Xian de Huangyuan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Huángyuán Xiàn
湟源县
Mosquée et pagode du xian de Huangyuan
Mosquée et pagode du xian de Huangyuan
Image illustrative de l'article Xian de Huangyuan
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Qinghai
Préfecture Xining
Statut administratif Xian
Code postal 812100[1]
Démographie
Population 132 484 hab. (1999)
Géographie
Coordonnées 36° 38′ 00″ N 101° 09′ 00″ E / 36.6333, 101.15 ()36° 38′ 00″ Nord 101° 09′ 00″ Est / 36.6333, 101.15 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Huángyuán Xiàn

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Huángyuán Xiàn

Le xian de Huangyuan (湟源县 ; pinyin : Huángyuán Xiàn), autrefois appelé Chiling[2] est un district administratif de la province du Qinghai en Chine. Il est placé sous la juridiction de la ville-préfecture de Xining.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du district était de 132 484 habitants en 1999[3].

Statiques de population par ethnie (2000)[modifier | modifier le code]

La population du xian d'après le recensement de 2000 est de 129.814 personnes.

Nom du peuple Population Pourcentage
Han 111.704 86,05 %
Tibétain zang 13.472 10,38 %
Hui 2.216 1,71 %
Mongol 1.855 1,43 %
Tu 413 0,32 %
Salar 68 0,05 %
Mandchou 34 0,03 %
Zhuang 12 0,01 %
Autres 40 0,03 %

Économie[modifier | modifier le code]

Serres dans un village, le long de la route nationale 109

Dans cette région rurale, une importante partie de l'économie est lié à l'élevage de mouton, yak et plus rarement bœuf. Depuis quelques années, des cultures maraîchères sous serres se sont développées, permettant à la fois, à une altitude ou l'air est moins dense, de profiter du plus grand ensoleillement et de résister au froid.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le mont Riyue (日月山, rìyuè shān, « Mont du soleil et de la lune »), situé sur le xiang rihyue de la minorité Zang (日月藏族乡, rìyuè zàngzú xiāng), à 40 km au sud-sud-ouest de la ville de Huangyuan, sur lequel, selon la légende, la princesse Wencheng, fille de l'empereur Tang Taizong, aurait abandonné un miroir nommé « Soleil et Lune » que ce dernier lui avait offert, et qui lui permettait de regarder Chang’an (actuel Xi'an), alors capitale de la dynastie Tang. Deux pavillons, un de la lune et l'autre du soleil, ont donc été érigés sur cette colline. La rivière Daotang qui coule à proximité serait faite de ses larmes[2].

La mosquée du Xian de Huangyuan (湟源县清真寺), crée en 1865 et situé dans le centre ville.

Une pagode situé sur les flancs de montagnes surplombant le centre-ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Codes postaux et téléphoniques du Qinghai, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. a et b (fr) Destination Qinghai, sur le site de l'Office National du Tourisme de Chine (CNTA).
  3. (en) National Population Statistics Materials by County and City - 1999 Period, in China County & City Population 1999, Harvard China Historical GIS

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andreas Gruschke: The Cultural Monuments of Tibet’s Outer Provinces: Amdo - Volume 1. The Qinghai Part of Amdo, White Lotus Press, Bangkok 2001.
  • Tsering Shakya: The Dragon in the Land of Snows. A History of Modern Tibet Since 1947, London 1999, ISBN 0-14-019615-3

Lien externe[modifier | modifier le code]