Vicariat apostolique de Tripoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le vicariat apostolique de Tripoli (en latin: Apostolicus Vicariatus Tripolitanus) est un vicariat apostolique recouvrant le territoire de l'actuelle Libye occidentale. Il est dirigé par Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, ofm, de nationalité italienne, depuis 1985. Il n'y a plus qu'une vingtaine de chapelles disséminées sur son territoire, et une seule église, celle de Saint-François à Tripoli, la cathédrale ayant été transformée en mosquée en 1970. Le vicariat ne compte qu'une paroisse.

Population[modifier | modifier le code]

Pour une population de baptisés estimée à 100 000 personnes en 2007, le vicariat n'a l'autorisation que de deux prêtres séculiers et de quatre prêtres réguliers, et vingt-huit religieuses[1]. Sa population est essentiellement constituée de descendants de colons italiens demeurés en Libye (italo-libyens), d'expatriés et de nouveaux migrants d'Afrique noire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Photographie de la cathédrale de Tripoli en 1960, transformée en 1970 en mosquée

Le territoire a été érigé en préfecture apostolique en 1630, à partir du territoire du diocèse de Las Palmas (Canaries) et confié aux franciscains. Il est élevé en vicariat apostolique de Libye en 1894. Il cède une partie de son territoire le 3 avril 1927 au profit du nouveau vicariat apostolique de Cyrénaïque (aujourd'hui vicariat apostolique de Benghazi) et devient le vicariat apostolique de Tripolitaine. Le 22 juin 1939, il cède encore une partie de son territoire pour l'édification de la préfecture apostolique de Misurata et change son nom en vicariat apostolique de Tripoli.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chiffres officiels de l'annuaire pontifical (2008)