Tauragė

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tauragė
Blason de Tauragė
Héraldique
Image illustrative de l'article Tauragė
Administration
Pays Drapeau de la Lituanie Lituanie
Région Samogitie
Apskritis Apskritis de Tauragė
Municipalité Municipalité du district de Tauragė
Seniūnija Tauragės miesto seniūnija
Senior Virginijus Žilius
Indicatif 446
Démographie
Population 26 444 hab. (2011)
Densité 1 684 hab./km2
Géographie
Coordonnées 55° 14′ 50″ N 22° 17′ 30″ E / 55.2472, 22.291755° 14′ 50″ Nord 22° 17′ 30″ Est / 55.2472, 22.2917  
Superficie 1 570 ha = 15,7 km2
Divers
Première mention XVIe siècle
Statut Ville depuis 1932
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

Voir la carte administrative de Lituanie
City locator 14.svg
Tauragė

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

Voir la carte topographique de Lituanie
City locator 14.svg
Tauragė
Liens
Site web http://www.taurage.lt
Sources
Villes de Lituanie

Tauragė (en allemand : Tauroggen) est une ville industrielle de Lituanie et la capitale de l’apskritis de Tauragė.

Sa population en 2005 est de 28 504 habitants. Tauragė se situe sur la rivière Jura, près de la frontière avec la Russie (oblast de Kaliningrad) et non loin de la mer Baltique. Tauragė reçut le titre de cité en 1932 et son blason en 1997. Plusieurs bâtiments de la ville ont de l’importance, dont le palais néo-gothique Radziwiłł, le « château » (qui abrite aujourd’hui une école et le musée régional "Santaka"). Honoré de Balzac y a séjourné avec la Comtesse Hanska en 1843[1]. Les édifices religieux les plus importants sont ; l'église luthérienne (1843), l'église l’orthodoxe (1853) et l'église catholique (1904). La ville possède aussi une manufacture de céramique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle fut une ancienne ville prussienne (Tauroggen) et devint russe en 1795. Le 30 décembre 1812, la convention de Tauroggen y fut signée le entre le général prussien Ludwig Yorck von Wartenburg et le général de l'Empire Russe d'origine allemande von Diebitsch : cette convention marque le début du retournement d'alliance de la Prusse contre Napoléon Ier.

Occupée par les Allemands pendant la Première Guerre mondiale, elle est secouée par des troubles révolutionnaires en 1918-1919 et fait partie de la nouvelle Lituanie indépendante en 1920. À nouveau occupée par les Allemands en 1941, puis par les Russes, elle fait partie de l'URSS et de la RSS de Lituanie, jusqu'en 1991, à l'indépendance de la nouvelle république de Lituanie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Maurois, Prométhée ou la vie de Balzac, Hachette, 1965, p. 505

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :