Wallace Collection (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le musée londonien, voir Wallace Collection

The Wallace Collection

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Wallace Collection (1969)

Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Belgique Belgique
Genre musical pop rock
Années actives 1968+
Labels EMI

The Wallace Collection est un groupe musical belge de la fin des années 1960. Il a été formé en 1969 par Sylvain Vanholme (qui participera au trio Two Man Sound dans les années 1970), Marc Hérouet, Raymond Vincent, Freddy Nieuland et Christian Janssens[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le groupe tire son nom du célèbre musée londonien Wallace Collection[1], situé près des studios d'EMI.

Historique[modifier | modifier le code]

Le groupe Wallace Collection s'est rendu célèbre grâce à la chanson Daydream, tirée de l'album Laughing Cavalier enregistré en 1969 à Abbey Road, les fameux studios des Beatles, et dont le refrain s'inspire du final du Lac des cygnes de Piotr Ilitch Tchaïkovski[1].

Ils se produisent sur la tournée de Joe Dassin, en vedette américaine[2].

En 1970, The Wallace Collection a composé la musique du film La Maison, de Gérard Brach avec Michel Simon, puis l'année suivante la musique de deux films de Sergio Gobbi : Un beau monstre et Les Intrus, avec Charles Aznavour. Ils interprètent à cette occasion des chansons composées par Georges Garvarentz et Charles Aznavour : Stay et My Way of Loving You.

Après de nombreux concerts et de nombreuses apparitions télévisuelles, le groupe finit par se dissoudre en 1971.

En 1980, Freddy Nieuland tente de nouveau de reformer le groupe avec, entre autres, Gino Malisan à la basse, Jean-Luc Leredotté aux claviers et Marc Mauer à la guitare. Un album est enregistré, et quelques concerts de promotion réalisés dans la foulée. Certaines de ces apparitions se feront en ouverture des concerts de Jaïro (Les jardins du ciel) qui «cartonne» vraiment cette année-là. Cette équipe accompagnera Jaïro pendant ses tours de chant jusqu'en 1984, tout en ouvrant le spectacle pour son propre compte !

La folie engendrée par des versions de Daydream de plus de 15 minutes inquiétera parfois les organisateurs et les services de sécurité à cause des mouvements de foule pendant le final et agacera souvent celui qui devait succéder à Wallace Collection tout en restant avec le groupe sur scène pour son propre spectacle. Ce projet capotera en 1984, mais entre-temps, plusieurs centaines de concerts (Olympia, Bobino, tournée La Dépêche du Midi, podium Europe 1, podium Ricard) auront eu lieu, au cours desquels Freddy Nieuland abandonnait régulièrement sa batterie pour vocaliser avec la guitare "hard rock" de Marc Mauer sur le devant de la scène.

En 2003, le duo électro-pop de Sheffield Monster propose une relecture de Daydream sur son album Neveroddoreven, intitulée "Daydream In Blue".

En 2006 ses principaux membres reprennent contact, mais le batteur du groupe, Freddy Nieuland, meurt le 10 janvier 2008, à l'âge de 63 ans, des suites d'une longue maladie.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Biographie du groupe », sur www.memoire60-70.be (consulté le 17 août 2010)
  2. (fr) « les Wallace Collection », sur www.laurentpons.com (consulté le 17 août 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Biographie complète en 3 chapitres :
  1. L'envolée vers la gloire : http://www.memoire60-70.be/RockBelge/Wallace_Collection_1969_1.htm
  2. La rançon de la gloire : http://www.memoire60-70.be/RockBelge/Wallace_Collection_1970.htm
  3. Le crépuscule : http://www.memoire60-70.be/RockBelge/Wallace_Collection_le_crepuscule.htm