Tumulus de Colombiers-sur-Seulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tumulus de Colombiers-sur-Seulles
Image illustrative de l'article Tumulus de Colombiers-sur-Seulles
Le tumulus de Colombiers-sur-Seulles. Au premier plan, la chambre funéraire.
Présentation
Type tumulus
Période néolithique
Visite accès libre
Caractéristiques
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 48.14″ N 0° 29′ 40.92″ O / 49.2967056, -0.494749° 17′ 48.14″ Nord 0° 29′ 40.92″ Ouest / 49.2967056, -0.4947  [1]
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Commune Colombiers-sur-Seulles

  Géolocalisation sur la carte : Calvados

(Voir situation sur carte : Calvados)
Tumulus de Colombiers-sur-Seulles

  Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Tumulus de Colombiers-sur-Seulles

Le tumulus de Colombiers-sur-Seulles est un tumulus du 5e millénaire avant notre ère, situé sur la commune de Colombiers-sur-Seulles, dans département du Calvados, en France.

Description[modifier | modifier le code]

Le tumulus de Colombiers-sur-Seulles est une sépulture collective appartenant à l’un des types les plus anciens du mégalithisme occidental. Il est daté des années 4200-4000 avant notre ère. C'est le seul représentant de ce type en Basse-Normandie[2]. Il est composé d'un amas de terre et de pierres contenu dans une série de murets montés en pierres sèches. Il est de grande dimension, mesurant environ 60 m de longueur sur 10 m de largeur moyenne[3]. L'accès à la chambre funéraire, qui occupe une place infime par rapport à la masse du monument, se faisait en empruntant un couloir étroit.

Ce long tumulus fut fouillé pour la première fois en 1825, par Arcisse de Caumont et Gervais de La Rue. La chambre funéraire contenait de nombreux ossements humains, dont plusieurs à demi brûlés[4]. De nouvelles campagnes de fouilles menées entre 1969 et 1997 ont permis de dater le monument entre 4500 et 4000 ans avant notre ère[5].

On peut le considérer comme un monument intermédiaire entre deux époques de l'architecture funéraire monumentale néolithique. Il présente plusieurs caractéristiques des tertres non mégalithiques, qui sont les plus anciennes structures funéraires de la région : forme très allongée, plan trapézoïdal, vastes dimensions. Mais il se rattache aussi à la famille des cairns classiques en pierres sèches par sa chambre funéraire, circulaire, bordée de grandes pierres et reliée à l'extérieur par un couloir[6].

Le site a été ouvert au public en 2005. Le tumulus est édifié sur un plateau dominant la vallée de la Seulles. Il se trouve à environ 600 m de la Pierre Debout de Colombiers-sur-Seulles.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Géoportail
  2. Colombiers sur Seulles : Tumulus unique en Normandie à Colombiers-sur-Seulles sur le site Petit-Patrimoine.com.
  3. G. Verron, « Haute et Basse Normandie », Gallia préhistoire, tome 16 fascicule 2, 1973. p. 361. Consulté le 26 mars 2013.
  4. Léon Coutil, « Le Tumulus de la Hogue à Fontenay-le-Marmion (Calvados). (Étude des Tumulus Néolithiques du Calvados et de l'Orne) », Bulletin de la Société préhistorique de France, 1918, tome 15, N. 1. pp. 100. Consulté le 26 mars 2013.
  5. Service Archéologie du conseil général du Calvados, Dossiers et Documents, La révolution néolithique dans le Calvados et en Normandie, p. 5, sur le site de l'action culturelle de l'académie de Caen. Consulté le 26 mars 2013.
  6. Rose-Marie Arbogast, Jean Desloges, Antoine Chancerel, « Sauvages et domestiques : Les restes animaux dans les sépultures monumentales normandes du néolithique », Anthropozoologica, 2002, no35, p. 17-27. Consulté le 26 mars 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :