Vesto Slipher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vesto Melvin Slipher (11 novembre 18758 novembre 1969) était un astronome américain. Son frère Earl C. Slipher était également astronome.

Vesto Melvin Slipher

Biographie[modifier | modifier le code]

Slipher naquit à Mulberry dans l'Indiana et termina ses études à l'université de l'Indiana à Bloomington. Il fit toute sa carrière à l'observatoire Lowell situé à Flagstaff, dont il fut directeur de 1916 à 1952. Il employa la spectroscopie pour étudier les périodes de rotation des planètes et la composition des atmosphères planétaires. En 1912, il fut le premier à observer le décalage des raies spectrales des galaxies, et est donc le découvreur du décalage vers le rouge des galaxies. Il fut à l'origine du recrutement de Clyde Tombaugh et supervisa les recherches qui conduisirent à la découverte de Pluton.

On attribue souvent de manière erronée à Edwin Hubble la découverte du décalage vers le rouge des galaxies. Ces mesures et leur signification furent comprises avant 1917 par James Edward Keeler (Lick & Allegheny), Vesto Melvin Slipher (Lowell) et le professeur William Wallace Campbell (Lick) dans d'autres observatoires.

Combinant leurs propres mesures de distance des galaxies avec les mesures de Slipher du décalage vers le rouge de ces galaxies, Hubble et Milton Humason découvrirent une proportionnalité grossière entre les distances des objets et leurs décalages vers le rouge. Bien qu'il y ait une dispersion considérable (expliquée maintenant par des vitesses anormales), Hubble et Humason réussirent à tracer une ligne de tendance pour les 46 galaxies qu'ils avaient étudiées et obtinrent une valeur de la constante de Hubble-Humason égale à 500 km/s/Mpc, bien supérieure à la vitesse actuellement acceptée, à cause d'erreurs dans leur détermination des distances. De telles erreurs dans la détermination des distances continuent à gêner les astronomes modernes (voir échelle de distance cosmique pour plus de détails).

En 1929, Hubble et Humason formulèrent la loi empirique reliant le décalage vers le rouge et la distance des galaxies, actuellement appelée simplement la loi de Hubble, qui, une fois que le décalage vers le rouge est interprété comme une mesure de la vitesse de récession, est en accord avec les solutions des équations de la relativité générale d'Einstein pour un univers homogène et isotrope en expansion (univers de de Sitter ou espace de de Sitter). Bien que les concepts sous-tendant un univers en expansion aient été compris plus tôt, cette loi de Hubble et Humason conduisit à une acceptation plus large de cette hypothèse. La loi stipule que plus grande est la distance entre 2 galaxies quelconques, plus grande est leur vitesse relative d'éloignement.

Cette découverte conduisit plus tard à la formulation de la théorie du Big Bang par George Gamow, une conséquence des vitesses observées des galaxies éloignées qui, combinées avec le principe cosmologique impliquent que l'univers est en expansion selon le modèle de Friedmann-Lemaître de la relativité générale.

Plus tôt, en 1917, Albert Einstein avait découvert que sa récente théorie de la relativité générale indiquait que l'univers devait être soit en expansion, soit en contraction. Incapable de comprendre ce que ses propres équations signifiaient, Einstein introduisit une constante cosmologique (un "facteur bêtise") dans les équations pour éviter ce "problème". Quand Einstein apprit la découverte de Hubble, il dit que cette modification dans ses équations était "la plus grosse gaffe de sa vie".3

Il mourut à Flagstaff où il est enterré au cimetière Citizens.

Le cratère Slipher sur la Lune est nommé d'après Earl et Vesto Slipher, tout comme le cratère Slipher sur Mars et l'astéroïde (1766) Slipher, découvert le 7 septembre 1962 par le Indiana Asteroid Program.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]