Élections régionales de 1954 en Vallée d'Aoste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une élection ou un référendum image illustrant la Vallée d’Aoste
Cet article est une ébauche concernant une élection ou un référendum et la Vallée d’Aoste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les élections régionales pour le renouveau du deuxième Conseil de la Vallée se déroulèrent le .

La votation eut lieu selon un système électoral majoritaire, comme pour les élections régionales de précédentes en 1949. La seule correction qui fut appliquée prévoyait une division différente des sièges : 25 (au lieu de 28) à la première liste, 10 à la deuxième, les autres étant automatiquement exclues.
La possibilité du panachage, c'est-à-dire le fait de pouvoir voter des candidats de listes opposées, était également prévue. Grâce à cela, l'Union valdôtaine obtint un siège, ce qui permit l'élection de Marie-Céleste Perruchon, veuve d'Émile Chanoux.

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti Voix Voix (%) Sièges
Concentration des partis démocratiques
(DC - PLI - PSDI - Candidats indépendants)
22 663 40,66 % 25
Union démocratique autonomiste valdôtaine
(PCI - PSI - Candidats indépendants)
16 794 30,13 % 9
Union valdôtaine (UV) 16 278 29,21 % 1
Total 55 735 100,00 35

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]