Église grecque-catholique ruthène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église ruthène.
image illustrant les Chrétiens d'Orient
Cet article est une ébauche concernant les Chrétiens d'Orient.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Église grecque-catholique ruthène
Nom local Мукачівська Греко-Католицька єпархія
Union à Rome 1646 (Union d'Oujhorod)
Territoire primaire Ruthénie subcarpatique (Ukraine)

États-Unis

Rite byzantin
Population estimée 646 243 (2010)[1]

L'Église grecque-catholique ruthène est une des Églises catholiques orientales.

Les Ruthènes des Carpates ou Rusyns se trouvent du fait des déplacements de frontières, répartis, en Europe, dans quatre pays, Ukraine, Slovaquie, Hongrie, Tchéquie et en diaspora.

La majeure partie des fidèles de l'Église grecque-catholique ruthène ayant émigré depuis leur région d'origine en Ruthénie subcarpatique sont aux États-Unis, dans la région de Pittsburgh.

Depuis 1969, l'Église aux États-Unis est une église métropolitaine de droit propre, et son chef porte, depuis 1977, le titre d'« archevêque métropolitain de Pittsburgh des Byzantins », avec résidence à Pittsburgh en Pennsylvanie (titulaire actuel : Mgr William Skurla).

Un évêque réside en Ukraine avec le titre d'« évêque de Mukačeve des Ruthènes », avec résidence à Oujhorod en Transcarpathie / Ruthénie subcarpatique (Ukraine) (titulaire actuel : Mgr Milan Šašik, depuis le [2]).

Un exarchat apostolique de l'Église grecque-catholique ruthène a été créé en 1993 en République tchèque.

Les ruthènes de Slovaquie font partie aujourd'hui de l'Église grecque-catholique slovaque. Les ruthènes de Hongrie, principalement dans l'Éparchie de Miskolc, font partie aujourd'hui de l'Église grecque-catholique hongroise.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1646 Union d'Oujhorod. Décision de 63 prêtres orthodoxes de Ruthénie subcarpatique de se placer sous la juridiction de Rome. La Ruthénie subcarpatique faisait alors partie du royaume de Hongrie.
  • Érection de l'éparchie de Moukatcheve des Ruthènes.
  • 1918 La Ruthénie subcarpatique est intégrée à la Tchéchoslovaquie.
  • 1924 Érection de l’exarchat apostolique des États-Unis connu sous le nom d'Église catholique byzantine
  • 1939 La Ruthénie subcarpatique revient à la Hongrie.
  • 1947 La Ruthénie subcarpatique est partagée entre l'URSS (Ukraine) et la Tchéchoslovaquie (Slovaquie).
  • 1947 Interdiction de l'Église grecque-catholique ruthène et persécution du clergé et des fidèles.
  • 1969 Autorisation de l'Église en Tchéchoslovaquie (Slovaquie).
  • 1969 Érection de l'archevêché métropolitain de Muhall.
  • 1989 Autorisation de l'Église en Ukraine.
  • 1993 Érection de l'exarchat apostolique des Ruthènes en République tchèque.

Organisation[modifier | modifier le code]

Elle comprend cinq éparchies, dont quatre aux États-Unis et une en Europe. À cela s'ajoute un exarchat apostolique en République tchèque.

Métropole de Pittsburgh (une archéparchie et trois éparchies):

Directement dépendant du Saint-Siège :

Saints[modifier | modifier le code]

Relations avec les autres Églises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ronald Roberson, « The Eastern Catholic Churches 2010 Statistics », sur Catholic Near East Welfare Association (Source : Annuario Pontificio)
  2. (uk) « Владика Мілан Шашік » (version du 27 septembre 2006 sur l'Internet Archive), sur site Мукачівська греко-католицька єпархія

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]