William Marrion Branham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Marrion Branham

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait 1955

Alias
Bill
Naissance 6 avril 1909
Kentucky
Décès 24 décembre 1965 (à 56 ans)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Pasteur prédicateur
Autres activités
chasse
Famille
Méda Branham (épouse), Billy-Paul Branham, Sharon- Rose,Rebecca Branham, Sara Branham et Joseph Branham, ,

William Marrion Branham (Kentucky 6 avril 1909 - Texas 24 décembre 1965) est un pasteur américain influent au sein des églises pentecôtistes américaines, quoiqu'il refusât d'appartenir à ces organisations. Il est parfois considéré comme le fondateur du mouvement "La Pluie de l’Arrière Saison". Ses partisans voient en lui l'avènement d'un prophète majeur : Élie annoncé par le prophète Malachie dans l'Ancien Testament (Mal. 4:5).

William Branham est un des initiateurs du mouvement de guérison par la foi lancé en 1947. Il influença certains sous-groupes du mouvement pentecôtiste et charismatique, comme le mouvement La Pluie de l’Arrière Saison, Manifestation des fils de Dieu et le Royaume de la théologie actuelle. Son ministère suscita les vocations de plusieurs évangélistes[1], dont Oral Roberts et T.L.Osborn[2].

Son ministère[modifier | modifier le code]

William Branham débuta son ministère en 1947, après, selon lui, une visite qu'il a reçu d'un ange, qui lui aurait fait cette promesse : « Si tu amène les gens à te croire rien ne résistera à tes prières, pas même le cancer. »[3].

Il affirmait aussi détenir de cet ange deux dons surnaturels[4] :

  • le premier était : « le signe dans la main » par lequel il disait pouvoir détecter les maladies d'une personne qui venait à lui, en lui saisissant la main droite. Il prétendait pouvoir ainsi dire au malade quel était son problème et susciter sa foi pour sa guérison.
  • le deuxième don était « le discernement des cœurs » (Jean 4:17-18) : lorsqu'une personne s'avançait dans la ligne de prière, William Branham priait pour elle. Il affirmait que « l'ange de l'Éternel » lui apparaissait, lui permettant de donner des détails concernant sa vie, l'origine et la nature exacte de sa maladie.

Sa réputation grandissante fit que Branham eut des auditoires de plus en plus nombreux, dénombrant plusieurs milliers de personnes. Les files de prières devenaient interminables à la fin des réunions. Cela durait souvent plusieurs heures. Aussi l'évangéliste tomba souvent d'épuisement (il disait parfois recevoir une révélation par vision pour certaines personnes, ce qui tirait de la vertu (ou de la force) de lui[5]).

Mais son message n'était pas uniquement axé sur la guérison des corps physiques. Il était aussi destiné à la guérison du corps mystique de Christ, à savoir : l'Église.

Ce qui revient souvent dans ses prédications concerne la restauration de la véritable Église, appelée par lui-même et en référence à la Bible : «  l'Épouse de Christ »[6]. Pour lui, « elle doit ressembler au modèle original de la Pentecôte »[7]. Et ainsi, elle deviendra "L'Épouse Parole", reconnaissable parce qu'elle adoptera ou manifestera alors :

  • Le baptême « au Nom de Jésus », qui diffère de la doctrine de la trinité chrétienne.
  • Des signes, des prodiges et divers miracles.
  • Une indépendance vis-à-vis des doctrines humaines, en s'en remettant uniquement à Dieu (ne pas appartenir à un groupe dénominationnel, ou à une quelconque organisation religieuse).
  • Le caractère de Christ[8]
  • Des pratiques oubliées comme "le lavage des pieds"

Selon lui, son ministère fut aussi d'apporter plusieurs révélations, dont celle des sept âges de l'Église[9] ou de celle de la Révélation des Sept Sceaux[10] et d'ouvrir les mystères cachés de la Bible.

Controverses[modifier | modifier le code]

Si son message est déclaré comme inspiré par ses partisans et bien qu'il affirme ne se baser que sur l'enseignement biblique, William Branham enseignait par exemple qu'il existait « Trois Bibles » (les deux autres étant le zodiac et la grande pyramide), ou affirmait encore (sermont du 13 juin 1954) : « le communisme n’est qu’un outil entre les mains du Dieu Tout-Puissant, pour détruire Rome, la ci-… Et, rappelez-vous, je dis ceci en tant que prophète de Dieu, l’Empire russe lâchera un genre de bombe atomique sur la Cité du Vatican et la détruira en une heure. AINSI DIT LE SEIGNEUR. » D'autres de ses thèses sont fortement controversées[11].

Les guérisons qu'il opéraient n'étaient, selon certain, pas aussi fréquentes que ce qu'il a été dit.[12]

Biographie[modifier | modifier le code]

William Branham est né le 6 avril 1909 dans une cabane dans les Kentucky Hills, fils aîné de Charles et Ella Branham, et a grandi près de Jeffersonville, Indiana. Son père était un bûcheron illettré alcoolique, et contrebandier d'alcool. Sa mère était d'origine indienne Cherokee. William Branham affirma par la suite avoir rencontré dès cette époque certaines manifestations spirituelles[13].

Devenu adulte, il fut ordonné ministre d’une église baptiste par le Dr Roy Davis. Refusant d'ordonner des femmes prédicateurs, il quitta l'église baptiste. Peu après, il commença un ministère non attaché à une confession particulière. C'est à ce moment que ses visions se seraient amplifiées, au point de diriger totalement sa vie[14]. Une vision lui montra le lieu et le moment pour construire sa propre église : Le Branham Tabernacle.

William Branham affirma avoir été visité par un ange le soir du 7 mai 1946. Celui-ci lui aurait révélé qu'il possédait le don de guérison. Parmi les nombreuses personnes qui ont été guéries par le Seigneur grâce à son ministère, figurent le roi Georges VI d'Angleterreet le sénateur américain David Upshaw.

Le 7 juillet 1963, il a ordonné plusieurs frères, dont David Humes, Hunt, et Joseph Coleman dans le ministère.

Le 18 décembre 1965, William Branham et sa famille (excepté sa fille Rebekah) revenaient de Tucson, Arizona, à Jeffersonville (Indiana) pour les vacances de Noël. À environ 3 miles à l'est de Friona, Texas (environ 70 miles au sud-ouest d'Amarillo sur l'U.S. Highway 60), à la nuit tombée, une voiture roulant à contre-sens percuta celle de Branham. Le conducteur était ivre et fut tué sur le coup, ainsi que le passager avant ; les deux passagers des sièges arrière furent grièvement blessés. La femme de Branham fut sérieusement blessée, ainsi que sa fille Sarah, qui était allongée sur la banquette. Branham eut le bras gauche et une jambe écrasés. Extrait de la voiture au bout de 45 minutes, il fut transporté à l'hôpital de Friona, puis à celui d'Amarillo, où il mourut le 24 décembre 1965 à 5 h 49.

Il fut enterré à Jeffersonville. Lors des funérailles, l'évangéliste américain T.L Osborn lui rendit un hommage remarqué[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Dictionary of Pentecostal and Charismatic Movements 1988, p. 372.) Voir aussi l'article en anglais
  2. T.L.Osborn parle de William Branham
  3. Biographie de William Branham, chapitre 9 : "l'arrivée d'un nouveau don" 1994 p. 176
  4. (en) A Man Sent from God (Un homme envoyé de Dieu), par Gordon Lyndsay, en collaboration avec W.Branham p. 170 et 171.
  5. Biographie de William Branham chapitre 9 : "l'arrivée d'un nouveau don" 1994 p. 176 à 180
  6. La révélation des Sept Sceaux Voice of God Recordings Inc., Jeffersonville, le premier sceau p. 136
  7. (en) An Exposition of the Seven Church Ages, Chap 3 p. 66 à 70
  8. Le choix d'une Épouse, brochure La Parole parlée, série 6 ligne 62
  9. Introduction à l'exposé des sept âges de l'Église par William Branham, 1993.
  10. William Branham, Les Sept Sceaux, Voice of God Recordings Inc., Jeffersonville, cf Sermon The First Seal (1963)
  11. Les enseignements étranges de WILLIAM BRANHAM sur Vigi Sectes
  12. Hollenweger, W. J., Pentecostalism: Origins and Developments Worldwide, (Peabody, MA: Hendrickson Publishers, 1997) p229
  13. Sept visions reçues en 1933
  14. Biographie de W.Branham, A. Morin, 1982 p. 35
  15. Hommage rendu par T.L.Osborn

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :