Yehiel de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yehiel ben Joseph est un rabbin né à Meaux vers la fin du XIIe siècle et est mort à Haifa, en Palestine en 1286.

Disciple du Rav Judah ben Isaac (Sire Léon de Paris), il lui succède à la tête de sa yeshiva en 1225, riche de 300 étudiants, dont certains deviendront de célèbres tossafistes, comme le rabbin Meïr de Rothenburg.

La situation étant précaire, tant à cause des Croisades que de la pauvreté des étudiants, Yehiel de Paris doit envoyer une délégation dans les pays où la situation est plus confortable pour les Juifs.

En 1240 (qui correspond à l'an 5000 du calendrier hébraïque), le roi Louis IX ordonne la tenue d'une dispute religieuse entre tenants du judaïsme et de la chrétienté au sujet du Talmud : c'est le Procès du Talmud de Paris. Yehiel de Paris représente les Juifs. Son adversaire est un Juif passé au christianisme du nom de Nicolas Donin, l'un de ses anciens étudiants, qu'il a excommunié pour « croyances hétérodoxes ».

Finalement, 24 charrettes de traités talmudiques seront livrées aux flammes.

Yehiel de Paris continua d'enseigner le Talmud, rédigeant des Tossafot, établissant des décrets halakhiques, etc. Cependant, l'atmosphère devient bientôt intenable, et il s'embarque pour la terre d'Israël en compagnie de nombre de ses disciples.

Il y décède et est inhumé à Haïfa, près du Mont Carmel.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Simon Schwarzfuchs, « La vie interne des communautés juives du Nord de la France au temps de Rabbi Yéhiel et de ses collègues », dans Le Brûlement du Talmud à Paris 1242-1244, Éditions du Cerf, 1999 (ISBN 2-204-06334-7)
  • Rabbi Yéhiel de Paris, Rabbi Yossef Ben Nathan Official, "La dispute de Paris" , traduit de l'hébreu sous la direction de Joël Benhamou, édité par la Yéchiva des Etudiants de Marseille.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]