Umineko no naku koro ni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Umineko no Naku Koro ni)
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Umineko no Naku Koro ni Un carré gris et trois carrés oranges
Éditeur 07th Expansion
Développeur 07th Expansion
Concepteur Ryūkishi07

Date de sortie Umineko no Naku Koro ni :

Legend of the Golden Witch - 17 août 2007 (Comiket 72)
Turn of the Golden Witch - 31 décembre 2007 (Comiket 73)
Banquet of the golden witch - 16 août 2008 (Comiket 74)
Alliance of the golden witch - 29 décembre 2008 (Comiket 75)

Umineko no Naku Koro ni Chiru :
End of the golden witch 15 août 2009 (Comiket 76)
Dawn of the Golden Witch 30 décembre 2009 (Comiket 77)
Requiem of the Golden Witch 14 août 2010 (Comiket 78)

Genre Visual novel, sound novel (policier, suspense, littérature postmoderne)
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PC (Windows)
Média CD-ROM, DVD-ROM
Contrôle Souris

Moteur NScripter

Umineko no Naku Koro ni (うみねこのなく頃に?, litt. Quand les Goélands pleurent) est une série de dōjin de types visual novel publiée par le cercle 07th Expansion, bien que ces derniers décrivent le type du jeu comme un "sound novel"[1]. Le premier jeu de la série, Legend of the Golden Witch, a été publié à la Comiket 72 le 17 août 2007 sur PC et toutes les copies disponibles se sont vendues en 30 minutes[2]. Plusieurs adaptations sous différents formats ont été créés tels que des mangas, des romans, des Drama CD et un anime.

Umineko no Naku Koro ni est le 3e titre de la série des When They Cry, il est précédé de Higurashi no Naku Koro ni et Higurashi no Naku Koro ni Kai, et est suivi par Umineko no Naku Koro Ni Chiru.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Umineko no Naku Koro ni est un jeu décrit comme un "sound novel" par le cercle 07th Expansion[1]. Un sound novel est similaire à un visual novel dans le fait qu'il ne nécessite quasi-aucune interaction de la part du joueur car le jeu est composé uniquement de dialogues textuels. Si la base d'un visual novel serait l'aspect visuel (comme le suggère son nom), la base d'un sound novel serait la création de l'ambiance en utilisant de la musique et des effets sonores. Ainsi, les jeux de la série d'Umineko proposent des illustrations assez simples pour les personnages et les arrière-plans qui restent cependant cohérents dans toutes la série. Les personnages ne sont pas doublés par des acteurs.

Durant la partie, le joueur a la possibilité de visualiser des TIPS en passant par le menu du jeu (pendant la partie), qui contient aussi des fonctions de sauvegarde, de chargement, une description des personnages de la famille Ushiromiya et un journal permettant de relire les dialogues précédents. Les TIPS fournissent au joueur diverses informations supplémentaires concernant les personnages ou l'histoire qui peuvent (ou pas) être utiles pour résoudre le mystère. Le but du jeu est de résoudre les multiples mystères : trouver la cachette de l'or et résoudre toute l'affaire en découvrant qui est le meurtrier dans chaque chapitre et en déterminant si c'est dû à un évènement surnaturel ou perpétré par un(des) humain(s).

À chaque fois qu'un chapitre est terminé pour la première fois, un scénario épilogue se débloque dans le menu principal, dans une option intitulée "Tea Party". Une fois ce scénario visionné, un chapitre supplémentaire se débloque dans le menu principal, dans une option intitulée "????". Puis, lorsque vous aurez visionné ce dernier pour la première fois, une nouvelle option intitulée "TIPS" apparaît dans le menu principal. Cette option permet d'accéder à tous les TIPS débloqués durant vos parties, y compris ceux qui se débloquent dans les épilogues. Enfin, une fois que vous aurez terminé tous les scénarios de votre copie du jeu, une option supplémentaire apparaît dans le menu principal, vous permettant d'écouter toutes les musiques utilisées dans le jeu.

Trame[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Octobre 1986, les membres de la richissime famille Ushiromiya se réunissent sur une île nommée Rokkenjima appartenant au chef de la famille, Kinzo. Le médecin de famille a annoncé qu'il ne restait à ce dernier plus que trois mois à vivre, ses héritiers se réunissent donc pour négocier le partage de l'héritage et désigner celui ou celle qui prendra la tête de la famille. En plus des membres de la famille Ushiromiya, un certain nombre de serviteurs habitent sur l'île, ainsi qu'un docteur attitré. Cependant, peu après l'arrivée de la famille, un typhon se déclare, empêchant ces derniers de quitter l'île. Peu après, d'étranges évènements surviennent et des personnes se font tuer.

Personnages[modifier | modifier le code]

Umineko no naku koro ni possède un grand nombre de personnages récurrents : on trouve les 12 membres de la famille Ushiromiya, les 5 membres du personnel du manoir (les serviteurs), le médecin traitant et enfin les 3 sorcières principales et les nombreux "outils" ou démons qu'elles peuvent invoquer à volonté. D'autres personnages humains ou surnaturels (sorcières, démons, ...) apparaissent de manière temporaire dans certain chapitre, jouant cependant des rôles tout aussi importants dans l'histoire.

Le personnage principal est Battler Ushiromiya, fils de Rudolf Ushiromiya, lui-même second fils de Kinzo Ushiromiya, le chef de la famille. Battler est très obstiné et impétueux et il refuse de croire en la magie. Ce comportement va intéresser Béatrice, la principale antagoniste de l'histoire. Battler et Béatrice vont se lancer dans un jeu où l'un doit prouver que les évènements survenus sur l'île de Rokkenjima entre le 4 et le 5 octobre 1986 sont des faits perpétrés par un ou des humains et que tout peut être expliqué par la logique. L'autre doit, au contraire, persuader son adversaire que la cause des évènements est due à des faits surnaturels qu'un humain n'aurait, à priori, jamais pu réaliser. Dans cette bataille, deux sorcières, Bernkastel et Lambdadelta, vont s'inviter et perturber la partie en plaçant leurs propres pièces sur le plateau de jeu, ou en influençant les pièces existantes.

Chapitres[modifier | modifier le code]

Umineko no naku koro ni[modifier | modifier le code]

La première partie des jeux, sous le nom de Umineko no Naku Koro ni (うみねこのなく頃に?, litt. Quand les Goélands Pleurent), est composée de 4 épisodes qui introduisent le joueur aux mystères des meurtres perpétrés sur l'île Rokkenjima et de la légende de la sorcière d'or. De nombreux mystères sont introduits et peu de réponses sont données dans cette partie de l'histoire, obligeant le joueur à forger ses propres théories.

  • Episode 1 : Legend of the Golden Witch (litt. La légende de la sorcière d'or) - Sorti lors du Comiket 72 le 17 août 2007[3],[4]
Les membres de la famille Ushiromiya se réunissent sur l'île Rokkenjima pour leur conférence annuelle et pour discuter du partage de l'héritage. Il s'agit d'un chapitre introductif qui présente au joueur les 18 habitants de l'île Rokkenjima (la famille elle-même et le personnel) et qui suppose l'implication d'une 19e habitante qui serait la sorcière Béatrice, laquelle serait la cause des meurtres. L'histoire est principalement racontée du point de vue de Battler.
  • Episode 2 : Turn of the Golden Witch (litt. Le tour de la sorcière d'or) - Sorti lors du Comiket 73 le 31 décembre 2007
Ce chapitre tourne autour de la première confrontation directe entre Battler et Béatrice, et la première offensive de celle-ci. Chacun d'eux se voit obtenir une existence parallèle et indépendante afin de participer une nouvelle fois aux évènements de Rokkenjima. Contrairement au premier chapitre, Béatrice joue un rôle plus important dans le jeu et suggère l'existence d'entité surnaturelle et même de pouvoirs magiques que certains habitants de l'île détiendraient. Ce chapitre introduit également les Sept Sœurs du Purgatoire, des serviteurs aux ordres de Béatrice. Ce chapitre possède plusieurs points de vue, notamment ceux de Jessica, Shannon, George et Kanon, et développant leurs passé et relations.
  • Episode 3 : Banquet of the Golden Witch (litt. Le banquet de la sorcière d'or) - Sorti lors du Comiket 74 le 16 août 2008
Dans ce chapitre, l'intrigue est plus centrée sur la résolution de l'énigme de l'épitaphe de Béatrice. Cela mène à l'introduction d'un nouveau personnage qui interférera avec le jeu de Battler et Béatrice. D'autres nouveaux personnages sont aussi introduits tels que Ronove, Virgilia et la Brigade des Sœurs Siesta. Ce chapitre donne quelque détails sur le passé d'Eva et de Béatrice, et leur point de vue est mis en avant.
  • Episode 4 : Alliance of the Golden Witch (litt. L'alliance de la sorcière d'or) - Sorti lors du Comiket 75 le 29 décembre 2008
Ce chapitre introduit le personnage d'Ange, la petite sœur de Battler, et sa vie après les évènements de 1986 du 3e jeu. L'histoire jongle entre les évènements de 1986 de ce nouveau jeu (l'époque des meurtres) et ceux de 1998 (l'époque d'Ange) et fournit quelques éléments de background supplémentaires à certains personnages. De nouveaux personnages sont introduits, tels que Gaap, Siesta 00, Sakutaro, ainsi que quelques humains normaux tels que Kasumi, Okonogi (Déjà vu dans higurashi no naku Koro ni) et Amakusa.

Umineko no naku koro ni Chiru[modifier | modifier le code]

La seconde partie des jeux, sous le nom de Umineko no Naku Koro ni Chiru (うみねこのなく頃に散?, litt. Quand les Goélands Pleurent : Dispersion), entre au cœur du mystère et apporte des éléments de réponses aux questions levées dans les chapitres précédents tout en continuant d'avancer dans l'histoire.

  • Episode 5 : End of the Golden Witch (litt. La fin de la sorcière dorée) - Sorti lors du Comiket 76. Une nouvelle perspective du mystère de la Sorcière d'Or est présentée dans ce chapitre, remettant en cause beaucoup d'éléments. Alors que Battler se rapproche de la vérité après avoir vaincu Béatrice, Lambdadelta et Bernkastel sortent de l'ombre et prennent possession du jeu, entraînant sa dénaturisation: Lambdadelta donne un point de vue plus "malsain" de l'histoire tandis que Bernkastel brise les règles précédentes en introduisant le personnage d'Erika. L'histoire est centrée sur la (voir les) relations entre Battler et Béatrice. Cette fois-ci, le jeu est suspendu avant son dénouement; le destin de la plupart des personnages reste donc inconnu. En réponse au premier jeu, le point de vue de Natsuhi est mis en avant dans cet Episode.
  • Episode 6 : Dawn of the Golden Witch (litt. L'aube de la sorcière dorée) - Sorti lors du Comiket 77 le 30 décembre 2009[5],[6]
Suite du précédent jeu avec la présentation d'un nouveau Maître de Jeu, ce chapitre est plus centré sur la compréhension du jeu par son Maître que sur la solution du mystère. George, Jessica, Shannon et Kanon sont présentés comme les personnages principaux, plus deux répliques de Béatrice. Celles-ci ont été créées par le nouveau Maitre suite à son désir de la ressusciter ; cependant toutes ses tentatives ont échoué. Des personnages de l'histoire de 1998 reviennent, des nouveaux apparaissent, et des indices sont donnés concernant la vraie nature de certains personnages (le vrai prénom de Kanon, ou encore l'énigme concernant la naissance de Battler).
  • Episode 7 : Requiem of the Golden Witch (litt. Le requiem de la sorcière dorée) - Sorti lors du Comiket 78 le 14 août 2010
Cet épisode se déroulant dans un "fragment" créé par la sorcière Bernkastel, place deux nouveaux personnages en jeu : Wright et Lion. Dans ce kakéra, Kinzo et la famille Ushiromiya commémore la mort de Béatrice. Wright, inquisiteur et Lion, enfant de Natsuhi et Krauss, vont devoir découvrir la véritable identité de Béatrice par le biais d'interview de chaque membre de la famille. Cet épisode se base donc principalement sur l'identité de Béatrice et le passé de Rokkenjima, ainsi que sur le passé personnel de Shannon et du mystérieux enfant mort il y a 19 ans.
  • Episode 8 : Twilight of the Golden Witch (litt. Le crépuscule de la sorcière dorée) -

Cet épisode dévoile l'origine des épisodes précédents, mais pas les solutions des meurtres. Il y a également plusieurs fins. Les fins changent en fonction des questions/énigmes posées.

TIPS[modifier | modifier le code]

Les TIPS sont des informations complémentaires qui sont fournies tout au long du jeu. Certains TIPS bonus ont été écrits en dehors des jeux et étaient rendus disponibles lors des Comikets. Ils peuvent contenir (ou pas) des informations importantes sur le background de certains personnages ou de certains évènements. On peut trouver des TIPS correspondant à la version anime sur le site officiel de ce dernier[7].

Développement[modifier | modifier le code]

Historique des sorties[modifier | modifier le code]

Le premier jeu de la série de visual novel Umineko no Naku Koro ni intitulé The Legend of the Golden Witch est sorti le 17 août 2007 au Comiket 72. Le second jeu Turn of the Golden Witch est sorti le 31 décembre 2007 au Comiket 73 et le troisième jeu Banquet of the Golden Witch est sorti le 16 août 2008 au Comiket 74. Le quatrième jeu Alliance of the Golden Witch est sorti le 29 décembre 2008 au Comiket 75. Le premier jeu de la série Umineko no Naku Koro ni Chiru intitulé End of the Golden Witch est sorti le 15 août 2009 au Comiket 76. Le sixième jeu Dawn of the Golden Witch est sorti le 30 décembre 2009 au Comiket 77. Le septième jeu, Requiem of the Golden Witch est sorti le 14 août 2010 au Comiket 78.

Une adaptation sur PlayStation 3 nommée Umineko no Naku Koro ni ~Majo to Suiri no Rondo~ (うみねこのなく頃に ~魔女と推理の輪舞曲~, Quand les Goélands Pleurent ~Rondo de la Sorcière et du Raisonnement~?) par Alchemist sortira le 16 décembre 2010. Celle-ci sera caractérisée par la présence d'une affichage en haute définition, de toutes les musiques provenant du jeu PC original, ainsi que les voix des acteurs de la série animée. Ce portage explorera l'histoire originale, depuis "Episode 1, Legend of the golden witch" jusqu'à "Episode 4, Alliance of the golden witch"[9].

Traduction[modifier | modifier le code]

La série de jeux est traduite en anglais par une équipe de passionnés, la Witch Hunt[10]. Malgré le fait que Witch Hunt soit une équipe amateur et non liée aux développeurs d'origine, Ryukishi07, considéré comme le créateur de la série, leur a envoyé en 2009 un e-mail de remerciement et d'encouragement[11]; c'est pour cela que la majorité des fans occidentaux reconnaissent la Witch Hunt comme liée à la popularité des jeux en Occident dans certains milieux de la japanimation. À ce jour, la Witch Hunt a traduit tous les "arcs questions" (Episode 1, Episode 2, Episode 3 et Episode 4) et plusieurs "arcs réponse" (Episode 5, Episode 6 et Episode 7).

Inspiration et référence[modifier | modifier le code]

De nombreuses références se cachent au sein du Visual Novel Umineko no naku koro ni. La première est tout d'abord une référence à l'œuvre du poète Dante : la Divine Comédie. En effet, on peut lier le parcours de Battler à celui du poète Dante dans son œuvre. Accompagné de son guide Virgile, Dante traverse l'enfer, le purgatoire et le paradis pour rejoindre Béatrice, sa bien aimée. Dans Umineko no naku koro ni, Virgile est remplacée par Virgilia, qui aide Battler à traverser divers épreuves jusqu'à son but : atteindre la vérité sur le cœur de Béatrice. D'autres liaisons entre les deux œuvres existent comme par exemple l'existence d'un lieu parallèle nommé Purgatorio situé à la fin de l'épisode 1, où Battler se retrouve après sa mort. On peut aussi noter que le générique de fin de l'anime est nommé La divina tragedia[12].

Umineko no naku koro ni s'inspire aussi du Goetia du Lemegeton et du Pseudomonarchia daemonum pour les noms de quelques démons présents dans l'histoire. On y retrouve ainsi les noms de Ronove, Furfur, Zepar et Gaap, personnages présents dans le visual novel. On peut aussi noter l'anecdote suivante : Gaap est présentée comme un démon faisant disparaître les corps des victimes, qui peut-être représenté par la falsification des autopsies par Nanjo, le docteur de l'histoire. Or, il est clairement dit dans la traduction du Pseudomonarchia daemonum que Gaap utilise la forme d'un docteur pour apparaître devant les humains[13].

On retrouve aussi dans Umineko no naku koro ni de nombreux auteurs de romans policiers ou de personnages ayant eu des relations avec ceux-ci. Ronald Knox donne son nom à l'inquisitrice Dlanor A. Knox qui utilise les 10 règles d'or du roman policier comme d'une arme anti-sorcière, ainsi que Willard Huntington Wright alias S.S. Van Dine qui est représenté par le personnage de Wright, inquisiteur du groupe SSVD utilisant certaines des 20 règles de Van Dine. Agatha Christie et son œuvre les Dix petits nègres sont cités dans End of the Golden Witch et Requiem of the golden witch. Enfin, Higurashi no naku koro ni, Visual Novel du même auteur, est lui aussi retrouvé dans Umineko no naku koro ni comme un roman qu'a lu Battler.

Finalement, le nom du personnage principal, Battler, peut être aussi une référence à la première carte du Tarot de Marseille, qui est Le Bateleur. Tout comme le Bateleur, Battler a en lui le potentiel mais est trop immature dans les premiers chapitres pour découvrir la vérité sur Béatrice. À noter aussi que le Bateleur représente le maitre du jeu et que son chapeau en forme de huit représente l'éternel recommencement, ce qui correspond à la finalité de Battler dans Umineko no naku koro ni.

Musiques du jeu[modifier | modifier le code]

Les musiques d' Umineko ont été créées par une variété d'artistes, aussi bien professionnels qu'amateurs, et par Dai, le compositeur de la plupart des musiques que l'on peut trouver dans Higurashi no naku koro ni kai, qui était aussi impliqué dans le projet en tant que directeur musical. Le générique de début des quatre premiers chapitres s'appelle "Umineko no Naku Koro ni" (うみねこのなく頃に?), composé et interprété par Akiko Shikata et qui est sorti au Comiket 74 le 15 août 2008, puis pour le grand public le 29 août 2008 chez Frontier Works[14]. Le générique de début des chapitres d'Umineko no Naku Koro ni Chiru est "Occultics no Majo" (オカルティクスの魔女, Okarutikusu no Majo?) par Ayumu de Zwei, le générique des crédits de fin est quant à lui "Tsubasa: Hope" (翼~hope~?) par Rekka Katakiri. Une bande originale du chapitre Legend of the Golden Witch intitulée "Essence" est sortie le 26 août 2009[15].

Au Comiket 76, sont sorties deux bandes originales regroupant des morceaux de différents arcs questions dans une qualité CD, et intitulées "Umineko no Naku koro ni musicbox red" et "Umineko no Naku koro ni musicbox blue". Une autre bande originale est sortie au Comiket 78, regroupant des musiques tirées des 3 premiers arcs réponse, et intitulée "Umineko no Naku koro ni Chiru musicbox -Kiri no Pithos-" (Kiri no Pithos faisant référence au générique de début de Episode 7, Requiem of the Golden Witch).

Adaptations[modifier | modifier le code]

Umineko no Naku Koro ni

うみねこのなく頃に
(Umineko no Naku Koro ni)
Genre drame, fantasy, mystère
Manga
Cible
éditoriale
Seinen
Scénariste Ryūkishi07
Dessinateur Kei Natsumi, Jirō Suzuki, Sōichirō
Éditeur Drapeau du Japon Square Enix
Prépublication Drapeau du Japon Gangan Powered, GFantasy, Monthly Gangan Joker
Sortie initiale janvier 2008en cours
Volumes 9
Manga : Umineko Biyori: Rokkenjima e Yōkoso!!
Cible
éditoriale
Seinen
Scénariste 07th Expansion
Dessinateur Makoto Fugetsu
Éditeur Drapeau du Japon Ichijinsha
Prépublication Drapeau du Japon Manga Palette Lite
Sortie initiale 1er mars 20082 mars 2009
Manga : Umineko Dōri no Peru-san
Cible
éditoriale
Seinen
Scénariste 07th Expansion
Dessinateur Satoshi Shinkyo
Éditeur Drapeau du Japon Kadokawa Shoten
Prépublication Drapeau du Japon Comp Ace
Sortie initiale novembre 2008mai 2009
Manga : Umineko no Naku Koro ni EpisodeX Rokkenjima of Higurashi crying
Cible
éditoriale
Seinen
Scénariste 07th Expansion
Dessinateur Yuki Hiiro
Éditeur Drapeau du Japon ASCII Media Works
Prépublication Drapeau du Japon Dengeki G's Festival! Comic
Sortie initiale 26 janvier 2009en cours
Light novel
Auteur Ryūkishi07
Éditeur Drapeau du Japon Kodansha Box
Sortie initiale 1er juillet 2009en cours
Volumes 8
Anime japonais
Réalisateur
Studio d’animation Studio Deen
Chaîne Drapeau du Japon UHF Stations
1re diffusion 2 juillet 200924 décembre 2009
Épisodes 26

Mangas[modifier | modifier le code]

Une version manga du chapitre Legend of the Golden Witch, illustrée par Kei Natsumi, a commencé sa publication dans l'édition de janvier 2008 du magazine Gangan Powered de Square Enix, puis elle fut transférée dans le magazine Gangan Joker en mai 2009 lorsque le Gangan Powered a arrêté sa publication. La publication a continué jusqu'à l'édition de septembre 2009. Le premier volume relié est sorti au Japon le 21 juin 2008.

Une adaptation du chapitre Turn of the Golden Witch, illustrée par Jirō Suzuki, a commencé sa publication dans l'édition d'août 2008 du magazine GFantasy de Square Enix.

L'adaptation du chapitre Banquet of the Golden Witch, illustrée par Kei Natsumi, a commencé sa publication dans l'édition d'octobre 2009 du magazine Gangan Powered.

L'adaptation du chapitre Alliance of the Golden Witch a commencé sa publication dans le magazine en ligne Gangan Online de Square Enix le 1er octobre 2009.

Un Yonkoma intitulé Umineko Biyori: Rokkenjima e Yōkoso!! (うみねこびより。~六軒島へようこそ!!~?) et illustré par Makoto Fugetsu a été publié dans le magazine Manga Palette Lite de la société Ichijinsha entre le 1er mars 2008 et le 2 mars 2009. Un unique volume relié est sorti le 22 juin 2009.

Un autre manga intitulé Umineko Dōri no Peru-san (うみねこ通りのペルさん?) illustré par Satoshi Shinkyo a été publié entre les éditions de novembre 2008[16] et de mai 2009 du magazine Comp Ace de l'éditeur Kadokawa Shoten.

Un manga cross-over dessiné par Yuki Hiiro incluant des personnages provenant d'Higurashi no naku koro ni et intitulé Umineko no Naku Koro ni EpisodeX Rokkenjima of Higurashi crying (うみねこのなく頃に EpisodeX ROKKENJIMA of Higurashi crying?) a commencé sa publication dans le magazine Dengeki G's Festival! Comic de l'éditeur ASCII Media Works le 26 janvier 2009[17].

Drama CD[modifier | modifier le code]

La société Frontier Works a commencé la production d'une série de drama CD pour Umineko en sortant le premier disque intitulé Ōgon no Kakeratachi (黄金のカケラたち?, litt. Fragments d'Or) le 24 juin 2009[18]. Le second disque, Ōgon Chō no Miru Yume wa (黄金蝶の見る夢は?, litt. Le rêve du papillon d'or) est sorti le 23 juillet 2009[18]. Les doublages des personnages sont interprétés par les mêmes acteurs que le casting de l'anime[18].

Romans[modifier | modifier le code]

La retranscription des chapitres des visual novels sous forme de romans a été commencée par Kodansha Box. Les romans sont écrits par Ryūkishi07. Chaque chapitre est décomposé en 2 volumes chacun dont voici les dates de sorties[19] :

  • Legend of the Golden Witch (volume 1) sortit le 1er juillet 2009
  • Legend of the Golden Witch (volume 2) sortit le 4 août 2009
  • Turn of the Golden Witch (volume 1) sortit le 4 novembre 2009
  • Turn of the Golden Witch (volume 2) sortit le 1er décembre 2009
  • Banquet of the Golden Witch (volume 1) sortit le 1er mars 2010
  • Banquet of the Golden Witch (volume 2) sortit le 1er avril 2010
  • Alliance of the Golden Witch (volume 1) sortit le 1er juillet 2010
  • Alliance of the Golden Witch (volume 2) sortit le 3 août 2010

Anime[modifier | modifier le code]

Une adaptation en anime de 26 épisodes des quatre premiers volets du visual novel a été produite par le studio d'animation Studio Deen et dirigée par Chiaki Kon[20]. On trouve Toshifumi Kawase au poste de scénariste et Yōko Kikuchi au poste de character designer, basant leurs travaux sur ceux de Ryūkishi07[20]. La première diffusion de l'anime au Japon a eu lieu entre le 2 juillet 2009 et le 24 décembre 2009 en commençant sur la chaîne Chiba TV, puis plus tard sur d'autres chaînes[21]. Les 26 épisodes seront distribués au Japon en une compilation de 13 DVD et Disques Blu-ray entre le 23 octobre 2009 et octobre 2010[22].

Génériques[modifier | modifier le code]

Générique de début

"Katayoku no Tori" (片翼の鳥?) par Akiko Shikata.

Le single est sorti le 19 août 2009[14].

Générique de fin

"La Divina Tragedia: Makyoku" (la divina tragedia~魔曲~?) par Jimang de Sound Horizon.

Le single est sorti le 16 septembre 2009[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notion inscrite sur les couvertures des disques, voir la (ja) « liste des chapitres d'Umineko no Naku Koro ni sur le site officiel du cercle 07th Expansion »
  2. (en) « Sequel to Higurashi PC Game Debuts at Comic Market 72 », sur Anime News Network
  3. (ja) « Plus que 3 jours avant la vente ! Le dernier jeu de Ryūkishi07 Umineko no naku koro ni », ASCII Media Works
  4. (ja) « Page consacrée aux jeux sur le site officiel de l'anime », Studio Deen
  5. (ja) « Page de détail sur Dawn of the Golden Witch », sur Yahoo! Japan Store
  6. (ja) « Annonce sur le site officiel du cercle 07th Expansion » (consulté le 02/01/2010)
  7. (ja) « Tea party de l'épisode 1 de l'anime »
  8. a et b (en) « The witch's epitaph », sur The Witch Hunt
  9. (ja) « "???" Film du nouveau projet d'Alchemist » (consulté le 2010-09-14)
  10. (en) « Site officiel de la Witch Hunt »
  11. (en) « Lettre de Ryukishi07 envoyée à la Witch Hunt »
  12. « Ending de l'anime Umineko no naku koro ni »
  13. « Traduction du Pseudomonarchia daemonum par Weyer »
  14. a, b et c (ja) « Page dédiée aux génériques et bandes originales sur le site officiel » (consulté le 07-02-2010)
  15. (ja) « Page du disque Essence », sur Animate Online Shop (consulté le 07-02-2010)
  16. (ja) « Sommaire de l'édition de novembre 2008 du magazine Comp Ace »
  17. (ja) « Volume 5 du Dengeki G's Festival! Comic »
  18. a, b et c (ja) « Page dédiée aux Drama CD sur le site officiel d'Umineko no naku koro ni »
  19. dates récupérées sur le (ja) « site officiel des romans »
  20. a et b (ja) « Equipe de réalisation et casting d'Umineko no naku koro ni »
  21. (ja) « News sur le site officiel de l'anime »,‎ 29-05-2009 (consulté le 08-02-2010)
  22. (ja) « Page de sortie des DVD sur le site officiel de l'anime » (consulté le 08-02-2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]