Zestafoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zestafoni
ზესტაფონი
Image illustrative de l'article Zestafoni
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Indicatif téléphonique +995
Géographie
Coordonnées 42° 06′ 20″ N 43° 02′ 09″ E / 42.1056, 43.03583 ()42° 06′ 20″ Nord 43° 02′ 09″ Est / 42.1056, 43.03583 ()  
Superficie 42 300 ha = 423 km2
Histoire
Statut Ville
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

Voir la carte administrative de Géorgie
City locator 14.svg
Zestafoni

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

Voir la carte topographique de Géorgie
City locator 14.svg
Zestafoni
Liens
Site web www.rustavi.ge

Zestafoni (en géorgien : ზესტაფონი) est une ville de l'ouest de la Géorgie. La ville se situe dans la province d'Iméréthie. Zestafoni est un centre industriel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La ville abrite un important complexe industriel métallurgique dit Ferro Alloy. Cette unité industrialo-métallurgique (la plus grande du pays) traite le minerai de ferromanganèse. Elle a décliné à la fin des années 1990, ne produisant plus en 1998 que 35 000 t de silicomanganèse et 11 000 t tonnes d'alliages de carbo-manganèse, soit plus de 10 fois moins que les 110 000 t qu'elle a pu antérieurement produire[1]), ce qui a permis au nouveau ministre le l'économie Kakha Bendukidze nommé en 2004 (magnat russe de la finance et de l'industrie, chargé de réformer l'économie de la Géorgie dans le sens de l'ultra-libéralisme [2]) de la faire racheter par un groupe étranger dans le cadre de sa politique de privatisation générale de l'industrie géorgienne. L'usine malgré l'opposition du gouvernement en 2003, puis de l'opposition politique sera vendue à un groupe anglais Stemcor en février 2006[3].

Deux autres zones industrielles majeures existent à Zestafoni :

  • La zone de Shorapani qui produit des matériels électriques, des câbles d'aluminium et de cuivre.
  • Des usines produisaient aussi des matériaux résistant au feu et à la chaleur, et d'autres produits industriels

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mitchell, Robert W. (1999-04-02). "Russia plans to up output of ferroalloys" American Metal Market. Consulté 2009-02-01 (lien).
  2. ESI Interview with Kakha Bendukidze, 25 January 2009
  3. Margarita Antidze (Reuters), Stemcor says acquires Georgian ferro-alloy plant publié 2006-02-23, consulté 2009-02-01

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]