Águas de Março

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Águas de Março

Chanson de Antônio Carlos Jobim
extrait de l'album Jobim
Sortie 1973
Enregistré Décembre 1972
Columbia Recording Studios, New York
Durée 3:55
Genre Bossa nova
Auteur-compositeur Antônio Carlos Jobim
Réalisateur Claus Ogerman
Label EmArcy
Fontana
MCA Records
Philips
PolyGram
Verve Records

Pistes de Jobim

Águas de Março est une chanson brésilienne écrite en 1972 par Antônio Carlos Jobim. Elle a été reprise de nombreuses fois au Brésil et à travers le monde. En 2001, la chanson a été élue meilleure chanson brésilienne de tous les temps par un ensemble de journalistes, musiciens et autres artistes consultés par le quotidien brésilien Folha de São Paulo[1].

Paroles[modifier | modifier le code]

Les paroles sont à l'origine en portugais du Brésil, et plusieurs adaptations en ont été faites notamment en anglais (par Jobim lui-même), ou en français (par Georges Moustaki). Dans la version d'origine, la chanson ne contient pas de récit, mais une énumération d'images, au moyen d'une anaphore (répétition du groupe verbal « É », qui signifie « c'est »[2]).

Différentes versions de la chanson[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

  • Le premier enregistrement date de mai 1972, sur un Extended play appelé O Tom de Antonio Carlos Jobim e o Tal de João Bosco. Cet EP était offert à l'achat du numéro de mai 1972 du périodique brésilien O Pasquim et n'a jamais été réédité depuis.
  • Le second enregistrement fut réalisé pour l'album de la chanteuse Elis Regina album Elis (1972).
  • Le troisième enregistrement de la chanson est sur le septième album de Jobim, Jobim (1973, réédité en 2000) qui contient également une version anglaise, dont il a lui-même traduit les paroles et qui est absente de l'album commercialisé au Brésil au même moment sous le nom Matita Perê.
  • En 1973, Georges Moustaki enregistre sa propre version, traduite en langue française (avec l'aide de Jobim), sous le titre Les eaux de mars sur son album Déclaration[2].
  • En 1973, la chanteuse italienne Mina, accompagnée par le grand orchestre de Pino Presti, enregistre sa propre version, traduite en langue italienne, sous le titre La pioggia di marzo sur son album Frutta e verdura.
  • L'enregistrement considéré comme le plus abouti (pour la version originale) est celui du duo Jobim-Elis Regina pour l'album Elis & Tom en 1974. Il s'agit de la version la plus connue.
  • En 1975, c'est Art Garfunkel qui enregistre une version en anglais, Waters of March, pour son album solo Breakaway (en).
  • Stan Getz et João Gilberto enregistrent une version de la chanson pour leur album commun The Best of Two Worlds en 1976, avec les paroles portugaises chantées par Gilberto et les paroles anglaises par Miúcha, la femme de Gilberto à l'époque.

Années 1990[modifier | modifier le code]

  • En 1994, Atlantique reprend "Les eaux de mars" pour son album Atlantique.
  • En 1998, Basia interprète "Waters of March" sur son disque "Clear Horizon" qui reprend ses grands succès.

Années 2000[modifier | modifier le code]

  • En 2004, John Pizzarelli l'enregistre en anglais pour son album intitulé Bossa Nova (en).
  • En 2007, Vincent Delerm enregistre un album-live intitulé Favourites Songs, où il chante en duo ses chansons préférées. Il termine l'album en chantant Y'a d'la rumba dans l'air avec Alain Souchon (auteur de cette chanson) qu'il enchaîne directement avec Águas de Março (en portugais).

Années 2010[modifier | modifier le code]

  • En 2010, Stacey Kent reprend "Les eaux de mars" pour son album Raconte-Moi.
  • En 2014, Tony Carreira, en duo avec Hélène Ségara, interprètent de nouveau ce classique de la bossa nova avec leur reprise de la version française de la chanson: "Les eaux de mars".
  • En 2016, "Les eaux de Mars" figure sur Bossa Nova, l'album de Pauline Croze sorti en juin 2016.

Annexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Elma Lia Nascimento, « Calling the Tune », Brazzil, September 2001 (consulté le 13 juillet 2009)
  2. a et b MUSIQUE - Une chanson, une histoire : Aguas de março, Julie Le Phuez, Le Petit Journal, Brésil, consulté le 1er février 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]