Zaglossus bruijni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zaglossus bruijni

Description de cette image, également commentée ci-après

Zaglossus bruijni

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Prototheria
Ordre Monotremata
Famille Tachyglossidae
Genre Zaglossus

Nom binominal

Zaglossus bruijni
(Peters et Doria, 1876)

Statut de conservation UICN

( EN )
EN A1ac : En danger

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 04/02/77

Répartition géographique

Description de l'image  Western Long-beaked Echidna area.png.

L'échidné à longue trompe (Zaglossus bruijni ; en anglais : The Western Long-beaked Echidna) est l'un des quatre échidnés (et l'une des trois espèces de Zaglossus) encore existant en Nouvelle-Guinée. On trouve des fossiles de cette espèce en Australie. C'est l'espèce la plus courante du genre.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un assez petit mammifère monotrème d'une quinzaine de kilos pour 90 cm de long, dont le dos est couvert de piquants grossiers, avec un museau long, pointu, tourné vers le bas. Il est édenté mais possède une longue langue visqueuse. Il a des pattes fortes et courtes avec généralement trois griffes à chaque extrémité (contre quatre pour les autres zaglossus) qui lui servent à creuser le sol pour trouver leur nourriture ou pour s'enfouir en cas de danger. En raison de leur température homéotherme basse (32°C), les organes génitaux du mâle sont dissimulés à l'intérieur du corps. Chez la femelle, il existe un seul orifice : le cloaque urinaire fécal et reproducteur.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

On ne le trouve qu'en Nouvelle-Guinée entre 1 300 et 4 000 m d'altitude dans les prairies alpines et les forêts humides. En février 2006, une expédition de « Conservation International » a déclaré avoir trouvé une colonie de cette espèce dans les montagnes Foja de la province Papouasie en Indonésie[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit surtout de vers de terre.

Reproduction[modifier | modifier le code]

C'est un monotrème. La femelle pond un œuf par son orifice anal unique qu'elle dépose aussitôt dans sa poche ventrale. Le petit cassera la coquille avec sa corne et restera dans la poche ventrale jusqu'à l'apparition des épines vers un poids de 400 g.

Protection[modifier | modifier le code]

C'est une espèce protégée par l'UICN et la chasse en est interdite sauf pour les populations traditionnelles qui apprécient sa chair délicate.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :