut un 11-0 qui permet aux siennes d'atteindre la mi-temps avec une bonne avance (28-17). Maria Guramare (10 points et 6 rebonds)porte l'écart à 14 points mais les Croates refusent d'abdiquer et se rapprochent à 4 points. Dans la dernière minute, Kendra Chéry et Zoé Wadoux (10 points) rentrent les lancers francs décisifs[24]. Malgré une rotation généreuse de l'effectif, les Françaises se sont imposées facilement lors de la deuxième rencontre face à la Suède. Iliana Rupert (14 points et 7 rebonds en 18 minutes) et Marine Fauthoux (13 points et 6 passes décisives) se sont illustrées lors de succès obtenu sur le score de 71 à 32[25]. Pour le dernier match de poule, la France domine aisément la Slovaquie 77 à 29. Après dix minutes, le score était de 27 à 12. Les Slovaques n'inscrivent que cinq points dans le deuxième acte (47-17) face à des Bleuettes qui ne relâchent pas la pression jusqu'au terme de la rencontre[26].


En huitièmes de finales, la France surclasse la Serbie 85 à 50 qui n'aura résisté que cinq minutes avant d'encaisser un 14-0 mené par Océane Monpierre (13 points et 4 rebonds) et Zoé Wadoux (16 points en 14 minutes). Après dix minutes, le score est déjà de 27 à 12 et se creuse notamment avec Marine Fauthoux (11 points). Les Bleuettes ne lâchent même que 6 points au troisième quart-temps[27].

En quarts de finale, la Lituanie ne fait de nouveau pas de détail avec une victoire 76 à 36 sur la Lituanie. Paloma Wouts (20 points) et les siennes dominent sans partage le deuxième quart-temps avec un 17-1 sans appel pour être déjà hors de portée à la mi-temps (44-21). Avec 27 interceptions et 10 contres, Tenin Magassa (9 points, 8 rebonds et 4 contres en seulement 17 minutes) et Iliana Rupert (10 points et 5 rebonds) ont été particulièrement dominatrice es en défense[28]. La belle aventure se termine en demi-finales avec face à des Allemandes plus fortes au rebond (47 à 35). le bon départ de Kenza Salgues (12 points mais à 5/16 aux tirs) et Zoé Wadoux, n'est pas confirmé en raison de l'incapacité à créer des contre-attaques mais aussi à prendre des bonnes positions de tir (28 % d'adresse dont 6s sur 32 à trois points). La future MVP du tournoi Luisa Geiselsoder (20 points et 9 rebonds) donne l'avantage aux siennes. Malgré deux tirs longue distance de Marine Fauthoux (11 points, 3 rebonds et 4 passes décisives), les Allemandes mènent encore 39 à 43 à deux minutes de la fin. Elles égalisent mais Iliana Rupert fait faute sur le dernier tir de Jessika Schiffer qui lui permet de convertir un lancer franc et de s'imposer 44 à 43 sur la France[29]. Pour le gain de la troisième place, la France retrouve sa domination en infligeant d'entrée un 10-0 mené par Kenza Salgues (16 points, 3 rebonds et 3 passes décisives) et Océane Monpierre (9 points et 5 rebonds). Les Italiennes sont largement dominées (17-6 à la 10e puis 40-19 à la 20e). Malgré une large rotation, les Bleues gardent l'avantage avec Iliana Rupert (13 points et 2 rebonds). L'équipe de France l'emporte 68 à 50 pour emporter une médaille de bronze. Le dernier podium de la catégorie U16 datait de 2010 avec la génération 1994 menée notamment par Olivia Époupa et Valériane Ayayi. Il s'en est fallu de peu en demi-finale pour le résultat soit encore meilleur pour une génération à suivre dans les prochaines années[6].

Équipe 2015[modifier | modifier le code]

Numéro Joueuse[30] Poste Naissance Taille Club(s) 2015
4 Romane Jeanneaux Meneuse 1,70 m Drapeau : France Centre fédéral
5 Clara Bretagne Meneuse 1,70 m Drapeau : France Centre fédéral
6 Kadiatou Sissoko Ailière 1,80 m Drapeau : France Centre fédéral
7 Nabala Fofana Pivot 1,86 m Drapeau : France Paris Basket 18
8 Daphné Gnago Ailière forte 1,84 m Drapeau : France Centre fédéral
9 Carla M'Baye Ailière 1,80 m Drapeau : France Lyon
10 Coline Franchelin Meneuse 1,64 m Drapeau : France Lyon
11 Sarah Saint-Martin Pivot 1,85 m Drapeau : France Centre fédéral
12 Tima Pouye Arrière 1,74 m Drapeau : France Centre fédéral
13 Emmanuelle Tahane Ailière 1,84 m Drapeau : France Centre fédéral
14 Naomie Mbandu Ailière forte 1,85 m Drapeau : France Centre fédéral
15 Carla Brémaud Arrière 1,78 m Drapeau : France Angers
Sélectionneur : Cathy Melain
Assistants:

La France dispute le championnat d'Europe U16 féminin au Portugal du jeudi 13 au dimanche 23 août prochain. Pour sa première rencontre, la France s'impose 58 à 51 face à l'Allemagne en se détachant dans le dernier quart temps, notamment grâce à Romane Jeanneaux qui inscrit 16 points à 4 tirs réussis sur 7 derrière l'arc[31]. Puis, les Bleues s'imposent 60 à 48 face à la Belgique. Après un premier quart-temps avec une Jeanneaux en vue, Daphné Gnago (10 points et 6 rebonds) a un fort impact, puis l'ailière Kadiatou Sissoko (19 points à 9/11 et 9 rebonds en 28 minutes) inscrit 10 points dans le deuxième quart[32]. Pour le dernier match du premier tour, Cathy Melain ne laisse aucune joueuse plus de 21 minutes sur le terrain sans empêcher une victoire 57 à 50 (35-25 à la mi-temps). Emmanuelle Tahane et Carla M'Baye inscrivent chacune 9 points, Clara Bretagne est complète avec 4 points, 6 rebonds et 6 passes décisives[33].

Les Bleues l'emportent très difficilement face à la Lettonie 52 à 51 à cause notamment de l'intérieure Aleksa Gulbe (18 points à 7/12) et malgré une grande maladresse avec 20 balles perdues, 32 % de réussite aux tirs et avec un maigre 10 lancers-francs réussis sur 25. Emmanuelle Tahane se met en valeur avec des statistiques complètes (8 points, 7 rebonds dont 4 offensifs, 3 passes et 3 interceptions), mais c'est Tima Pouye (13 points à 6 tirs réussis sur 14). qui est décisive sur les dernières actions[34]. Dans le traditionnel duo franco-espagnol, la France s'impose 52 à 49 avec deux équipes alternativement très en réussite (avec notamment 17-0 des Bleues auquel répond un 13-0 des Ibériques). Peu utilisée en début de tournoi, l'intérieure Nabala Fofana s'illustre avec 11 points à57,5 % de réussite et 7 rebonds en 24 minutes, mais la marque est répartie entre de nombreuses Bleues parmi lesquelles Romane Romane Jeanneaux a su montrer de l'autorité à la mène[35]. La France termine première de son groupe en battant des Hongroises jusque là impressionnantes et qui ont même mené la course en tête jusqu'à la mi-temps (19-30). Au retour des vestiaires, Tima Pouye et Kadiatou Sissoko sonnent la révolte. Intraitables en défense, les Françaises ne parviennent pas à creuser d'écart mais maîtrisent leurs bien les derniers instants pour s'imposer d'une courte tête. Tima Pouye est la meilleure tricolore avec 12 points, alors que Naomie Mbandu et Nabala Fofana ont capté 11 et 10 rebonds[36].

En quarts de finale, les Françaises jusqu'ici invaincues sont battues par des Portugaises (54-62) moins en réussite jusqu'alors. Portées par leur public, les Ibères s'imposent avec trois joueuses majeures Ana Ramos (21 points, 12 rebonds et 6 passes décisives), Maryam Ramalho-Chermiti (18 points) et Beatriz Jordao (14 points, 7 rebonds et 6 contres). Les 13 points de Tima Pouye et les 11 de Carla M'Baye sont insuffisantes face à l'euphorie de leurs adversaires[37]. En match de classement, les Bleuettes s'imposent de justesse 61 à 59 face aux Russes et décrochent ainsi leur qualification pour le Mondial U17. La Russie prend rapidement 10 points d'avance (12-22) dans le premier quart-temps. Leur avance atteint même 17 points au début de la seconde mi-temps avant que les Françaises ne réussissent 14 points de rang, notamment avec Naomie Mbandu (6 points, 9 rebonds et 5 interceptions), pour rester à portée de leurs adversaires (44-50) au début du dernier quart-temps. Meilleure tricolore, Tima Pouye (18 points, 4 rebonds et 3 passes décisives) égalise sur un tir à 3 points à l'entrée de la dernière minute. Après deux échecs russes, Emmanuelle Tahane réussit au buzzer le tir d'une victoire longtemps inespérée[38]. Pour le dernier match de classement, la Lettonie dispose de la France 46 à 45, qui avait pris un mauvais départ (21-29, 20'). Un seul point sépare les deux aquipes comme pour leur rencontre en poule, mais cette fois en défaveur des Bleues. Tima Pouye est la meilleure marqueuse française avec 9 points mais avec seulement 3 tirs convertis sur 14 tentés et Daphné Gnago prend huit rebonds[5].

Après la compétition, la coach Cathy Melain fait part de son sentiment sur cette compétition : « Le sentiment est plutôt mitigé. Effectivement, on a rempli l'objectif qui était de se qualifier pour le championnat du monde U17 l'été prochain, donc c'est satisfaisant. Mais on ne peut pas s'empêcher de penser qu'on aurait pu aller plus haut. On ne sait pas jusqu'où, mais on aurait pu avoir un meilleur classement et s'approcher du podium sur cette compétition (...) Un quart de finale est toujours compliqué à aborder. Et cela a été accentué par le fait qu'il y avait 4000 personnes dans la salle pour faire du bruit et pousser l'équipe portugaise. Et qu'à cet âge, les filles n'avaient jamais vécu cela. » Si les Bleuettes ont eu la meilleure défense du tournoi (51,7 points concédés), le fait d'avoir seulement la 14e attaque sur 16 (54,4 points inscrits) les a pénalisées[39].

Équipe 2014[modifier | modifier le code]

Numéro Joueuse[40] Poste Naissance Taille Club(s) 2014
4 Romane Jeanneaux Meneuse 1,70 m Drapeau : France AL Meyzieu
5 Tima Pouye Arrière 1,74 m Drapeau : France CMO Bassens
6 Sabrina Piper 1,79 m Drapeau : France Centre fédéral
7 Amandine Toi Arrière 1,79 m Drapeau : France Centre fédéral
8 Ana Tadić Intérieure 1,88 m Drapeau : France Centre fédéral
9 Maëva Djaldi-Tabdi Ailière forte 1,87 m Drapeau : France Toulouse Métropole Basket
10 Clérine Choron 1,64 m Drapeau : France Centre fédéral
11 Marie-Paule Foppossi Ailière 1,84 m Drapeau : France Centre fédéral
12 Alexia Chartereau Ailière 1,88 m Drapeau : France Centre fédéral
13 Emmanuelle Tahane Intérieure 1,89 m Drapeau : France Marne-la-Vallée Basket Val Maubuée
14 Daphné Gnago 1,84 m Drapeau : France Marne-la-Vallée Basket Val Maubuée
15 Kadiatou Sissoko Intérieure 1,80 m Drapeau : France Paris Basket 18
Sélectionneur : Cathy Melain
Assistants: Grégory Morata et Julie Barennes

L'équipe de France se classe quatrième après avoir été défaite par l'Espagne 61 à 49[4].

Équipe 2013[modifier | modifier le code]

5e au championnat d'Europe à Varna Albena (Bulgarie), la France se qualifie pour le Mondial U17 de 2014 en Slovaquie malgré une défaite contre le futur vainqueur en quarts de finale (Espagne), grâce à une victoire 62 à 61 contre la Russie[41].

Numéro[42] Joueuse Poste Naissance Taille Club(s) 2013
4 Camille Lenglet Meneuse 1,67 m Drapeau : France Nantes-Rezé Basket 44
5 Alexia Chartereau Ailière forte 1,89 m Drapeau : France Jeunesse Sportive de Coulaines
6 Ludivine Marie Ailière forte 1,86 m Drapeau : France Arras Pays d'Artois Basket Féminin
7 Margot Bienvenu Ailière forte 1,83 m Drapeau : France Centre fédéral
8 Chloé Mantelin Arrière 1,71 m Drapeau : France CJM Bourges Basket
9 Fleur Afonso Meneuse 1,63 m Drapeau : France Pays d'Aix Basket 13
10 Lisa Berkani Arrière 1,76 m Drapeau : France US Beaumont
11 Ornella Bankolé Ailière 1,83 m Drapeau : France Centre fédéral
12 Ana Tadić Pivot 1,90 m Drapeau : France Centre fédéral
13 Manon Boehrer Ailière 1,80 m Drapeau : France Strasbourg IG
14 Alexandrine Obouh Fegue Intérieure 1,90 m Drapeau : France Centre fédéral
15 Aïda Sow Intérieure 1,88 m Drapeau : France AS Montferrand
Sélectionneur : Julien Egloff
Assistants: David Gallois et Xavier Noguera

L'ailière Ornella Bankolé avec 13,3 points à32,1 % d'adresse et 10,4 rebonds de moyenne, l'arrière Lisa Berkani avec 9,1 points (34,1 %), et l'intérieure Ana Tadic avec 7,3 points (53,4 %) et 3,9 rebonds se ont montré à leur avantage[43].

Équipe 2012[modifier | modifier le code]

5e au championnat d'Europe à Bucarest (Roumanie) du 26 juillet au 5 août 2012[44]

Numéro Joueuse Poste Naissance Taille Club(s) 2012
11 Maimouna Ba Intérieure 1,90 m Drapeau : France Centre fédéral
12 Ornella Bankolé Arrière 1,78 m Drapeau : France Chalon-sur-Saône
6 Lisa Berkani Ailière 1,73 m Drapeau : France US Beaumont
10 Carla Blatrie Arrière 1,74 m Drapeau : France Centre fédéral
14 Camille Cirgue Intérieure 1,84 m Drapeau : France Centre fédéral
8 Katia Clanet Intérieure 1,88 m Drapeau : France Centre fédéral
13 Mathilde Combes Ailière 1,82 m Drapeau : France CJM Bourges Basket
9 Louise Dambach Ailière 1,75 m Drapeau : France Strasbourg Illkirch-Graffenstaden Basket
4 Alix Duchet Arrière 1,63 m Drapeau : France Le Coteau
5 Marylie Limousin Arrière 1,60 m Drapeau : France Centre fédéral
7 Marie-Michelle Milapie Intérieure 1,92 m Drapeau : France Centre fédéral
15 Angélina Turmel Intérieure 1,96 m Drapeau : France Union Féminine Angers Basket 49
Sélectionneur : Arnaud Guppillotte
Assistants: Julien Egloff et Arnaud Brogniet

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « France-Sweden », FIBA (consulté le 16 août 2012)
  2. « France-Czech Republic », FIBA (consulté le 16 août 2012)
  3. « Euro U16 (F) : La France termine 5e et se qualifie pour le Mondial U17 », Catch & Shoot, (consulté le 11 août 2013)
  4. a et b « Spain Pull Away From France For Bronze », FIBA, (consulté le 10 août 2014)
  5. a et b Vincent Thiollière, « Euro U16 (F) : Sixième place pour les Bleuettes », bebasket.fr, (consulté le 24 août 2015)
  6. a et b Vincent Thiollière, « EURO U16 (F) : LES BLEUES EN BRONZE », bebasket.fr, (consulté le 15 août 2016)
  7. a et b (en) « Rupert headlines All-Star Five by scooping MVP award », fiba.com, (consulté le 13 août 2017)
  8. a et b (en) « European Championship for Cadettes 2007 » (consulté le 21 septembre 2010)
  9. Gabriel Pantel-Jouve, « LES U16 (F) DÉBUTENT LEUR EURO CE VENDREDI À BOURGES », bebasket.fr, (consulté le 4 août 2017)
  10. (en) « Roster », fiba.com (consulté le 12 août 2017)
  11. Gabriel Pantel-Jouve, « U16 (F) : UNE LARGE VICTOIRE CONTRE LA TURQUIE POUR DÉBUTER », bebasket.fr, (consulté le 5 août 2017)
  12. Gabriel Pantel-Jouve, « U16 (F) : LES FRANÇAISES REÇUES TROIS SUR TROIS », bebasket.fr, (consulté le 6 août 2017)
  13. Gabriel Pantel-Jouve, « U16 (F) : SANS PROBLÈME, LES BLEUES FILENT EN QUART », bebasket.fr, 8août 2017 (consulté le 9 août 2017)
  14. Vincent Thiollière, « U16 (F) : LES BLEUES DOMINENT LA POLOGNE ET REJOIGNENT LES DEMI-FINALES », bebasket.fr, (consulté le 9 août 2017)
  15. Kevin Bosi, « Les Bleuettes en demi-finale », ffbb.com, (consulté le 10 août 2017)
  16. Gabriel Pantel-Jouve, « U16 (F) : LES FRANÇAISES EN FINALE ! », bebasket.fr, (consulté le 12 août 2017)
  17. Kevin Bosi, « Les U16 féminines en finale ! », ffbb.com, (consulté le 12 août 2017)
  18. (en) « Fauthoux ready to deliver home glory for France in Final showdown! », fiba.com, (consulté le 12 août 2017)
  19. a et b Vincent Thiollière, « U16 (F) : Les bleues championne d'Europe », sur bebasket.fr, (consulté le 13 août 2017)
  20. Kevin Bosi, « Les Bleuettes sur le toit de l'Europe ! », ffbb.com, (consulté le 13 août 2017)
  21. Vincent Thiollière, « U16 (F) : ILIANA RUPERT MVP DE L'EURO ET ACCOMPAGNÉE PAR ZOÉ WADOUX DANS LE CINQ IDÉAL », bebasket.fr, (consulté le 13 août 2017)
  22. « Equipe de France U16 féminine - Programme Campagne 2016 », ffbb.com (consulté le 7 août 2016)
  23. (en) « France », fibaeurope.com (consulté le 7 août 2016)
  24. Vincent Thiollière, « EURO U16 (F) : PREMIER SUCCÈS POUR LES BLEUES », bebasket.fr, (consulté le 7 août 2016)
  25. Vincent Thiollière, « EURO U16 (F) : LES BLEUES TROP FORTES POUR LA SUÈDE », bebasket.fr, (consulté le 8 août 2016)
  26. Jeffrey Belvilacqua, « Trop facile pour les Bleuettes », ffbb.com, (consulté le 9 août 2016)
  27. Vincent Thiollière, « EURO U16 (F) : LES BLEUES PASSENT EN QUART », bebasket.fr, (consulté le 15 août 2016)
  28. Vincent Thiollière, « EURO U16 (F) : LES BLEUES EN DEMI-FINALE », bebasket.fr, (consulté le 15 août 2016)
  29. Vincent Thiollière, « EURO U16 (F) : LES BLEUES STOPPÉES EN DEMI-FINALE », bebasket.fr, (consulté le 15 août 2016)
  30. Vincent Thiollièreeur, « Euro U16 (F) : Les douze Françaises sont connues », bebasket.fr, (consulté le 3 août 2015)
  31. Vincent Thiollière, « Euro U16 (F) : Premier succès pour les Bleuettes », bebasket.fr, (consulté le 13 août 2015)
  32. Émile Vaizand, « Euro U16 (F) : Les Bleuettes doublent la mise », bebasket.fr, (consulté le 15 août 2015)
  33. Vincent Thiollière, « Euro U16 (F) : Les Bleuettes toujours invaincues », bebasket.fr, (consulté le 16 août 2015)
  34. Émile Vaizand, « Euro U16 (F) : Les Bleuettes ont eu chaud », .bebasket.fr, (consulté le 19 août 2015)
  35. Vincent Thiollière, « Euro U16 (F) : Les Bleuettes poursuivent sur leur lancée », bebasket.fr, (consulté le 19 août 2015)
  36. Vincent Thiollière, « Euro U16 (F) : Première place validée pour les Bleuettes », bebasket.fr, (consulté le 19 août 2015)
  37. Vincent Thiollière, « Euro U16 (F) : Grosse désillusion pour les Bleuettes », bebasket.fr, (consulté le 23 août 2015)
  38. Vincent Thiollière, « Euro U16 (F) : Les Bleuettes iront au Mondial », bebasket.fr, (consulté le 23 août 2015)
  39. Kévin Bosi, « "On aurait pu aller plus haut" », FFBB, (consulté le 26 août 2015)
  40. « Roster », FIBA (consulté le 31 juillet 2014)
  41. « Une cinquième place, synonyme de Mondial », FFBB (consulté le 11 août 2013)
  42. « Roster », FIBA (consulté le 12 août 2013)
  43. « ACCUMULATED STATISTICS », FIBA (consulté le 12 août 2013)
  44. « Equipe de France juniors (U16) féminines », FFBB (consulté le 16 août 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]