Économie de la Micronésie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
États fédéré de Micronésie
Indicateurs économiques
Image illustrative de l'article Économie de la Micronésie
Indicateurs économique pour les états fédérés de Micronésie

Monnaie Dollar Américain (USD)
Année fiscale 1 Octobre - 30 Septembre
Organisations internationales Forum du pacifique
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) 310,3$ millions USD (2011[1])
Produit intérieur brut en PPA 766.4 million USD (2012[2])
Rang pour le PIB en PPA 185/225
Croissance du PIB 1,4% (2012)
PIB par habitant en PPA 7,500 USD (2012)
PIB par secteur agriculture : 14% (2011)
industrie : 12% (2011)
services : 74% (2011)
Inflation (IPC) 3,4% (Indice des prix à la consommation
Pop. sous le seuil de pauvreté 26.7% (2000)
Indice de développement humain (IDH) 0,645 (2012[3])
Population active nc.
Population active par secteur agriculture : 0,9%
industrie : 20,6%
services : 78,5%
Taux de chômage 22%
Principales industries tourisme, pêche, Construction.
Commerce extérieur
Exportations $24.9 million USD (2009)
Biens exportés Thon et autres poissons
Principaux clients Japon, États-Unis, Guam (territoire américain non-incorporé)
Importations 132.7 million USD (2004)
Biens importés Nourriture et certains bien manufacturés
Principaux fournisseurs États-Unis, Australie, Japon, Guam (territoire américain non-incorporé)
Finances publiques
Dette publique 60.8 million (2005)
Dette extérieure nc.
Recettes publiques 107 millions (USD)
Dépenses publiques 102 millions (USD)
Déficit public
Aide au développement Aide internationale des états-unis.
Sources :
Micronesia economics on the CIA World Factbook

Les États fédérés de Micronésie sont l'un des pays les plus pauvres du monde. L'économie est tributaire des aides extérieures (américaines notamment, bien que celles-ci aient progressivement diminué ces dernières années) ; le taux de chômage est très élevé ; le déficit commercial est fort.

Ressources[modifier | modifier le code]

L'agriculture est représentée par la production d'huile de palme et par la culture de la banane, du poivre, du coprah et de la patate douce.

L'industrie se cantonne aux conserveries de thon (le thon étant la première ressource du pays) et au textile.

Le pays exporte également du corail de joaillerie.

Le tourisme se développe, notamment sur l'atoll de Chuuk (où l'on trouve un cimetière d'épaves de navires de guerre japonais datant de la Seconde Guerre mondiale).

PNB global pour 2006 : 260 000 $.

PNB par habitant pour 2006 : 2 380 $.

Pêche[modifier | modifier le code]

Les États fédérés de Micronésie disposent d'une zone économique exclusive de près de 3 millions de km², soit la 15ème plus vaste au monde [4].

L'Union européenne a conclu en 2004 un accord concernant le domaine de la pêche au thon. Celui-ci donne le droit à l'Union Européenne de pêcher dans la zone économique exclusive de la Micronésie. L'Union Européenne doit cependant se limiter à une exploitation de 8000 tonnes par an. En échange, L'Union Européenne a versé un premier acompte de 559 000 euros. 27% de cette somme est destinée au soutien de la politique de pêche sectorielle appliquée en Micronésie. En plus de cette somme, l'Union européenne doit verser 35 euros par tonne capturée.

Depuis la signature de cet accord, 6 thoniers senneurs et 12 Palangriers sont présents dans la zone économique exclusive sous le sigle de l'Union Européenne[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]