Ville blanche de Tel Aviv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ville blanche de Tel-Aviv – le mouvement moderne *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Dizengoff Place - 1940
Dizengoff Place - 1940
Coordonnées 32° 04′ 40″ N 34° 46′ 26″ E / 32.077778, 34.773889 ()32° 04′ 40″ Nord 34° 46′ 26″ Est / 32.077778, 34.773889 ()  
Pays Drapeau d’Israël Israël
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Superficie 140,4 ha
Zone tampon 197 ha
Numéro
d’identification
1096
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2003 (27e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO
Tel Aviv White City WHS.svg
Tel Aviv Musée du Bauhaus

Tel Aviv fut fondée en 1909 et s'est développée comme une ville métropolitaine sous le mandat britannique en Palestine. La ville blanche fut construite à partir du début des années 1930 et jusqu'aux années 1950, selon le plan d'urbanisme de Sir Patrick Geddes, reflétant les principes de l'urbanisme organique moderne. Les bâtiments furent conçus par des architectes qui avaient immigré après avoir été formés dans divers pays d'Europe et y avoir exercé leur profession. Dans ce lieu et ce nouveau contexte culturel, ils réalisèrent un ensemble exceptionnel d'architecture du mouvement moderne.

Justification d'inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO[modifier | modifier le code]

Critère (ii) : La ville blanche de Tel Aviv est la synthèse d'une valeur exceptionnelle des diverses tendances du mouvement moderne en matière d'architecture et d'urbanisme au début du XXe siècle. Ces influences ont été adaptées aux conditions culturelles et climatiques du lieu, de même qu'intégrées aux traditions locales.

Critère (iv) : La ville nouvelle de Tel Aviv est un exemple remarquable d'urbanisme et d'architecture des villes nouvelles du début du XXe siècle, adapté aux exigences d'un contexte culturel et géographique particulier

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :