Denis Laming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laming.
Denis Laming
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Denis Laming, né le 9 août 1949 à Paris, est un architecte français.

Il est notamment connu pour avoir conçu et réalisé le Futuroscope de Poitiers. Il est l’un des initiateurs du renouveau du mouvement Néo-Futuriste en architecture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris (DPLG), de l’Institut d’Administration des Entreprises de Paris (IAE), de l’École Américaine de Fontainebleau ainsi que de l’Institut Auguste Comte (IAC).

Nommé architecte en chef du Futuroscope par René Monory en 1984, il conçoit l'ensemble du Parc à thème et de la Technopole.

Depuis 1995, il a développé une activité à l'international notamment en Europe, aux Etats-Unis, dans les Emirats Arabes Unis et en Chine.

Il a reçu le le Prix Apollo [1],[2], prestigieux prix chinois[3] décerné par le Ministre de l’Équipement de Pékin pour récompenser son travail en Urbanisme, Développement Durable et Architecture. Il est le premier étranger à avoir reçu ce prix honorifique [4].

Sa Gare Maritime de Shenzhen a reçu en 2019 le 1er prix du bâtiment écologique du sud de la Chine.

Il est professeur invité à Tsinghua[5] University de Pékin, première université de Chine (2015), co-fondateur avec l’astrophysicien Jean Audouze [1] du « Forum de la Créativité » à Shenzhen, dont la première session s’est déroulée fin octobre 2014 [6],[7], co-président du « Groupe de Shenzhen » qui réunit des personnalités Européennes et Chinoises sur le thème de l’Innovation, co-auteur de Mondes mosaïques , ouvrage sur la complexité, paru aux Éditions du CNRS.

En 2015, il est promu Chevalier de la Légion d'Honneur (Ministère de la Culture).

Il est par ailleurs propriétaire du Château du Gué-Péan à Monthou-sur-Cher (Loir-et-Cher), Monument Historique qu'il restaure depuis 1999.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

  • Sauvetage de 29 églises romanes dans le Poitou (Département de la Vienne) (1978-1982)
  • Le Futuroscope :
    • Programmation et conception de l'architecture et de l'urbanisme de l'ensemble du Parc à Thème (ouvert en 1987): Futuroscope, Kinémax, Théâtre alphanumérique, Le Monde des Enfants, Cinéma Dynamique, Omnimax, Tapis Magique, etc …
    • Architecture et urbanisme de la technopole du Futuroscope :
      • L’Institut International de la Prospective (1987)
      • Le Téléport (1988)
      • La Faculté de Sciences Physiques, Mathématiques, Mécaniques et Informatiques (SP2MI) (1993-1996)
      • Le centre de recherche du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) (1995)
      • Le Palais des Congrès (1995)
      • Le Centre Européen d’Information Juridique
      • La direction générale du Centre National d’Enseignement à Distance (Cned) (1997)
      • Bureaux dont les Arobases 1, 2, 3 et 4 (1999-2003)
      • La Gare TGV du Futuroscope (2000)
      • plusieurs hôtels (environ 1000 chambres)

Il a initié et programmé (2005) la Ville Nouvelle de Masdar[8] à Abu Dhabi, première ville au monde totalement écologique (2007), en construction par Foster.

Il développe la Nouvelle route de la soie qui prend ses origines à Dunhuang, ville dont il est « Citoyen d’Honneur » (depuis 2013), ainsi que la Nouvelle Route de la Soie Maritime qui prend son origine au port de Shenzhen, en face de Hong Kong et Macao, où il construit la nouvelle Gare Maritime (2017). Celle-ci a été reconnue en 2019 "oeuvre emblématique" pour la ville, dont il est par ailleurs ambassadeur.

Il développe un projet de Ville du Futur en Angola (depuis 2017) et un condominium à Faro au Portugal (2018).

A la suite de l'incendie de Notre-Dame de Paris, il propose en mai 2019 un projet qui réconcilie les partisans de la reconstruction à l'identique et les partisans de l'innovation, grâce à une toiture rétractable.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Denis Laming », sur www.smileatyou.com (consulté le 30 juin 2015)
  2. « Futuroscope, journée du patrimoine », sur www.lesseniorsapprivoisentlasouris.com (consulté le 30 juin 2015)
  3. « FORUM SHEKOU »
  4. « http://www.com2m.com/images/Alcan_Composites_ALUCOBOND_Presentation_de_realisations100309.pdf », sur www.com2m.com (consulté le 30 juin 2015)
  5. "Dialogue des civilisations" Exposition de BAI Ming artiste céramique et peintre chinois (lire en ligne)
  6. « créativité Shekou », sur www.skcf.com (consulté le 30 juin 2015)
  7. beatrice pontbriand, « Après-midi du 30 juin - Biennale de l'éducation - Cnam - », sur labiennale.cnam.fr (consulté le 30 juin 2015)
  8. « 25 ans après, le Futuroscope conserve une longueur d’avance », sur Batiactu (consulté le 30 juin 2015)